Local shapeur : David Charbonnel, SWOP Surfboards

Shape - Maniant le rabot depuis la Fac, la passion du Girondin pour le shape demeure intacte. Rencontre rapide avec un shapeur passionné et passionnant.

Par Romain Ferrand - @romainferrand - mercredi 29 octobre 2014 à 16h54
© Swop
Partager sur :   

Qu'est-ce que ça veut dire “shapeur”, pour toi ?

Shapeur est un métier passionnant car créatif. L'invention de nouveaux modèles, la recherche de la perfection dans le shape et dans les techniques de glassage, c'est comme une quête toujours renouvelée. Je privilégie la qualité des matériaux et le savoir-faire, car c'est la seule arme valable contre l'industrialisation du surf et la production de masse de boards sorties d'atelier en Thaïlande ou en Chine.

Est-ce difficile de changer les mentalités des surfeurs, souvent bornés au classique thruster ?

Les mentalités évoluent vite ces dernières années, les gens sont plus curieux et essaient des shapes différents. On le voit déjà chez les surfeurs pro qui ne se cantonnent plus seulement à des shapes très “shortboards classiques” des années 90, pour surfer des planches plus ludiques, plus étonnantes. La diffusion de ces images par les magazines et surtout Internet a sans doute favorisé cette ouverture. Mais je crois surtout que les surfeurs vieillissent, et qu'avec ce vieillissement, il y a une vraie culture, avec une histoire et un patrimoine, qui se met en place. Pour moi, c'est une façon de me renouveler et de rester créatif, et pour les surfeurs, c'est la possibilité d'expérimenter plein de shapes et de glisses différentes.

La déco, c'est une façon de s'amuser en travaillant ?

C'est la cerise sur le gâteau, mais c'est aussi une partie complexe et innovante.

© Swop

Comment définirais-tu SWOP ?

C'est une toute petite structure qui maîtrise la production du début à la fin : shape, glassage, ponçage, déco, promo, gestion du site, etc. Pas de production délocalisée, pas de sous-traitance, c'est aussi ce qui permet de maîtriser la qualité du début à la fin et d'avoir toujours le même niveau d'exigence.

Quel est ton plus mauvais souvenir de shape ?

Lorsque mon père a reculé en voiture sur l'allée où j'avais posé un splendide longboard fraîchement terminé…

Le meilleur ?

À chaque fois qu'un compétiteur ou un surfeur me dit que sa planche est magique et qu'il a des sensations géniales avec…

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
453  | 0 
16/11 - Shape
Ce nouveau lieu dédié au shape et à son apprentissage vient d'ouvrir ses portes à Biarritz.
| 0 
11/08/2015 - Shape
Shaper et surfeur de légende, le Sud-Africain s'est éteint en fin de semaine dernière. Il avait shapé pour tou...
| 4 
24/10/2014 - Shape
Portrait du shaper charentais qui manie le rabot depuis 1991, et chez qui se déplacent désormais chaque année ...
| 1 
12/09/2011 - Shape
UWL a invité 3 shapers de renom dans ses ateliers de septembre à octobre pour fêter ses 20 ans. Faites vite vo...