Les Green Miss ont besoin de vous

Special Event - L'opération parrainée entre autres par Pauline Ado compte sur le soutien de tous.

Par Robin Guyonnet - @surfsessionmag - mardi 19 mai 2015 à 20h56
Partager sur :   

Green Miss, c'est quoi ?

C'est un concours de miss, créé pour financer des actions de protection de l'environnement au plus près du terrain, afin d'obtenir des résultats concrets et mesurables. Pour la deuxième année consécutive, grâce à l'engouement du public et à l'élection de la nouvelle ambassadrice, l'association récolte des fonds  pour deux associations costaricaines, luttant pour la sauvegarde des singes hurleurs et des tortues marines du Costa Rica.

Un concours de Miss donc, mais pas n'importe lequel, puisque les critères retenus par le jury pour désigner les 10 finalistes, puis la gagnante, sont loin d'être essentiellement basés sur la plastique des jeunes prétendantes. Le nombre de “likes” sur le profil des candidates n'est ainsi que l'un des critères de sélection. Le jury s'attache également aux personnalités des miss, à leurs idées, leurs petites ou grandes initiatives. Le but du concours est de collecter des fonds pour les associations et d'atteindre l'objectif financier du crowdfunding via la plateforme Ecobole.

Pour cela, les initiatives sont importantes ,mais nous ne demandons pas aux candidates de faire des choses compliquées. Elles peuvent par exemple réunir leurs amis autour d'un petit apéritif, chez elles ou bien au sein de leurs écoles, leurs entreprises, leurs clubs de sport (…) Chaque invité donne quelques euros qui sont ensuite versés sur Ecobole. Place à la créativité et à l'imagination, les miss ont carte blanche” précisent les organisateurs du concours.

Vous pourrez découvrir le profil des candidates www.green-miss.com et voter pour elles, mais aussi les aider à faire aboutir le projet en faisant un don sur www.ecobole.eu/fr/greenmiss2015

> Un apéritif caritatif Green Miss aura lieu le 21 mai prochain à l'Hôtel de Silhouette de Biarritz à partir de 18h00 pour à nouveau récolter des fonds. Retrouvez la page Facebook de la soirée ici. Entrée : 10€.

Un jury de personnalités élira les 10 finalistes puis la gagnante. Présidé par Allain Bougrain Dubourg, il rassemble également la surfeuse pro Pauline Ado (marraine officielle Green Miss) ainsi que des membres de l'EuroSIMA, d'Ecoride, de la Surfrider, de BFM TV, RTL et très récemment le chanteur Florent Mothe.

Retour en images sur la précédente édition de GreenMiss :



Mots clés : environnement
Partager sur :   
COMMENTAIRES (2)
Philippe GARCIA - le 03/11/2015 à 16:11
Bravo à l’initiative Green Miss qui apporte sa contribution utile et éducative pour faire définitivement basculer les mentalités vers les notions de respect de notre environnement et de comportement durable dans tous les domaines.
Dans le golfe de Gascogne, devant chez nous, des espèces de poissons comme le bar sont très sévèrement menacées d’extinction, au même titre que les singes hurleurs et certaines tortues du Costa Rica. Les initiatives se multiplient chez les citoyens de tout bord pour pallier à l’inefficacité notoire des déclarations de bonne intention des officiels.
Découvrez la double page du SURFSESSION de novembre 2015, lisez notre pétition pour libérer les baïnes et ses poissons et rejoignez-nous pour amplifier notre action qui aboutira tôt ou tard à des améliorations sensibles des mauvaises pratiques de pêche qui altèrent notre bande marine littorale d’aquitaine et d’ailleurs depuis des dizaines d’années.
Un beau projet pour une Green Miss 2016 audacieuse serait de mener une campagne de sensibilisation, par exemple recruter des surfeurs et surfeuses professionnelles en une équipe d’ambassadeurs hors pairs pour la prochaine étape prévue après la sanctuarisation attendue des baïnes aquitaines : promouvoir la pêche DURABLE pour de bon sur les 11 millions de km2 de l’espace maritime français. Rien que ça. L’Union Européenne s’est attelée à cette tâche gigantesque depuis plus de 2 ans : il reste à rallier les suffrages de l’opinion publique française et ce sera bien parti.
Répondre
GARCIA Philippe - le 12/01/2016 à 17:26
Les poissons intéressent déjà les surfeuses, comme Easkey BRITTON qui a bien compris l’enjeu et cherche à sauvegarder ce qui peut l’être en devenant l’ambassadrice de la petite pêche artisanale dans son pays, l’Irlande.
Les poissons, c’est l’alimentation quotidienne d’un milliard de personnes souvent pauvres dans le monde, c’est un emploi pour des centaines de millions d’autres.
Mais les poissons sont menacés : 75% sont surexploités.
Quand les abeilles ne voleront plus, nos jours seront comptés. Quand les poissons ne nageront plus dans le golfe de Gascogne, il y aura toujours des vagues mais plus de surfeurs : nous aurons déjà disparu.
Le projet de PÊCHE DURABLE en France doit faire prendre conscience au public de la gravité de l’enjeu : notre planète est en danger, mais ces dangers n’existent pas que sous les tropiques ou loin de chez nous.
Ils sont partout et même ici, chez nous en France, devant nos chères plages. Vous pourriez les voir si vous saviez. Soyez curieuse !
Quelle Green Miss saura réveiller l’esprit « Save Our Sea life » qui dort dans le cœur de toutes les surfeuses ?
Répondre
Articles relatifs
182  | 1 
10/11 - Shape
Zoom sur un matériau 100 % naturel de plus en plus présent dans le shape.
| 0 
05/10 - Business
Une autre étape dans la quête de la marque pour transformer les pratiques agricoles et encourager les cultures...
| 0 
07/02 - Environnement
Pour militer contre l'expansion des forages pétroliers au large de la côte atlantique américaine, la Surfrider...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...