Ces deux veinards vont surfer la vague de Kelly pendant un week-end

Piscines à Vagues - Ils ne nous ont rien fait et pourtant on les déteste déjà.

Par Romain Ferrand - @romainferrand - vendredi 23 septembre 2016 à 09h26
Partager sur :   

Ca y est, la petite “tombola” en ligne initiée il y a un mois avec pour but de faire gagner deux entrées pour la piscine à vagues de Kelly, a pris fin avec l'annonce aujourd'hui des heureux vainqueurs. Et non, ce n'est pas vous, sauf si vous vous appelez Rob d'Encinitas (Californie) ou Palmer du Queensland (Australie).

Ces deux petits veinards passeront donc un week-end dans le Surf ranch de Kelly pour profiter de sa piscine à vagues en sa compagnie et celle d'autres surfeurs pros… Le programme comprend aussi des repas ou des boeufs musicaux au coin du feu, etc.

Le tout pour la bonne cause puisque le but de cette campagne était de récolter des fonds pour la protection des océans, en association avec la WSL PURE, branche philanthropique de la World Surf League.

Découvrez la réaction des deux gagnants en apprenant la nouvelle :



Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
RD - le 23/09/2016 à 18:40
Le concours n'était pas ouvert qu'aux seuls américains ?
Répondre
Articles relatifs
1359  | 2 
01/04 - Piscines à Vagues
[Poisson d'avril] Un projet pharaonique pour célébrer les 350 ans des jardins du Château, qui ne devrait pas p...
133  | 0 
20/03 - Piscines à Vagues
C'est dans son home-state que le King construira le premier surf parc équipé de la technologie ouvert au publi...
970  | 1 
27/02 - Piscines à Vagues
Une vidéo aérienne révèle le fonctionnement de la vague artificielle la plus dingue de la planète.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
530  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
Dossier // 2
1172  | 6 
Photoshop Contest : vos créations
Les spots de France - même les plus improbables - sublimés par les folles retouches de nos lecteurs.