L'eau froide : conseils de surfeuses

Préparation Physique - Besoin d'un peu de motivation pour vous jeter dans une eau froide de 14° ? Six surfeuses livrent conseils et astuces pour ne plus rater vos sessions hivernales.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Pas facile de se motiver quand les températures de l'eau descendent sous les 15°, quand ce n'est pas en dessous de 10° dans certaines de nos régions. Pourtant elles sont quand même là les surfeuses au pic en hiver. Mais comment font-elles ?

Six surfeuses nous livrent leur conseils et appréhension du surf en eau froide. Elles sont unanimes pour dire que tout est dans la motivation. Qu'il faut être bien équipé et ne surtout pas faire impasse sur l'échauffement. Le plus dur reste la sortie de l'eau, le moment où vous devez retirer la combinaison dans le froid et le vent. Mais l'effort en vaut la peine car l'hiver les vagues sont au rendez-vous, les touristes en moins.

Alizé Arnaud, du thé, du bon son et de la graisse de canard !

"Je prends toujours un thé avant d'aller à l'eau car ça réchauffe bien. Sur le trajet il faut de la bonne musique motivante,  j'aime mettre Dancing Queen du groupe Abba. Ensuite je m'échauffe pendant 15 minutes, toujours plus qu'en été car le froid est plus sujet aux blessures. D'après mon père il faut se mettre de la graisse de canard sur le corps pour avoir moins froid, j'ai déjà essayé et il est vrai que ça fonctionne un peu... Sinon je pense à la scène du film Rasta Rockett quand Sanka arrive au Canada, ça me réchauffe direct car je me dis qu'il y en a qui ont plus froid que moi... Dites-vous qu'il y a du bon dans le froid, la perte de calories est double car le corps doit lutter contre le froid tout en faisant du sport et puis le froid c'est génial pour la peau et les cheveux".  Alizé Arnaud

Marion Bouzigues, 45 minutes d'échauffement minimum !

"Un bon échauffement avant de rentrer dans une eau froide est très important. Je m'échauffe toujours 45 minutes avant d'aller à l'eau, cela me permet de me motiver et de me mettre en confiance. Il faut courir, faire des pompes, des abdos, des montés de genoux, du gainage, des étirements du dos, des pas chassés, sauter... Mâcher un chewing-gum aide beaucoup pour éviter la barre à la tête lorsque vous faîtes des canards. Sortez de l'eau avant d'avoir trop froid et d'être trop fatiguée." Marion Bouzigues

Emmanuelle Joly, à St Barth pour l'hiver

"Le meilleur moyen de surfer l'hiver, c'est de s'échapper au soleil comme je le fais. Sinon, il ne faut pas hésiter sur la qualité d'une bonne 4'3. Chacun est différent devant le froid, mais les filles sont souvent bien moins munies que leurs compères masculins. Je porte des chaussons, même si je préfère surfer pieds nus, je ne peux pas faire autrement sous peine d'amputation au bout de 30 minutes de surf ! Je trouve le port de cagoule et gants très gênant dans la perception des sensations, je préfère encore m'abstenir de surfer ou mieux, rester un peu moins longtemps à l'eau. Un petit bonheur perso l'hiver, c'est de bien boire avant d'aller surfer et faire pipi dans sa combi pour se réchauffer..." Emmanuelle Joly

Coline Ménard, de retour parmi nous

"Le surf en eaux froides ? Pas évident... Cela fait des années que je n'avais pas passé un hiver en France. Entre La Réunion ou l'Australie, j'avais toujours réussi à y échapper. Du coup, la réadaptation aux conditions hivernales fut très rude ! Pour surfer à Biarritz et Lacanau, c'est combi 4'3 obligatoire, et pas question d'aller à l'eau sans chaussons, de peur que mon sang ne circule plus dans les extrémités de mon corps (c'est ce que l'on appelle le syndrome de Raynaud... et ça fait mal !). Pour se réchauffer dans l'eau, mettez vos mains sous les aisselles. Mettez aussi vos bras à l'horizontal devant vous et croisez/décroisez très rapidement. C'est physique mais ça réchauffe !" Coline Ménard

 Pauline Ado, rentabiliser au maximum

"Le plus horrible c'est la barre à la tête quand tu passes sous l'eau pour les canards. Ensuite c'est les mains gelées, ça m'est arrivée de ne plus pouvoir ouvrir ma voiture tellement j'avais les doigts gelés, j'ai été obligée de demander de l'aide à quelqu'un ! Puis vient la lutte de la sortie de l'eau. Je cours vers la voiture pour me changer, j'ai un peignoir et une serviette qui m'attendent. Je pense à remplir une bouteille d'eau tiède pour me rincer et je l'enroule dans mon peignoir pour qu'il soit tout chaud. L'approche n'est pas la même l'hiver, même en 4'3 je ne tiens jamais plus d'une heure et demie. Je reste moins longtemps à l'eau mais je suis plus active. Il faut rentabiliser au maximum et toujours être en mouvement. Mais faut pas s'arrêter à ça, le surf en hiver a largement ses avantages." Pauline Ado

Amandine Sanchez, l'habituée des sessions hivernales

"Pour moi une session dans de l'eau froide passe impérativement par 4 étapes :

  • 1 - L'équipement : Il vous faut une combinaison 4'3 ou 5'3 bien élastique sinon c'est une horreur pour ramer et bouger ! Des bons chaussons. Moi je n'aime pas quand ils sont trop épais. Les 3mm sont parfaits et j'aime la forme "ninja" avec le pouce séparé des autres orteils. Des bouchons pour les oreilles et/ou une cagoule. Des gants pour les plus frileuses. Personnellement je n'en mets jamais, je n'aime pas la sensation pour ramer.
  • 2 - La motivation : N'y allez jamais à reculons car votre session aura vite fait de se transformer en session fantôme... 
  • 3 - La préparation : Échauffez-vous bien. Il faut rentrer dans l'eau en ayant chaud pour ne pas augmenter le risque de blessures. Trottinez, faites des fentes en squats, des sauts... Quand je sens que le cardio monte et que j'ai chaud je fonce dans l'eau en posant le cerveau sur le sable.
  • 4 - L'après surf : Le pire c'est le froid aux mains qui tétanise nos doigts au point de ne même plus pouvoir fermer le bouton de son jean. Mon petit truc c'est de m'habiller en bas de survêt avec des boots Ugg pour éviter la galère d'enfiler pantalon et chaussures. J'ai aussi une habitude pas très écolo, j'allume la voiture pendant que je me change comme cela au moment de monter dedans le chauffage est déjà chaud, mais ça c'est vraiment réservé aux conditions extrêmes." Amandine Sanchez

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
20/05/2014 - En Vrac
Après l'Aquitaine, le tour bus O'Neill attaque "le Nord" et poursuit sa tournée du côté de la Charente et de l...
| 0 
15/05/2014 - France
Le team O'Neill France a sillonné la côte atlantique française pendant 10 jours. Deuxième clip de ce road trip...
| 1 
07/05/2014 - France
Le team O'Neill France a sillonné la côte atlantique française pendant 10 jours. Premier clip de ce road trip ...
| 0 
15/04/2014 - Special Event
La tournée démarrera à Biarritz le 21 avril pour se terminer à Brest le 5 mai après huit escales sur les spots...