Fiasco au Quik Pro

World Tour - « Le pire jour de la jeune histoire de la WSL », ou le résumé d'une journée à oublier sur le World Tour.

Par Surf Session - @surfsessionmag - jeudi 12 mars 2015 à 10h28
Partager sur :   

De Dream Tour, le WCT s'est transformé en Nightmare Tour l'espace d'un jour : un « shocker » comme disent les anglo-saxons. Pendant que nous dormions à poings fermés durant cette nuit de mercredi à jeudi, le Quiksilver Pro Gold Coast poursuivait son cours après une reprise la veille qui faisait suite à 10 interminables journées d'attente. Malgré l'extension de le waiting period, les espoirs d'une houle cyclonique providentielle se sont envolés bien vite et ont laissé place au « worst case scenario ».

L'urgence de terminer l'épreuve pour le 13 mars a poussé les organisateurs à poursuivre la mascarade, alors que les meilleurs surfeurs mondiaux doivent s'exprimer dans des vagues dignes d'un QS 1000. Cette frustration ne tarda pas à s'exprimer à l'eau, quand Kelly Slater, Josh Kerr et Joel Parkinson font les frais du trio brésilien Ferreira-Pupo-Dantas. Slater en a vu d'autres et prend ça à la rigolade (en apparence) décidant de terminer la série face à Italo Ferreira sur un modèle Tomo, un des OVNIs de Firewire (marque dont il sera bientôt actionnaire majoritaire au passage), sans parvenir à prendre une vague soit dit en passant. Moins drôle, Josh Kerr pète un câble dans la série suivante et détruit sa board à coup de poings. Ça commence bien…

Mais le « temps fort » de la journée arrive lors de la sixième série du troisième tour, opposant Glen Hall au nouveau champion du monde, Gabriel Medina. Alors qu'il est sur le point de se lever sur une vague, Medina doit laisser la priorité à Hall et effectue alors un kick-out raté (volontairement ?) qui fait chuter l'Australo-Irlandais (qui le fait exprès ?). Une scène digne d'une simulation de faute lors d'un match de foot… Le Brésilien écope d'une interférence et son parcours s'arrête là à Snapper. Mais le show must go on et Medina se lâche au micro devant Peter Mel, apparemment peu au fait de soit-disant nouveaux critères de priorité. Le meilleur pour la fin, Gabriel crache sur son adversaire, « la prochaine fois qu'il me dit fuck you, je vais lui apprendre… », et Mel d'interrompre immédiatement l'entretien. Mieux, la WSL retirera peu après la vidéo de l'interview sur YouTube.

Le pot-pourri pas pourri concocté par Surfing Life : "The Funniest Day In Competitive Surfing History?"



On est pas bien là ? Car ce n'est pas fini ! Trois séries plus tard, Fred Pataccchia s'incline face à Adriano de Souza avec un score qui parle de lui-même : 14,76 contre 1,13. Dégoûté, l'Hawaïen sort de l'eau en pompant sur une « miose » et vient terminer sa vague sur les rochers, fracassant sa planche. Il rentre sur le site en vociférant des noms d'oiseaux et se casse direct dans son appart avec son lycra de compétition sur le dos. Heureusement, la pression est vite retombée et Freddy s'amuse même de son trick sur les rocks, lançant un concours sur Instagram : « La meilleure photo prise sur Freddy's Rock remporte une planche ». Stephen Bell et Jake Paterson jouent le jeu, toujours partant pour une connerie et une bonne façon pour Quiksilver de désamorcer la polémique éventuelle.

Le drame s'arrête là car, par chance, le Superbank se réveille un peu par la suite et permet d'assister à quelques séries excitantes pour leur enjeu sportif et non pas pour leurs incidents… On retiendra le club sandwich de Filipe Toledo face à Jordy Smith et Matt Wilkinson au quatrième tour, ou encore à la jolie passe d'armes entre Fanning et De Souza et enfin la revanche brésilienne de Wiggolly Dantas sur Glen Hall, une victoire propre cette fois.

Bref, une journée à oublier et un début de saison d'ores et déjà raté pour le World Tour.

Le résumé (officiel) de la journée : 

[youtube width="100%" height="354"]http://www.youtube.com/watch?v=YDOKJ97ary4[/youtube]

Les résultats complets :

Partager sur :   
COMMENTAIRES (5)
fred - le 12/03/2015 à 12:36
minables ces comportements.....sont pros donc doivent surfer dans toutes les conditions....
Répondre
Jeremy - le 12/03/2015 à 15:25
Enfin une bonne nouvelle les gars ont encore du caractère et ne sont pas totalement aseptisés!
Ça fait du bien!!!
Répondre
clo - le 12/03/2015 à 16:53
C'est surtout le comportement de la wsl qui est minable.
Répondre
Bubz - le 12/03/2015 à 22:19
Pire que des gosses, je comprend la frustration mais réagir comme ça colle bien avec l'image du surfeur décérébré ! sans parler des commentateurs "an incredible day of surfing", sont vraiment pas très intéressants ceux-là...
Répondre
lenu - le 21/03/2015 à 09:52
Quelle interference?! il rame sur la vague pour forcer l'autre à la prendre et lacher sa priorité, il sort dés qu'il voit que l'autre est bien dedans, il joue le jeu. C'est plus Hall qui devrait prendre un jaune pour simulation!
Répondre
Articles relatifs
2926  | 4 
19/11 - World Tour
C'est désormais officiel. CHAMPAGNE !
| 0 
17/11 - World Tour
ENFIN. Le Landais a engrangé assez de points pour espérer rejoindre l'élite la saison prochaine.
2196  | 0 
17/11 - World Tour
Un diaporama pour revivre la longue route qui a conduit l'Hawaïen vers son premier titre mondial.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...