Local Focale : John Duquoc

Actu Locale - Interview et portfolio de ce discret mais talentueux photographe de Charente-Maritime.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

En cinq ans, John Duquoc s'est fait un petit nom dans la scène surf de Charente-Maritime. Non pas pour ses prouesses sur une board, mais pour ses talents derrière l'objectif. Ce photographe amateur parvient à capturer la beauté des spots de l'île d'Oléron et des environs et à jouer avec leurs lumières comme peu l'avaient fait avant lui. Une manière aussi de mettre en avant la scène locale et ses surfeurs tout en essayant de ne pas rompre la tranquillité de l'endroit. Savant dosage.

Interview :

Présente toi en quelques mots...

Je m'appelle John Duquoc, j'ai 30 ans, je vis sur l'île d'Oléron et je fais du surf depuis 15 ans. Je suis cuisinier et la photographie est une passion.  

Comment es-tu venu à la photo?

J'ai commencé à faire de la photo vers mes 25 ans, ma première idée était d'immortaliser les moments avec ma famille il y a 4 ans. J'ai ensuite pris goût à l'exercice et j'ai commencé à immortaliser mes sessions de surf sur l'île d'Oléron et ses alentours. C'est devenu une passion.

Comment décrirais-tu la scène surf charentaise ?

Nous avons de très bon surfeurs dans la région, je pense à Tom Bellevergue, Luc Garenne, Benoit Naulin, Charly Quivront et bien d'autres. C'est un plaisir de pouvoir les shooter. Depuis quelques années il y a de plus en plus de bons surfeurs dans la région.

Qu'est-ce qui fait la particularité - en terme de photo - de la Charente Maritime ?

Les lumières sont particulièrement belles sur l'île d'Oléron et l'île de Ré. Le temps est très changeant, ce qui donne de jolis contrastes, les levers et couchers de soleils nous gratifient de beaux nuancierx de couleurs, ce sont mes préférés. 

Tu mets en avant, à travers ton travail, des spots pas forcément très connus. Quelles sont les réactions des locaux ?

Les spots du coin sont vraiment capricieux. Je passe beaucoup de temps à chercher les bonnes conditions sur certains endroits peu fréquentés, avec l'aide des locaux. J'ai tout de même quelques résistances avec certains locaux pour poster certaines photos ou vidéos, mais je demande toujours conseil à mes amis avant de divulguer certains spots. J'essaie de ne jamais mettre de nom de spots, sauf sur les très connus.

Avec quels surfeurs rêverais-tu de pouvoir travailler ?

J'adore travailler avec les surfeurs locaux qui connaissent bien les vagues du coin comme Tom Bellevergue, Volodia Pertsowsky et Luc Garenne. Depuis l'hiver dernier, je me suis lancé dans la photo aquatique. J'avoue que j'aimerai pouvoir shooter Asher Pacey et Stéphanie Gilmore.

Une destination où tu rêverais d'emmener ton appareil ?

J'adorerai partir dans les eaux froide de l'Écosse. Et pour les eaux chaudes et claires, je rêve de Tahiti.

Tu as récemment partagé un clip de Volo en longboard. La vidéo, c'est un domaine vers lequel tu souhaites te diriger ?

Oui j'aimerais continuer à faire des vidéos bien plus élaborées, j'ai beaucoup de choses à apprendre dans la photo et surtout dans la vidéo. Pour me perfectionner, j'adorerais suivre des cinéastes dans leur travail.  

Présente nous le matériel avec lequel tu travailles ?

Je travail avec un Canon 5D Mark III depuis 1 an. Mes optiques sont en général le 50mm, 40mm, 24mm,et je vais bientôt investir dans un 100mm et un 70-200. J'ai commencé à faire des photos aquatiques depuis le début de l'hiver, je fais confiance aux boîtiers AquaTech. 

Un dernier petit mot ?

Merci à tous les gens qui me soutiennent dans mon travail de l'image, merci à Surf Session pour l'intérêt que vous me portez. Et n'hésitez pas à suivre mon travail sur Facebook et Instagram. On se voit à l'eau !

Plus d'infos sur son site web : www.johnduquoc.com

Un spot peu fréquenté, car très éloigné de la civilisation. Ici, Ludovic Pierre, prof de surf sur Oléron
Roller à midi pour Benoit Naulin en ce début de printemps
Un jour parfait sur la côte charentaise
Spot de repli, par grosse houle d'hiver
Ile de Ré. Je n'y vais pas souvent, mais ce soir-là j'ai eu de la chance : une belle lumière et du beau surf
Luc Garenne qui s'envole en slob. La réception lui a valu deux belles bosses sur le crâne
Mercredi 25 mai : le soleil et la chaleur sont là. Parfait pour une session estivale
Un spot très proche du bord et qui ne fonctionne très rarement. Personne ne voulait sortir de l'eau, les copains ont surfé jusqu'à ce que l'ombre de la nuit les en empêche
Une soirée d'hiver à Vert-Bois, pas grand monde à l'eau à part les courageux. ici Mayence Pittico en reentry
3 mai 2017. Le début du printemps rime avec retour de trip : première session pour Tom Bellvergue de retour du Maroc
Un soir d'hiver très venté à Vert-Bois
Paysage du nord de l'île d'Oléron. Les écluses à poissons créent un chemin sur l'eau pour accéder au spot

Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
Neako - le 02/06/2017 à 15:44
un oeil de dingue et des photos qui changent vraiment de la photo de surf classique. Vive le 17 et franchement continue de nous fracasser la rétine, ça déboite !
Répondre
Articles relatifs
39  | 0 
01/06/2018 - Actu Locale
Pas moins de 200 participants sont attendus ce week-end pour l'événement !
115  | 0 
14/07/2017 - Actu Locale
Le jeune photographe d'Anglet nous parle de sa passion et nous présente une sélection personnelle de son trava...
| 0 
08/10/2015 - Actu Locale
Toute l'actu de ce mois en Bzh Nord, photos des sessions, bons plans, news et agenda des compétitions :
| 1 
02/10/2015 - Actu Locale
Toute l'actu surf de ce mois chez les Normands : portfolio des premières sessions d'automne, interview d'un pi...