Riders for Refugees collecte des vêtements chauds pour venir en aide aux réfugiés

Actu Locale - "Déposez vos vêtements chauds, nous les donnerons à ceux qui en ont besoin".

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Riders for refugees qu'est-ce que c'est ? 

C'est une association qui utilise les ressources de l'industrie et de la communauté outdoor pour venir en aide aux réfugiés qui arrivent en Europe dans des situations plus que précaires.

À l'approche du froid hivernal, leur mission est de collecter puis de distribuer aux réfugiés des vêtements chauds.



Depuis maintenant 5 hivers, Riders For Refugees contribue en effet à soutenir les migrants et leur famille en organisant des collectes de vêtements chauds et en mettant chacun à contribution pour une entraide collective. Lancée par des athlètes de l'univers outdoor, c'est près de 250m3 de vêtements qui ont pu être redistribués !

Riders for Refugees est né de l'observation de Danny Burrows, rédacteur en chef d'un magazine de snowboard, alors qu'il visitait la "jungle" de Calais. Cette observation a agi sur lui comme une prise de conscience et tout lui est alors apparu comme une sorte d'évidence.



Partant du constat que l'industrie de l'outdoor recèle souvent de produits invendus, invendables ou de stocks déclarés périmés et alors retirés de la vente, Riders for Refugees souhaite en récupérer une partie pour redistribuer ces articles aux personnes qui en ont besoin.



Mais les particuliers aussi sont concernés. Nous avons tous des vêtements anciens, un peu usés qui finissent généralement au fond d'un placard quand ils n'atterrissent pas à la poubelle avant.

Ne serait-il pas plus logique que ces habits couvrent les épaules de ceux qui ont froid ? 



Qui se cache derrière cette association ? 

Des personnes, des photographes, des cinéastes ou encore des sportifs outdoor. Tous animés par une idée forte : celle de pouvoir changer le monde ou du moins le rendre meilleur. Ce sont eux qui ont impulsé de la force à ce projet. Conscients de la chance qu'ils ont de vivre au bon endroit au bon moment, ils comptent user de cette force pour venir en aide à ceux qui en ont besoin.



Dans le milieu du surf, l'ambassadeur de Riders for Refugees n'est autre que le surfeur / explorateur Damien Castera. Joint par téléphone, voilà ce qu'il nous a confié sur ce projet qui lui tient à coeur.

"Ça fait plusieurs années que les gars des Alpes font ça. C'est une bonne idée de l'avoir développé aussi dans le Sud-Ouest, c'est un endroit où il y a du besoin et où j'ai quelques contacts. Depuis deux ans, le Pays basque figure parmi les routes principales empruntées par les réfugiés qui ont fui l'Afrique pour se rendre en Europe du Nord. Ils traversent la Méditerranée, arrivent en Espagne et tentent de franchir les frontières en passant par les Pyrénées, depuis que la Turquie et l'Italie ont durci leur politique d'immigration et fermé leurs frontières. Le nombre de réfugiés qui passent par le Pays basque est en augmentation. Ils arrivent souvent par vagues, dans des conditions extrêmement précaires". 



Damien Castera avec Zakaria Diallo, un jeune Guinéen que Damien avait pris sous son aile.

On retrouve aussi dans l'association des riders comme Marion Haerty, double championne du monde de snowboard freeride ou encore le snowboarder professionnel Victor Daviet. 



Concrètement qu'est-ce que fait l'association ? 

Damien Castera - "On fait des collectes tout le mois d'octobre avec les particuliers et avec les shops. On mobilise le milieu de l'outdoor et des sports de glisse parce qu'on sait qu'il y a beaucoup de vêtements, les riders en reçoivent plein qu'ils n'utilisent pas forcément. Beaucoup de fringues restent dans les cartons. L'objectif est de les récupérer avant l'hiver. Il y a plusieurs points de collecte où on peut déposer ça (Ndlr : voir celui qui est le plus près de chez vous en bas d'article). Boadriders notamment participe à la collecte, Rip Curl aussi. En novembre on trie tout ça. Ensuite, on se met en relation avec les associations du coin pour prendre connaissance des besoins, que ce soit à Hendaye ou à Bayonne. C'est d'abord pour la région et si on en a trop, on peut l'envoyer ailleurs, là où ils en ont besoin". 



Au programme donc, 4 missions :

- Des collectes de vêtements chauds (25 points de collectes en France)

- De la distribution de vêtements (en novembre, du côté d'Annecy, Irun, Briançon, Paris, Grande Synthe, Calais, la Grèce...)

- De la sensibilisation (communication sur les conditions des réfugiés et créations de liens entre les différents acteurs (aidants et aidés)).

- Et l'organisation de voyages à la montagne avec des réfugiés. (50 réfugiés ont été invités en mars 2020 dans la station de ski de Praz sur Arly pour découvrir les sports d'hiver. Une journée de plaisir pour ceux qui luttent quotidiennement pour leur avenir).


 
Qui s'occupe des collectes ? 

Des spécialistes. Des gens qui sont quotidiennement au contact de ces personnes. On parle ici d'associations comme la Croix-Rouge ou encore SOS migrants qui travaillent avec eux au quotidien et qui connaissent leurs besoins.

Au total, pour redistribuer les stocks, Riders for Refugees peut compter sur une dizaine d'associations et de bénévoles. 


La récolte qui s'arrête ce 31 octobre se fait grâce aux 75 points de collectes disponibles aux quatre coins de la France mais également en Suisse. Cette initiative soutenue par des magasins spécialisés (Boardriders, Rip Curl...) ainsi que des célébrités des sports de glisse réchauffe les cœurs et les corps.

Si vous lisez cet article et que vous pensez qu'il est trop tard, pas de panique, les collectes vont dépasser après le 31 octobre. Pour nous c'est peu, pour d'autres, c'est déjà beaucoup. 


Trouver un point relais près de chez soi   

      

>> + d'infos sur le site ridersforrefugees.com      

       
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
candi - le 31/10/2021 à 18:31
big up !
Répondre
Articles relatifs
| 0 
24/11/2020 - Actu Locale
Ou comment aider une association qui fait découvrir la pratique du surf aux personnes mal et non-voyantes.
| 0 
Il y a 12 jours - Actu Locale
"J'ai toujours mon appareil à la main, comme une extension de moi-même."
| 0 
Il y a 13 jours - Actu Locale
Une journée d'hiver offshore et glassy comme on les aime.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.