Profession : surf guide aux Mentawai

Business - Rencontre avec Nicolas Brieda, 29 ans, guide sur le King Millenium. Peut-être le seul job que les surfeurs pro jalousent.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Avoir sa chambre privée sur un bateau aux Mentawai et surfer les meilleures vagues du monde tout en étant payé : c'est la - dure - réalité de Nicolas Brieda, surf guide depuis 2010 sur le King Millenium, bateau cruisant dans l'archipel des Mentawai.

« J'ai rencontré les deux propriétaires du bateau lors d'un trip à Nias en 2007 et on a tout de suite bien sympathisé. Je suis allé aux Mentawai à plusieurs reprises, j'ai fait venir du monde sur leur bateau. En 2009, ils en ont acheté un deuxième et ont eu besoin de déléguer la gestion du premier. Ils savaient que je commençais à bien connaître la région, que je m'intéressais aux prévisions et que je parlais plusieurs langues, et m'ont donc proposé de devenir guide. »

Chaque année, le surfeur d'Hossegor - ses parents habitent face à la Gravière - confie donc son cabinet de kiné à une remplaçante pendant 3 mois pour sillonner l'archipel en compagnie de clients venus réaliser le trip de leur vie. Sa mission : gérer l'équipage indonésien (capitaine, cuisiniers, photographes/cameramen...) et surtout être à l'écoute des clients pour les emmener sur des vagues adaptées à leur niveau et leurs attentes. « On a plutôt affaire à une clientèle qui a un peu d'argent - il faut compter environ 2000€ pour un séjour sur le bateau - mais souvent peu de temps et pas envie de gérer grand chose, je suis là pour m'en occuper. »

Mais le bateau voit aussi défiler de temps en temps quelques surfeurs pros, dont les Français Sancho, Miky Picon & Co (leur dernier trip sur place début juillet avec Mateia Hiquily, les cousins Mignot & Co est d'ailleurs à retrouver dans le Surf Session de septembre, actuellement en kiosque).

Miky ne tarit d'ailleurs pas d'éloges sur Nico Brieda et son savoir-faire sur le boat : “c'est important d'avoir un capitaine qui sait surfer et prendre les bonnes décisions. Ça fait tout le trip. Pour nous ça a été parfait. Ce n'est pourtant pas évident de réussir à s'adapter au niveau de chacun tout en rendant tout le monde heureux. »

Ce que semble pourtant réussir à faire Nico, qui n'oublie pas au passage de prendre sa part : « je surfe tous les jours quand je suis là-bas, même si avec le temps je suis devenu plus sélectif. Et je ne ragasse pas trop à l'eau (rires). Mais c'est aux Mentawai que j'ai eu les sessions les plus parfaites de ma vie. Comme cette fois en 2011 où on s'est retrouvés à partager des vagues parfaites de 2/2,5m, juste mes potes et moi. Ou cette session avec un autre pote sur ma droite préférée, qu'on a fini par partager avec Kolohe Andino et Luke David. J'ai aussi des souvenirs de belles rencontres sur le bateau. Comme cette autre fois avec ce père de famille péruvien qui avait amené ses deux fils avec lui. Ils ont eu 3 swells en 10 jours, et le père pleurait de joie de voir ses fils se mettre des tubes devant lui. »

Oui, Nico Brieda trouvé le bon plan, et il ne compte pas le lâcher tout de suite. « Je repars l'an prochain pour 4 mois normalement, et je vais encore y retourner pendant quelques années, c'est certain. Sur le moyen terme j'aurais du mal à me passer de ça. »

Vous avez intérêt à vraiment aimer votre job avant de mater cette petite vidéo de Nico réalisée cette année dans l'archipel. Sinon vous risquez vous aussi, à l'instar de ce père péruvien, de verser quelques larmes. Mais pas pour les mêmes raisons...



Une session de 2013, acec Kolohe et Luke Davis ©DR

HT's - ©B. Bonnarme

Greenbush, juillet 2014 - ©L. Pujol

2011 à Riffles - ©B. Bonnarme

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
10/08/2018 - Free Surf
Car seuls les twins et les singles sont acceptés à bord du King Millenium !
| 2 
03/07/2013 - Trips
L'équipage et les clients du bateau King Millenium sont tombés sur une droite aussi longue que parfaite, dont ...
| 0 
25/05 - Coup De Pression
Il y a quelques années, lors d'une traversée entre Padang et les Mentawai, son bateau a presque coulé.
| 1 
20/04 - Trips
Cinq pères se sont retrouvés avec leurs fils.