Samsung poursuivi pour des téléphones non waterproof

Business - La firme sud-coréenne est accusée de publicité mensongère... non, toujours pas de téléphone au line-up. Ouf.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Vous vous souvenez quand Samsung sponsorisait les compétitions de la WSL ? Depuis la transition de l'ASP à la WSL (en 2014), de nouveaux sponsors étaient entrés en jeu dont Tag Heur, Jeep et Samsung. Cependant, la collaboration entre la firme sud-coréenne et la WSL s'était arrêtée en 2017.

Et c'est tant mieux car depuis, Samsung n'a pas vécu ses plus belles années commerciales : téléphones qui explosent ou encore affaires de corruptions financières avec l'ancienne présidente de Corée du Sud... Les affaires n'ont pas vraiment été favorables à la firme.


Il est aujourd'hui possible de rajouter un énième scandale à la liste. La commission de la compétition et des consommateurs d'Australie (ACCC) poursuit la multinationale en justice pour publicité mensongère sur des smartphones présentés comme water-resistant. Samsung avait mis en avant l'avantage qu'il y avait à être connecté de sa piscine, jusqu'à ses sessions de surf. 


En effet, Samsung avait diffusé, dès 2016, des publicités sous-marines qui prônaient la résistance à l'eau des smartphones de la marque grâce à une résistance IP68. Cependant, selon l'ACCC, "Samsung n'a pas suffisamment testé les effets des expositions à des eaux salées ou au chlore sur les téléphones, alors que leurs pubs montrent explicitement des téléphones complètement submergés qui fonctionnent".

Si l'ACCC poursuit la firme aujourd'hui, le magazine Consumers Reports s'était déjà plaint auprès de Samsung en 2016. Le magazine avait affirmé avoir testé l'immersion d'un Samsung Galaxy S7. Malheureusement, le test avait échoué. Samsung avait alors répondu que cet échec était dû à une erreur de fabrication qui n'affecterait que quelques téléphones. 

Si les plaintes ont continué de fuser sur internet quant à la non résistance à l'eau des téléphones, Samsung a refusé de faire fonctionner les garanties des consommateurs lorsque ceux-ci ont immergé leur téléphone. L'ACCC accuse ainsi Samsung d'avoir présenté le téléphone dans des situations qui ne sont pas réalisables, ce qui aurait eu comme conséquences d'apporter un réel avantage concurrentiel sur le marché technologique. 

Dans les faits, Samsung enfreint la loi australienne sur la consommation qui stipule qu'aucune entreprise ne doit induire en erreur ses consommateurs en valorisant les capacités de ses produits. Selon le droit corporatif australien, cette publicité mensongère, qui lui a permit de faire des bénéfices sur plus de deux ans, pourrait coûter à la firme plus de 7 millions de dollars


On espère en tout cas que la planche connectée présentée par Gabriel Medina ne verra pas le jour de si tôt afin d'éviter tout accident malencontreux ainsi qu'un scandale supplémentaire. Entre autres. 

                        
Mots clés : technologie, samsung,
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
15/03/2017 - Business
Un nouveau partenaire financier de poids, mais temporaire.
| 2 
24/07/2014 - Business
Le sponsor titre de l'ASP World Tour poursuit son partenariat avec ce clip publicitaire centré sur les émotion...
| 0 
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 4 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.