5 conseils pour mieux utiliser sa GoPro, par Anthony Walsh

Conseils - Comment éviter buée, gouttelettes etc. ? Qui mieux que l'un des ambassadeurs surf de la marque pour optimiser notre usage de la célèbre mini-caméra.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Quiconque a déjà eu une GoPro entre les mains sait qu'il y a un monde entre les images que sortent Kelly Slater, Jamie O'Brien et les autres pros, et les surfeurs lambda que nous sommes. Buée dans le boitier et gouttelettes sur l'objectif sont quasi-systématiques chez les utilisateurs débutants. On a donc demandé à Anthony Walsh - ambassadeur GoPro et fin connaisseur de la mini-caméra - quelques simples conseils pour optimiser son usage en surf. La veille, Kelly Slater et Shane Dorian avaient fait de même... Autant vous dire que ses conseils valent de l'or.

LA BUÉE :

“Gardez votre boitier fermé quand vous ne vous en servez pas. La buée est dûe à l'humidité, ne laissez pas celle-ci s'installer dans le boitier. Ne l'ouvrez que pour placer ou retirer la GoPro. Vous pouvez éventuellement y placer des petits sachets d'absorbeurs d'humidité, comme ceux qu'on trouve dans les boîtes de chaussures par exemple. J'utilise aussi les absorbeurs d'humidité GoPro, à placer entre la caméra et le boitier.

Gardez aussi la caméra à l'abri du soleil lorsque vous êtes sur la plage ou ailleurs, pour ne pas faire monter la température à l'intérieur du boitier.

Dans l'eau, gardez-le le plus possible sous l'eau et à l'abri du soleil. C'est ce que je fais systématiquement”.

LES GOUTTES SUR L'OBJECTIF :

“Crachez dessus ! Environ 10 à 15 minutes avant d'aller à l'eau, je lèche l'objectif et je le laisse sécher avec la salive. Ca peut paraître bizarre, mais c'est ce que je fais tout le temps. Autre chose : ne touchez JAMAIS l'objectif avec vos doigts. On a tous un peu de gras sur les doigts, ou de la wax, de la crème solaire, et ce gras va fixer les gouttes et les empêcher de ruisseler. Ne le touchez qu'avec votre langue, ou en crachant dessus.

Dans l'eau, je le lèche en permanence, que ce soit assis sur ma planche ou juste après avoir pris une vague. De cette manière tu crées un petit film de salive qui empêche les gouttes. Et juste avant de filmer, je la plonge dans l'eau et la ressors aussitôt. De cette manière, je n'ai des gouttes que très, très rarement sur mes images”.

LES MODES D'ENREGISTREMENT :

“J'utilise actuellement la Hero4 Black. Mes modes d'enregistrement dépendent vraiment des vagues que je surfe, et de ce que je veux faire de mes images : les utiliser pour Instagram par exemple.

Si c'est pour des images en vitesse réelle, je vais utiliser un mode en faible résolution avec une fréquence d'images haute. Exemple : en format VWGA /240 images par seconde. De cette manière je peux ralentir les images autant que je veux. Mais ce mode n'est en réalité vraiment bon que pour Instagram. La résolution est vraiment basse mais paraît très correcte sur un téléphone.

Sinon pour le surf, je filme le plus souvent en 960p /120 images par seconde. J'aime utiliser le 960 plutôt que le 1080 parce que c'est un format 4/3. la lentille est en 4/3, tu peux donc avoir une image plus grande en 960 qu'en 1080. C'est plus simple quand tu filmes en POV (point of view, ndlr), le cadrage est mieux car il permet plus facilement d'avoir le haut et le bas de la vague et donc de réduire tes erreurs de cadrage”.

AUTONOMIE DE LA BATTERIE :

“Là aussi, ça dépend de ce que je filme. Je laisse habituellement la caméra allumée tout le temps pendant la session, mais je ne filme pas en permanence. L'enregistrement consomme pas mal d'énergie.

Si pendant la session, tu ne vas pas t'en servir pendant longtemps (plus de 5 minutes par exemple), tu peux l'éteindre. Mais sinon évite de le faire car en réalité, ça consomme plus d'éteindre et rallumer sa caméra souvent”.

TON ACCESSOIRE FAVORI ?

“J'utilise très souvent le MyGo Mouth Mount (qu'on avait testé, voir vidéo - ndlr), sauf quand c'est gros, dans ces cas-là je ne tiens pas à l'avoir dans ma bouche ! On est pas mal à s'en servir, c'est facile à utiliser et tu peux aussi le prendre en main, pour varier un angle sur une même vague, te filmer par derrière par exemple. Ca donne vraiment l'angle de ce que tu vois quand tu es sur ta planche, c'est ce qu'on essaie tous d'avoir.

Bon, je n'utilise pas toujours le leash du Mouth Mount, mais comme je suis sponsorisé par GoPro... si je perds la caméra ce n'est pas trop grave (rires). Mais je recommande évidemment de mettre un leash pour ne pas perdre ses images ou sa caméra. Pour beaucoup de gens les images sont plus importantes que la caméra”.

________

Pour (re)découvrir les images qu'Anthony Walsh arrive à produire avec sa GoPro, rejoignez les 130 000 personnes qui suivent son compte Instagram. Et pour en savoir plus sur son job d'ambassadeur GoPro et tout ce que cela implique, retrouvez son portrait dans le Surf Session de décembre actuellement en kiosque.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
426  | 1 
06/10 - Conseils
Mais ce n'est pas toujours facile, même pour lui !
248  | 0 
29/08 - Conseils
Quelques trucs & astuces pour tenir le coup jusqu'à la prochaine poussée de swell...
| 1 
17/07 - Conseils
De précieux conseils prodigués par Mark Cunningham et Dave Wassel, sauveteurs légendaires du North Shore.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
451  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.