Le coup de pression de Damien Castera

Coup De Pression - Il y a parfois des moments où quelques instants de réflexion valent bien plus qu'une session à contre courant... N'est-ce pas Monsieur Castera ?

Par - @romainferrand -
Damien Castera ©Vaisse  
Partager sur :   

Je ne me rappelle plus exactement l'année mais je sais que c'était le jour de mon anniversaire, un 11 décembre. C'était gros, très gros. Avec un pote "singleman" Anthony Harouet, on décide de partir surfer à la Barre à Anglet... La gauche était vraiment jolie et en plus il y avait une passe. Personne à l'eau. Difficile d'estimer la taille. C'était gros certes mais il y avait moyen. En fait, une fois dans l'eau, c'était bien plus fat que prévu (+/- 4m). En arrivant au fond, un set rentre et on décide d'aller encore plus loin. La marée est pleine basse et on se retrouve dans un immense couloir de jus qui nous tire vers le large. Impossible de revenir. Après 3/4 d'heure de rame à contre courant, on décide de se laisser porter par le jus vers le Sud. Yves Sobanski, qui faisait quelques photos, nous a raconté plus tard, qu'on était deux petits points perdus au milieu de l'Océan. J'étais en longboard et Toto en 6'1, autant dire qu'on avait les boards adaptées pour ces conditions... À ce moment là, on s'est vraiment demandé ce qu'on faisait là d'autant que c'était particulier de se retrouver seuls en pleine mer, au large. On a même envisagé de sortir à la Grande Plage de Biarritz, à plus de 3km. Mais un jet est finalement arrivé. C'était Max Larretche et Peyo Lizarazu qui nous ont d'abord laissé mariner jusqu'à ce qu'un deuxième jet arrive. C'était Stéphane Iralour et Éric Rougé. Ils nous ont ramené Antho, moi... et Romain Laulhé qui, pensant qu'on était en train de se gaver au large, s'était jeté à l'eau, fait prendre par le jus et se trouvait devant la digue des Cavaliers. Nous voilà donc à quatre sur un jet et Anthony sur l'autre. Au final, on n'a pas pris de gros sets sur la tronche mais c'était quand même bien flippant. Une chose est sûre, prendre quelques minutes pour bien analyser le spot, la houle, les courants... est souvent plus judicieux que de se jeter tête baissée.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (4)
Niou - le 03/08/2012 à 12:53
"J’étais en longboard et Toto en 6’1, autant dire qu’on avait les boards adaptées pour ces conditions…" haha énorme, bon coup de flippe !
Répondre
Céline - le 03/08/2012 à 13:25
Tu m'étonnes! Et quand on a pas de potes avec des jets ni de photographes pour checker, comment ça se passe??? pour de vrai quoi??? des conseils/avis au cas où je me jette à l'eau cet hiver et que ça m'arrive...
Répondre
booyaka - le 03/08/2012 à 15:37
Ah ce Daminou!!!Il nous en fera toujours des bonnes!!
En tout cas bon coup de flip!!!!
BooYaKa.
Répondre
jeanluckossard - le 08/08/2012 à 15:09
belle leçon d'humilité comme quoi cela peu arriver aux meilleurs ,en tout cas il a le courage de le dire et de reconnaitre ses torts...bravo
Répondre
Articles relatifs
18  | 0 
Il y a 6 jours - Autres
John John Florence out pour 12 mois, une compet' d'aerials pendant le Quik Pro... et bien plus encore !
93  | 0 
Il y a 8 jours - Actu Locale
A travers l'exposition "Trajectoires Libres", Anglet célèbre la culture surf ainsi qu'une époque marquante.
34  | 0 
Il y a 10 jours - Festival
Avec notamment la projection tant attendue du dernier film sur Andy Irons !
99  | 0 
Il y a 11 jours - Festival
La 15e édition démarre cet après-midi à 17h. Demandez le programme !