Le coup de pression de William Aliotti

Coup De Pression - L'une des stars montantes du surf français nous raconte sa grosse frayeur : une punition en règle par le Pipe cet hiver...

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

"J'ai eu une session assez grosse sur Pipeline vers janvier-février cette année, il devait y avoir un bon 4 mètres. Ces vagues là étaient vraiment fat, du coup je me suis mis à l'eau avec une 7'8, avant que le reste du team Volcom Europe arrive. Les conditions étaient un peu spéciales, et pour reprendre l'expression locale c'était le morning sickness sur l'eau. J'y suis allé très tôt parce que je voulais choper une vague avant l'arrivée de tout le monde au line-up. Au début de la session, j'ai pu rider une bonne vague et c'est ce qui m'a lancé pour le reste, et du coup je suis allé trop vite.

J'ai eu un bon coup de flip avec cette série qui décalait à chaque fois au 3ème reef, parce que quand tu te la prends dans la tronche, tu risques de péter le leash. Et sans leash, tu dois obligatoirement te prendre une autre série sur la tête pour sortir.

J'ai voulu me jeter sur une belle vague sur laquelle personne ne partait. J'ai ramé de toutes mes forces et je pense que je me suis mis debout un poil trop tôt. Du coup, vu que la board était assez grande, le vent s'est engouffré en-dessous. Bon après, la routine : la planche est revenue en piquet et je suis parti avec la vague. Celle-ci m'est revenue en pleine face et j'ai fait “straight to the reef”. J'ai pris 3 claques et je suis explosé le genou. J'en garde d'ailleurs de belles cicatrices. Évidemment c'était la première vague de la série, je me suis donc pris la vague suivante aussi, et je frottais le reef à chaque fois... Tous les ongles de mes pieds s'étaient arrachés.

Je suis revenu au bord en boitant, le genou en sang, j'avais super mal et je voyais tout en noir. J'ai réussi tant bien que mal à grimper la plage et monter les marches de la Volcom House. J'ai courru dans la douche, et une fois dedans je suis tombé dans les pommes ! Je n'arrivais pas à respirer, ça m'avait vraiment tué. Bref, je me suis fait punir par le Pipe !

Photo : Antoine Justes, Seignosse mai 2012

Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
pez - le 11/06/2012 à 16:47
eh ben...flippant
Répondre
Articles relatifs
| 0 
16/06/2014 - Coup De Pression
Le Français a commis au début de sa carrière une erreur qui lui a coûté cher : taxer un des pires locaux de Pi...
| 0 
31/01/2014 - Coup De Pression
Des histoires flippantes, le chargeur en a quelques-unes. Celle-ci lui a laissé un joli souvenir sur le pif pe...
| 0 
19/08/2013 - Coup De Pression
L'hésitation n'est pas de mise à Pipe où les erreurs se paient cher, dans tous les sens du terme...
| 0 
16/11/2012 - Coup De Pression
Le Floridien a eu son lot d'histoires terrifiantes, mais a bien cru voir sa dernière heure arriver, un gros de...