Jeux Olympiques : Les 28 qualifiés pour Tokyo

En Vrac - Ça y est, la saison est bel et bien terminée et avec elle la phase de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. On connaît désormais les 18 surfeurs issus du World Tour qui rejoindront Tokyo l'été prochain pour une grande première dans l'histoire du surf !

Par - @surfsessionmag -
©WSL
Partager sur :   

Alors, certes les détracteurs du surf aux JO et autres fervents défenseurs d'un esprit bien plus core et acidulé que celui d'un sport olympique, continueront de crier au scandale, mais la réalité est celle-là : il y aura bien du surf aux prochains JO de Tokyo. Et lorsqu'on est sportif et qui plus compétiteur, nul doute qu'inscrire son nom dans l'histoire de la discipline doit être une motivation supplémentaire... Mais avant de participer à la cérémonie d'ouverture, encore fallait-il décrocher son billet !

Le champion du Monde 2019, Italo Ferreira représentera le Brésil


40 surfeurs à Tokyo

Chose faite donc pour 18 surfeurs du World Tour, auxquels il faut rajouter 10 surfeurs qualifiés via les ISA World Surfing Games et les Jeux Panaméricains 2019. Tous devront désormais valider leur présence à Tokyo en participant aux prochains ISA World Surfing Games 2020. Compétition qui aura lieu en mai prochain et qui validera également les 12 derniers billets : 5 qualifiés chez hommes et 7 chez les femmes, soit un total de 40 surfeurs retenus pour les Jeux


Jordy Smith, seul représentant masculin pour l'Afrique du Sud


18 surfeurs du World Tour

Chez les hommes, le Brésilien, double champion du monde 2019 (WSL et ISA), Italo Ferrreira, auteur d'une fin de saison tonitruante, représentera, en toute logique, son pays l'été prochain à Tokyo. Il sera accompagné de son compatriote, vice-champion du Monde 2019, Gabriel Medina... Autant dire que la délégation brésilienne a clairement les atouts pour faire tonner "o Hino Nacional Brasileiro" lors de la remise des médailles.


Kolohe Andino


De son côté, le Japon, pays hôte, pourra également nourrir quelques ambitions de médailles avec la présence de Kanoa Igarashi qui signe une 6e place sur le CT cette saison après sa victoire à Bali, ses 1/4 à JBay et Rio et sa demi au Portugal. En forme donc, le seul et unique. représentant japonais du World Tour ! La délégation tricolore pourra, quant à elle, compter sur Jérémy Flores, vainqueur du dernier Quik Pro France et qui termine dans le top 10 mondial. Il représentera donc la France aux côtés du Tahitien Michel Bourez, qui a arraché son billet pour Tokyo il y a quelques jours, pendant le Pipe Masters


Gabriel Medina


De son côté, l'Australie s'appuiera sur Owen Wright, vainqueur du Tahiti Pro ainsi sur le vice-champion du Monde 2018, Julian Wilson, plutôt en demi teinte cette saison. Enfin, du côté des Américains, on attendait le réveil du King, qui certes a annoncé qu'il remettait le couvert en 2020, mais qui n'a pas réussi à décrocher sa place pour Tokyo. Coiffé sur le poteau par l'hawaïen de retour de blessure, John John Florence. Absent quasiment la moitié de la saison, JJF réussit quand même à se hisser dans le Top 10 et surtout à valider son billet pour les Jeux l'été prochain, à la faveur notamment de ses deux victoires à Bells et Margaret River. Il représentera donc les USA aux côtés d'une autre valeur sûre : Kolohe Andino. 


Pour autant, et même s'il n'a plus les cartes en main, il reste un petit espoir pour Kelly. En effet, le règlement stipule que - Si un surfeur(se) se blesse et déclare forfait, il sera remplacé par le surfeur(se) éligible qui lui succède au classement de la compétition de qualification de référence, toujours selon la règle de deux athlètes maximum par pays. Un point qui pourrait être profitable au Floridien si JJF venait à se blesser à nouveau. Pour rappel, Kelly termine 8e cette saison. Juste derrière John John.  

  

Qualifiés - Tableau hommes


Tableau féminin

Chez les filles, on notera bien évidemment et parce qu'on est chauvin, la présence de la réunionnaise Johanne Defay qui portera donc les couleurs de la France à Tokyo. Pas de grandes surprises en revanche dans le reste du tableau féminin, avec la présence notamment de la quadruple championne du Monde, Carissa Moore qui certes, a annoncé prendre un peu de recul avec le World Tour, mais représentera les États-Unis aux côtés de Caroline Marks. Idem chez les Australiennes malgré une fin de saison en dedans, Stéphanie Gilmore et Sally Fitzgibbons représenteront bien leur pays aux prochaines olympiades. Tout comme Silvana Lima et Tatiana Weston-Webb pour le Brésil.


Tableau Féminin


Néanmoins et comme précisé, tous ces athlètes doivent encore valider leur présence à Tokyo en participant aux prochains ISA World Surfing Games en mai prochain.


            
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
05/12/2016 - En Vrac
Le Sud Africain s'est imposé la nuit dernière à Sunset Beach.
| 0 
12/06/2014 - En Vrac
La saison démarre à peine dans l'hémisphère Sud et une première houle consistante a permis aux locaux de score...
| 0 
05/12/2016 - En Vrac
Tyler Wright remporte la dernière étape du Women's Championship Tour face à la tenante du titre Carissa Moore.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Et pendant ce temps, les vagues vie...
On a regroupé les images de line-ups vides en France et dans le monde. C'est beau mais ça pique un peu !
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.