2100 : et si Hawaï et Tahiti disparaissaient...

Environnement - Dans une récente étude, les scientifiques tirent une fois de plus la sonnette d'alarme sur la montée des eaux.

Par - @ -
pixabay
Partager sur :   

Malheureusement, lorsqu'on parle environnement, rares sont les nouvelles réjouissantes. La dernière actu en date ? Les eaux monteraient (encore) plus vite qu'on ne l'imaginait.

C'est la sonnette d'alarme que tire la PANS (Proceedings of the National Academy of Sciences). Dans une étude parue ce lundi, une vingtaine de scientifiques réévaluent les risques liés à la fonte du Groenland et de l'Antarctique. Les dernières estimations s'avèreraient trop optimistes... 

« Si nous vivons le scénario finalement annoncé dans les 80 prochaines années, de nombreux endroits, en particulier les petites îles du Pacifique, seraient inhabitables »prévient Jonathan Bamber, glaciologue à l'université de Bristol et premier auteur de l'étude. « Cela entraînerait des conséquences à des échelles qui sont inimaginables. »



Ce scénario dont parle Jonathan Bamber, revient à poursuivre la trajectoire actuelle des émissions de gaz à effet de serre, qui sous-entend une augmentation de 5 degrés d'ici 2100.  Dans le cas d'un réchauffement de 5 °C, l'augmentation du niveau des eaux atteindrait entre 62 et 238 cm, avec une médiane à 111 cm. Or, si l'ont s'en tient aux accords de Paris, c'est à dire une hausse des températures limitée à +2°C, la montée devrait varier "seulement" entre 36 et 126 cm. Ce qui était déjà beaucoup de trop. 

Le nouveau scénario d'une augmentation de 5 degrés d'ici 2100, jugé "plausible", se traduirait notamment par la perte de 1,79 million de km2 de terres et le déplacement de 187 millions de personnes. Une réelle menace donc pour les îles du Pacifique, qui abritent quelques uns des plus beaux endroits de la planète.

La fonte des calottes glacières du Groenland et de l'Antarctique, cause majeure mais imprévisible de la montée des eaux.


En 2013, le Groupe d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) avait évoqué dans son pire scénario, une élévation du niveau des mers de 98 cm d'ici à la fin du siècle, toutes causes confondues. C'était 2 fois moins que ce qu'imagine cette nouveau étude. 

En octobre 2018, le GIEC nous avait à nouveau averti : "+1,5°C, c'est déjà trop." Alors 5°C...  Mais maintenir le réchauffement climatique à 1,5°C supposerait un sursaut international sur la question du climat. Nous en sommes encore loin. 

Depuis des années maintenant, les scientifiques multiplient les signaux d'alarmes. Les résultats des différentes études montrent une vaste amplitude possible de la montée des océans. Toutefois, ce que nous retenons de cette récente étude, est qu'il existe une probabilité non négligeable que la hausse du niveau de la mer soit plus marquée. Et ça, c'est inquiétant. 
        
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
Choco - le 23/05/2019 à 18:27
Article très intéressant merci.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
Il y a 4 jours - Environnement
Comment se forme une particule micro-plastique, quels impacts pour l'océan, comment tenter d'en réduire les co...
| 0 
31/07 - Environnement
Dans ce 2e épisode de Surf & Environnement, décryptage de ce que nous risquons.
| 0 
30/07 - Environnement
L'une des plus célèbres droites de cette planète menacée par la construction d'une route sur son récif.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 4 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.