Hendaye : un premier oiseau souillé aux hydrocarbures

Environnement - Un autre a été retrouvé à Messanges dans les Landes. Le polluant est le fioul du Grande America.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   
Ce qui était craint et redouté est en train d'arriver. Les premiers oiseaux touchés par le fioul du Grande America ont été retrouvés, l'un mardi dernier à Hendaye, l'autre, le lendemain à Messanges dans les Landes

A Hendaye, c'est un fou de Bassan qui a été retrouvé mardi 19 mars, mort et souillé aux hydrocarbures. Il a été acheminé vers le centre de soins de la faune sauvage Hegalaldia d'Ustaritz selon les informations de France 3 Nouvelle Aquitaine. 

Le lendemain, c'est un Grand Labbe, vivant et également souillé aux hydrocarbures, qui a été récupéré sur une plage de Messanges, située à 80 km au nord d'Hendaye.  Celui-ci a été pris en charge par le centre de soins de la faune sauvage Alca Torda de Pouydesseaux en vue de son nettoyage. Il est décédé 48 h après. 


Dans un communiqué, les préfectures des Landes et des Pyrénées-Atlantiques confirment ce que l'ont pouvait penser. "Des prélèvements ont été réalisés sur ces deux oiseaux et communiqués pour analyse au Centre de documentation, de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (CEDRE) en vue de l'identification de la nature et de l'origine du produit. Le résultat des analyses montre que le polluant provient du fioul du navire Grande America."


Conditions météo difficiles
Les conditions météo se sont dégradées dans le golfe de Gascogne ces derniers jours avec une forte houle qui rend difficile les opérations de lutte anti-pollution.


Les experts de dépollution, mobilisés depuis le 12 mars au chevet du Grande America doivent affronter depuis ce dimanche des creux de 2 m 50 à 3 m. Malheureusement, cette météo houleuse devrait se maintenir jusqu'en milieu de semaine et les vagues continuent de fractionner les hydrocarbures échappés de la cuve du cargo italien, qui repose à 4 600 mètres de fond.

Pollution au large du littoral basco-landais
Sur la carte de la préfecture maritime, ces zones de pollution dispersées se trouveraient désormais au large du littoral basco-landais, et auraient "tendance à dériver vers le sud".

Aucun conteneur contenant des matières dangereuses n'a encore été localisé. Lorsqu'il a sombré, le Grande America transportait pourtant 1 050 tonnes de marchandises dangereuses, dont de l'acide chlorhydrique, et de l'acide sulfurique.

>> Lire aussi : l'inventaire très inquiétant du Grande America

Photo à la une : compte Facebook Plagedusudouest.fr

 
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
24/04 - Environnement
Mais même si l'épave a été localisée, il y a peu de chance qu'elle soit remontée.
| 1 
10/04 - Environnement
1 mois après, il ne reste plus qu'un seul navire anti-pollution sur place.
| 0 
29/03 - Environnement
Et prennent la direction de l'Espagne...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 3 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.