Quel engagement écologique pour les marques de surf ?

Environnement - Selon Stéphane Robin de l'agence GreenroomVoice, ça avance, mais des progrès restent à faire.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   
Dans le Surf Session spécial matos actuellement en kiosque, on s'est demandé si les marques de surf nous proposaient assez d'alternatives valables pour limiter notre impact sur l'environnement, et avons constaté que l'offre de planches, combis, et vêtements éco-responsables s'étoffaient chaque année. Pour aller plus loin sur le sujet, nous avons demandé l'avis d'un expert...

Stéphane Robin, est photojournaliste de surf, mais aussi co-fondateur de GreenroomVoice, agence spécialisée dans la communication des performances environnementales appliquée au textile et aux articles de sport. On lui a demandé comment il voyait l'engagement écologique des marques de surf, et pourquoi il avait plus de client dans l'industrie outdoor...


Chaque année certaines marques de surf sortent des produits plus éco-friendly, mais ça ne représente pas encore assez de volume pour avoir un impact vraiment significatif. Pourquoi ça n'évolue pas plus d'une année sur l'autre ? Parce que ce n'est pas une réelle nécessité dans l'industrie. Malgré la prise de conscience collective que l'on commence à observer, les plus grosses marques de surf restent australiennes et américaines, des pays où l'on n'a pas la même vision de l'environnement qu'en Europe. Elles n'ont pas de raisons d'évoluer vers des méthodes qui impliquent des changements à plusieurs niveaux et des investissements financiers conséquents puisque ça marche très bien ainsi. 

Devenir une marque éco-responsable ne se fait pas à moitié, et c'est bien là le problème. Produire des boardshorts à base de PET recyclé, c'est juste un début. La vraie mutation suppose de changer en profondeur ses choix de matériaux, de design, ses fournisseurs, et d'aller jusqu'à la fin de vie du produit. Pour une marque, le simple fait de connaître à 100% sa chaîne d'approvisionnement est une vraie réussite.

Vous ne le savez peut-être pas mais beaucoup de vos marques de surf préférées appartiennent aux mêmes groupes. Dans ce cas, le virage vers une production plus responsable devient encore plus compliqué, par contre, quand il y a une vraie volonté des dirigeants, l'impact est aussi beaucoup plus important. Dans l'outdoor le mouvement vient souvent d'en haut, et en plus, de nombreuses marques sont encore privées ce qui leur laisse plus de marge de manœuvre. 

Recyclage et 0 déchet sont recommandés par Greenroom Voice

Dans l'outdoor l'aspect technique des vêtements est très important, la clientèle est aussi plus exigeante sur la fabrication des produits. De plus, elle se situe principalement dans les pays du nord de l'Europe où la conscience environnementale est plus développée. Dans le surf, on manque de vision, chacun affiche sa petite étiquette, mais il faudrait une adhésion plus large aux labels environnementaux, et plus d'évaluation indépendante pour que le consommateur sache vraiment de quoi il retourne. Dans le textile c'est tout à fait possible de faire mieux, par exemple de commencer à interroger la transparence des fournisseurs.

Pour le surfeur français qui veut changer sa manière de consommer, il y a des marques intéressantes, il faut juste regarder un peu plus loin que l'étiquette. Pour la partie technique, il existe des combinaisons plus écolos que les autres, sachant que le néoprène reste une matière compliquée, non recyclable, le choix est compliqué. Aujourd'hui, les combinaisons éco-conçues commencent à rivaliser avec les meilleures en terme d'élasticité et de confort mais le prix est souvent le facteur déterminant, sachant qu'une combi plus souple, c'est aussi moins de néoprène, donc une usure accélérée.

Au niveau des planches de surf, le marché continue à aller vers des produits plus écologiques comme l'époxy bio-sourcée et les pains en mousse recyclés. Un des leaders du marché dans la résine époxy est français, il s'agit de l'entreprise Sicomin qui fournit de plus en plus d'industriels dans le surf mais aussi pas mal de shapers avec une résine époxy bio-sourcée à plus de 53%. Sicomin travaille notamment avec Notox à Anglet qui affiche un niveau d'engagement et de R&D particulièrement intéressant, une vraie réussite française, qui propose notamment une gamme de planche en liège pour tous les niveaux.
  

Le Coton Bio c'est O pesticides, mais toujours beaucoup d'eau

Dans le textile, Picture Organic est la marque française qui a mis le développent durable au centre de ses collections, la marque de Kelly Slater Outerknown affiche également une vraie volonté en terme d'engagement environnemental, les anglais de Finisterre se positionnent clairement dans une démarche durable notamment au niveau de l'utilisation de la laine. Vissla commence à faire des choix des matières intéressants et il y a aussi de nombreuses petites marques qui se développent localement en mettant l'environnement au cœur de leur préoccupations, et c'est plutôt bon signe.


Retrouvez le dossier VERS UNE INDUSTRIE DU SURF TOUJOURS PLUS VERTE ? dans notre numéro annuel uniquement dédié au matos, en kiosque actuellement.

Photo de haut de page ©Bleed/Greenroomvoice      

     
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
Vincentlgs - le 24/07/2019 à 09:39
Merci pour cet article et pour mettre en lumière cette thématique. Avec mon ami Pierre nous avons lancé l'année dernière LA GREEN SESSION avec l'ambition de développer le concept de la glisse éco-responsable. Notre mission est de mettre en lumière toutes les bonnes initiatives en la matière et d'apporter des pistes de solutions aux riders qui veulent consommer moins et mieux. D'ailleurs pour ceux que ça intéresse, on a rédigé un top 50 des marques de glisse éco-responsables. L'objectif étant justement de donner un peu de visibilité aux marques plus confidentielles qui œuvrent au quotidien pour mettre en place une démarche plus écologique. Désolé si ce commentaire fait un peu "pub" mais je ne pouvais pas passer à coté de cet article qui est en plein dans notre thématique :-)
Répondre
Articles relatifs
| 0 
Il y a 5 jours - Environnement
La zone explorée en 2013 par Kepa Acero pourrait bien ne plus être d'ici quelques années...
| 0 
Il y a 9 jours - Environnement
Si les soupçons des enquêteurs portent sur un pétrolier grec, l'origine est toujours inconnue...
| 0 
17/10 - Environnement
Depuis septembre, une fuite d'hydrocarbures se déverse sur plus de 2 000km, polluant plages et mangroves.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 2 
Surf et G7... C'est compliqué !
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.