Waco : l'amibe mortelle bien présente sur le complexe

Environnement - Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies a rendu public ses résultats d'analyses !

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

UPDATE - Rappelez-vous. Il y a environ 2 semaines, le complexe de Waco fermait ses portes après la mort suspecte d'un surfeur de 29 ans. Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies souhaitait alors y mener des examens concernant un organisme unicellulaire extrêmement rare et mortel appelé Nægleria fowleri, qui serait responsable de la mort du surfeur du New Jersey Fabrizio Stabile, décédé peu de temps après avoir surfé Waco, le 21 septembre dernier. 

Les résultats du CDC (Center for Disease Control) ont été rendus public en fin de semaine dernière. Et s'il a été précisé que l'amibe Nægleria fowler n'a pas été détectée dans le Surf Resort (piscine à vague), cette dernière a bel et bien été détectée à un autre endroit du parc aquatique ! Selon le rapport, il est précisé "qu'un résident du New Jersey est décédé peu de temps après avoir visité le Cable Park de Waco" ajoutant que "toutes les études amènent à penser que l'exposition à cette amibe mortelle se soit passée au sein de ce complexe".



Si N. Fowleri n'a pas été trouvée dans la piscine, le rapport montre bien cependant la présence de micro-organismes de matière fécale combinée à un trop faible taux de chlore dans l'eau. Tous ces éléments sont favorables au développement de l'amibe Nægleria fowleri. Et si la bactérie n'a été trouvée que dans seulement une attraction du parc, d'autres bactéries comme la E.Coli, Coliform ou encore Enterococco ont elles été trouvées dans presque toutes les attractions, y compris le Surf Resort. 



Cependant, il est également précisé que le BSR Cable Park n'est pas en tord et que ce dernier n'a violé aucune obligation sanitaire. Il est même précisé un peu plus loin dans le rapport que "le Cable Park peut rester ouvert au grand public puisque le risque d'exposition à cette amibe mortelle n'est pas supérieur à tout autre corps naturel d'eau douce". En d'autres termes, le risque n'est pas plus élevé que si vous vous baigner en rivière ou en eau douce. 


Stuart Parsons, propriétaire du BSR Cable Park a précisé à travers un communiqué de presse que le parc restera néanmoins fermé jusqu'au mois de mars, le temps qu'un système de filtration d'eau soit installé. Le communiqué précise également que le Surf Resort aura "une belle eau toute bleu et propre en mars prochain" et que "les plus hautes exigences de sécurité sanitaires seront respectées". 



Pour rappel, dans de rares cas, les amibes (microorganismes appartenant à divers groupes de cellules) ont été trouvés dans des piscines insuffisamment chlorées et parfois même dans l'eau du robinet. L'amibe ne peut être contractée que par le nez. Une fois qu'elle pénètre dans ce dernier, l'amibe se rend au cerveau où elle provoque une méningo-encéphalite amibienne primaire (PAM), qui s'avère être le plus souvent fatale. Selon le site Web du CDC (Center for Disease Control) , les symptômes commencent généralement un à neuf jours après la baignade et ceux qui sont infectés meurent généralement un à 18 jours après le début des symptômes.

                             
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 3 
Il y a 6 jours - Environnement
Mouvement, amplitude, énergie... tout ce qu'il faut savoir sur ce phénomène naturel prévisible.
| 0 
05/05 - Environnement
C'est 12 fois plus qu'on ne l'imaginait, merci la Science...
| 0 
03/05 - Environnement
Demain, tous à l'eau pour la planète ! Trouve un spot près de chez toi et rejoins-nous.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.