Le pire imprévu qui vous ait privé d'une session ?

Vous en pensez quoi? - Il y a des fois où les imprévus s'enchaînent jusqu'à vous pourrir la session parfaite que vous aviez prévu entre potes...

Par - @romainferrand -
©ASP  
Partager sur :   

Il y a des jours avec et des jours sans”, “quand ça veut pas, ça veut pas”... Eh oui, les adages témoignant d'une journée où rien ne se passe comme prévu, ne manquent pas. Et pour cause, on a tous quelque part enfoui dans notre memory stick personnelle une journée de m...e, un “scoumoune day”, une journée sans, genre tout le monde se gave de vagues parfaites sauf toi : embouteillages, réunion de boulot imprévue, contrôle de flic à 500m du spot, crevaison surprise, piqûre de vive incongrue...

Et vous, quel est le pire imprévu qui vous ait privé d'une session ?

Partager sur :   
COMMENTAIRES (16)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Samo - le 08/08/2012 à 14:17
La promesse faite 2 semaines avant à sa copine de l'accompagner voir l'expo d'une collègue à 1 heure de bagnole, quand tous les spots du coin sont "on fire"..
Répondre
PasDeBol - le 08/08/2012 à 14:32
Octobre dernier, 2 metres parfait à la maison. Je sors du taf, passe chez moi prendre le matos et je trace au spot. Sur le parking, je me change en speed, planque les clés et... il est où le leash ? Et meeeeeerde : je l'ai laissé dans le garage.
Le temps de me faire un aller retour à la maison, le soleil sera couché. La session, ce sera pour un autre jour. Un bon gros VDM...
Répondre
Céline - le 08/08/2012 à 14:42
Combo oublie de leash et wax... classique! ou sinon, la combi restée bien au chaud à la casa
Répondre
la loose - le 08/08/2012 à 14:46
la session attendue depuis des jours, j'arrive sur le spot très tôt le matin avant tout le monde. Les vagues sont parfaite même incroyable pour notre petite île perdu dans le 17. je me change vite chope ma planche et là, c'est le drame. Je m'aperçois que ma planche est comme neuve pas un pète de wax dessus et je me rappel que la veille au soir j'avais tout déwaxer pour la session. sauf que j'avais oublier d'en en-mener le matin !! Et forcément le temps que je trouve de la wax le vent avait tourné. Merci la petite tête
Répondre
Le Tiet - le 08/08/2012 à 14:50
Lors d'une session matinale en novembre par chez moi en Bretagne... Lendemain de bringue, pas trop réveillé, pas trop en avance au spot, j'en ai oublié de prendre mes chaussons...
Répondre
J-C - le 08/08/2012 à 14:50
1m 50 parfait, première vague: je casse ma planche: retour direct à la voiture sans planche de secours!!
J'avais tout de même une paire de palme pour en profiter en bodysurf...mais c'est pas pareil quand même!

Moralité: je ne pars plus sans une planche de secours.
Répondre
laloose - le 08/08/2012 à 14:53
Je sors du taf en speed pour caler une ptite session midi-14h. Je check le spot: 1,5m parfait et 4-5 gars à l'eau. Changement des lentilles de contact contre lunettes: je pose le boitier ouvert sur le toit de la voiture, je me retourne pour ranger les lunettes, rafale de vent ...tout parterre dans le sable
Retour au boulot plus tôt que prévu...
Répondre
PECASTAING - le 08/08/2012 à 15:45
La vague était parfaite.....je me suis changé puis j'ai couru pour etre le premier ....et là le trottoir en plus de me faire tomber et de me faire sauter l'ongle du pied, j'ai fait mon premier take off sur le goudron. Résultat: 2 mois pour récupérer mon ongle, ma board explosé (dérives et nose HS) et une pure journée raté en plus des suivantes!! Voilà pas mal non!? :)
Répondre
Akaseltzer - le 08/08/2012 à 16:39
Costa Rica en 2010, côte atlantique, grosse session de prévue le lendemain. Les aussies et les ricains sont farcis à 2h du mat', personne ne parle d'aller surfer, la vague sera pour moi.

Levé avant le soleil, petit-dej sans réveiller ma meuf, étirements, je commence à ramer avant même de voir le peak. Déjà un mec à l'eau. Tiens c'est marrant il a prit un gun. Et il me crie de faire gaffe.

Première vague, 1m50, nickel. Je remonte au peak, énorme série qui décale, je jette tout. Je me "réveille" sur le reef, au sec. Plus de board, lycra en guenilles, pieds déchirés, du sang coule sur mon front et mon dos me brûle très anormalement sur deux bonnes dizaines de centimètres.

Je me ramasse, penaud, avec le tail de ma board entre les mains. Je rentre doucement dans la piaule, le soleil se lève. Enfin.

Je verse la bétadine dans le lavabo, je trempe un tee-shirt dedans, l'enfile en grimaçant et me recouche. Je douille.

Ma meuf se réveille. Enfin. "B'alors, t'es pas allé surfer ?". "Ta gueule".

Elle m'a quitté le lendemain. VDM ?
Répondre
big deal - le 08/08/2012 à 18:20
Il y a 9 ou 10 ans de cela, conditions pitoyables partout, j'emmène un ami "étranger" surfer un coin peu recommandable, le seul endroit avec un petit surf tout de même. A l'eau gros stress inhabituel je colle la dalle et surveille mes jambes...Jusqu'à ce qu'un gus siffle sur la plage nous demandant de sortir. Mon ami peu habitué, se tourne vers moi et me demande ce qu'il se passe..."Ils ont du voir un requin". Ni une ni deux, l'ami en question a couru sur l'eau et est au sec, je sors en dernier. A 20m allongé sur le sable la victime, tout s'est déroulé en un éclair. Vision courante et récurrente désormais mais tellement atroce que je l'exorcise encore et qui m'incite à faire confiance à mon instinct, encore dimanche dernier. Voilà. Une histoire pire? Y pléthore et plus récent. J'ai plombé l'ambiance ?
Répondre
Steve-o - le 08/08/2012 à 21:34
En hiver, partis au restaurant le midi avec les chauffage a gaz a fond dans le camion, une heure après je parts sur le spot, et là ma board qui était à coté du chauffage a fondu... HS ! pas de session !
Répondre
Marotea - le 08/08/2012 à 21:45
Je me preparais pour aller a taapunaa, je commence a sauter dans le bateau et jme rend compte que le plug de ma derive du milieu est bien enfoncé dans ma planche ce qui l'a habimé!!!
Répondre
greg - le 09/08/2012 à 07:39
Guadeloupe 1992- Tôt le matin, premières lueurs mielleuse du soleil levant, j'arrive sur le spot du moule. 1.5/2m, glassy (chose assez rare aux antilles) 4 mec à l'eau, bref le paradis. Je saute d'excitation, trop heureux de pouvoir profiter de ces conditions exceptionnelles. Je me mets deux coups de crême solaire vite fait, met mon short et claque la porte de la bagnole...avec les clés dedans..mais surtout ma board !!
Un coup d'oeil à droite vers le spot, un coup d'oeil à gauche sur la caisse, à droite, à gauche , à droite...Tan pis, pas le temps de réfléchir (un surfeur devant un tel spectacle est il en capacité de réflexion ?) Je prends une grosse pierre et BING! j'explose le triangle de la vitre arrière, ouvre la voiture et récupère ma board. Aujourd'hui je ne me souviens plus de la session, mais surtout de ce coup de folie qui m'a fait briser la vitre, il parait que l'amour rend dingue..
Répondre
Alban - le 09/08/2012 à 16:10
2 janvier 2009 à 11h,l'eau à 10°C, l'air a 3°C.
La session se passe bien. Je sors de l'eau, je vais à ma voiture et la...... plus de voiture.
La clef que j'avais planqué dans un buisson n'y ai plus.... J'ai du faire 4klm à pied sous un froid de canard jusqu’à trouver un téléphone pour appeler ma copine pour qu'elle vienne me chercher. J'ai retrouvé ma voiture dans un champs. Le gars avait fait du cross avec.....
Répondre
Niou - le 11/08/2012 à 11:23
j'en ai plusieurs en tête, ça rentre fat sur un reef, enfilage de combi en 5 secondes, je sors ma board de sa housse, m****, j'ai cassé la dérive centrale le jour précédent, me voilà donc au pic en shortboard monté en twin, inutile de vous dire que ce n'était pas jouable du tout...
ou encore, en recherche d'emploi, les prévisions de fin de semaine sont dingues, le téléphone sonne, un job se présente, tampis, le surf ne peut pas toujours être prioritaire
Répondre
surferdu17 - le 12/08/2012 à 16:39
Alors, surfant à l'île de Ré, mon club organise un voyage à Anglet. Une première pour moi, grande excitation, la marée est trop haute pour pouvoir y aller mais dans dix minutes c'est bon, je me prépare, fait attention de ne rien oublier, ça y est les vagues sont parfaites, je sors ma planche, pas d’ailerons. Je les retrouve, je les avais retirés pour pouvoir loger ma planche dans le camion du club, il ne me manque plus que mes petites vis... Introuvables. Tout le monde est parti surfer, je suis tout seul comme une merde sur la plage à les regarder...
Répondre
Articles relatifs
| 3 
28/07/2021 - Vous en pensez quoi?
Et le Japonais a remis (une 2e fois) cette nuit le feu aux poudres.
| 0 
14/04/2021 - Vous en pensez quoi?
Ils étaient des centaines, il n'en reste que 12.
| 0 
30/01/2021 - Vous en pensez quoi?
En France comme à l'étranger, l'interdiction menace et les surfeurs se remobilisent.
| 8 
23/12/2020 - Vous en pensez quoi?
Pour Albee Layer, "nos vies sont des putaclic". À qui la faute ? On a demandé l'avis des chargeurs français.