L'homélie du dimanche : Malik Joyeux, une vague pour l'éternité

Emissions - Ou quand le petit prince de Tahiti, presque nonchalamment, marquait l'histoire.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Notre rubrique podcast continue sur sa lancée en ce début d'année. Chaque dimanche soir désormais, nous vous proposons une histoire. Pour une fois dans ce milieu très visuel qu'est le surf, fermez les yeux, et ouvrez vos oreilles. Pour ce 11e épisode (déjà), l'homélie du dimanche file du côté de Tahiti avec sa pépite disparue beaucoup trop vite : Malik Joyeux. 

Synopsis

Tragiquement décédé à Pipeline en décembre 2005, Malik Joyeux reste dans nos mémoires pour son sourire, son engagement et cette vague, prise en 2003 et qualifiée à son époque de "biggest ever". Ou quand le petit prince de Tahiti, presque nonchalamment, marquait l'histoire. 

À propos de l'homélie du dimanche

Quand l'image laisse place au son de la voix. Avec ce podcast, embarquez tous les dimanches soirs avec notre histoire. Anecdotes, sessions mythiques, vagues historiques, surfeurs atypiques... chaque dimanche soir, Surf Session raconte. Idéal pour terminer le week-end.



      
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
Il y a 6 jours - Emissions
Quand un mauvais concours de circonstances a failli coûter très cher à Raimana Van Bastolaer...
| 0 
Il y a 13 jours - Emissions
Retour avec nostalgie sur une vague mythique au destin malheureusement tragique.
| 0 
08/03 - Emissions
Un lieu mythique pour une vague qui l'est tout autant.
| 0 
01/03 - Emissions
C'était le 4 décembre 1969. Entre mythe et réalité, anatomie d'un drop légendaire de l'histoire du surf.