Quand Kobe Bryant expliquait pourquoi John John allait être champion du monde...

Autres - Le sport uni aujourd'hui dans une même douleur.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

La news est tombée hier en fin de journée. Glaciale comme le temps qu'il faisait hier après-midi sur une bonne partie de la France. Au début, on n'y croit pas. Puis, on ne veut pas y croire. Mais minute après minute, on commence à prendre conscience de l'énorme perte que vient de subir le monde du sport. Une terrible claque qui dépasse les frontières du basket mais qui surtout, dépasse les frontières du sport en général. 

Ce matin, ce ne sont pas seulement les fans de la balle orange qui pleurent un des leurs. Uni dans une même douleur, la famille du sport se réveille aujourd'hui avec une gueule de bois. Kobe Bryant n'est plus. L'un des plus grands basketteurs de l'histoire est décédé hier à Los-Angeles dans un accident d'hélicoptère qui a coûté la vie à neuf personnes. Neuf personnes parmi lesquelles figurent donc Kobe, 41 ans, mais aussi Gianna Bryant, 13 ans, l'une de ses quatre filles. 

Le sport est universel. Rien d'autre aujourd'hui ne peut se vanter de réunir autant les populations, les civilisations, les religions. Alors même que notre planète est chaque jour rongée un peu plus par les guerres, l'égoïsme et l'individualisme, le sport a le mérite de rassembler à une époque où l'Homme fait tout pour se diviser.  



Kobe Bryant c'était bien évidemment un immense champion. Un basketteur mythique qui laissera à jamais ses empreintes sur les parquets de NBA et dans le coeur de ses admirateurs. Mais c'était aussi et surtout le papa de quatre filles et un exemple pour des milliers de personnes. 

Kobe ne sera jamais oublié. Fan de basket ou pas. Il fait partie de ceux qui rayonnaient au-delà de leur cercle d'activité. Du talent, il en avait. Mais Kobe n'est pas arrivé tout là-haut par hasard. Travail, rigueur, sens du sacrifice... l'ancienne star des Lakers pour qui il a joué 20 ans, faisait partie de ces gens qui nous fabriquent des rêves, mais aussi des souvenirs. Nombreux sont ceux à s'être déjà levés en pleine nuit pour voir jouer celui que l'on surnommait le "Black Mamba".

À l'époque de la vidéo ci-dessus, impossible de savoir si Kobe faisait référence à John John dans son discours. Quoi qu'il en soit, Hurley, qui appartenait alors à Nike, avait décidé de mettre ces deux champions en perspective à travers un clip dans lequel les paroles de Kobe sur la mentalité à avoir pour devenir un champion illustraient les performances de John John. Un clip qui résonne de façon encore plus forte ce matin. 



Triste hasard du calendrier, à l'annonce de la mort du basketteur, les fans d'un autre sport se rassemblaient du côté de Nantes pour rendre hommage à un autre sportif, Emiliano Sala, joueur du FC Nantes, disparu lui aussi au mois de janvier dans un accident d'avion. C'était l'année dernière. 

Si nous ne sommes tous que de passage sur cette Terre, et qu'aucune vie n'est plus importante qu'une autre, certains, de part ce qu'ils ont accompli, ce qu'ils représentaient, laisseront une empreinte indélébile. Kobe était l'un deux.                      
                       
Mots clés : kobe bryant,
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 1 
Il y a 8 jours - Autres
''Le kite ne remplacera jamais le surf, mais c'est une façon de passer plus de temps dans l'océan''.
| 0 
Il y a 11 jours - Autres
"S'il y a seulement une planche qui aide un seul enfant, ça fera toute la différence du monde". Dans cette opt...
| 0 
05/06 - Autres
C'était devant la communauté surf californienne, juste avant le paddle-out à la mémoire de George Floyd.
| 4 
01/06 - Autres
À regarder au calme pour un moment de nostalgie.