Requin : Wilko a eu chaud !

Autres - Belle frayeur ce matin pour l'ancien pensionnaire du CT alors qu'il surfait seul du côté de Sharpes beach à Ballina.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Quelle frayeur pour Matt Wilkinson. 

L'ancien surfeur du CT qui a terminé deux années consécutives à la 5e place du World Tour (2016 et 2017) s'est retrouvé nez à nez avec un requin aujourd'hui, alors qu'il surfait Sharpes Beach à Ballina, spot situé à 25km au sud de Byron Bay. 

Un drone de surveillance situé juste au-dessus de la tête de Matt a pu l'alerter via un haut-parleur alors que le requin blanc d'1,5m faisait surface juste derrière lui. Le drone, propriété des MNS du coin (Surf Life Saving NSW) effectuait un simple vol de surveillance quand l'opérateur en charge de ce dernier remarqua la silhouette sombre. 

Après coup, l'ancien surfeur pro a déclaré qu'il était conscient que le drone était au-dessus de sa tête et qu'il avait bien entendu l'avertissement. Matt s'est quand même déclaré choqué de rencontrer un requin de si près et dans ce genre de circonstances. Pour rappel, Matt Wilkinson était déjà présent à J-Bay en 2015 quand son compère australien Mick Fanning avait été attaqué en direct pendant la compétition et sous les yeux du monde entier.

"Je surfais au fond à Sharpes Beach et je surfais tout seul. J'ai entendu un clapotis et un bruit et j'ai regardé autour de moi sans rien voir", a déclaré Wilkinson. "Puis, le drone est descendu et m'a dit qu'il y avait un requin dangereux dans la zone, me conseillant de retourner sur la plage. Je suis arrivé au bord en me sentant un peu bizarre et les sauveteurs m'ont montré les images. J'ai alors réalisé à quel point il était proche sans savoir qu'il était là. On dirait qu'il voulait s'en prendre à ma jambe avant de changer d'avis.

Je me sens à la fois reconnaissant et assez bizarre, mais heureux qu'il ait décidé de ne pas m'attraper. Quand j'ai vu les images, j'ai vu des similitudes (avec l'accident de Mick). J'avais un leash jaune et Mick avait une planche jaune. C'est à ça que j'ai pensé quand je suis rentré. J'ai appelé ma femme parce que je ne voulais pas qu'elle voie les images avant de me voir. Elle ne veut pas que je surfe pendant quelques jours maintenant".

Les drones s'étaient déjà révélés essentiels il y a quelques semaines seulement, lorsqu'un grand requin avait été repéré près des surfeurs lors de l'événement de la Tweed Coast Pro organisée par la WSL à Cabarita. Le début de l'event avait été reporté jusqu'à ce que la zone soit dégagée et sûre pour que la compétition puisse commencer.

Ces drones sont pilotés par les MNS du coin (Surf Life Saving NSW) tous les jours pendant les vacances scolaires sur les plages de Ballina. Ces dernières font partie des 34 plages financées pour les vols de drones par le programme NSW Shark du gouvernement de la NSW. Un programme doté de 8 millions de dollars pour 2020/21 et qui vise à aider les sauveteurs et les maîtres-nageurs dans la protection des baigneurs et surfeurs.  

"C'est bien de savoir que les drones montent et descendent sur la plage et peuvent voir ce que nous ne pouvons pas. Cela vous met plus à l'aise. Cela fait prendre conscience aux autres personnes qu'il y a des requins, mais que ces derniers généralement n'ont aucune mauvaises intentions. C'est bien de savoir que s'il y en a un gros autour de vous, vous pouvez simplement sortir et le laisser passer", a précisé Matt Wilkinson.

"J'ai surfé avec des requins toute ma vie. On en sait désormais assez sur eux pour savoir qu'ils ne s'intéressent pas trop aux humains. Je suis simplement heureux qu'aujourd'hui le requin ait reconsidéré sa position à la dernière seconde".

L'opérateur du drone, Beau Monks du service australien des drones, a déclaré qu'il venait de lancer son septième vol de la journée lorsqu'il a repéré le requin près du surfeur.

"Il est sorti de nulle part, puis s'est approché de Matt. Il s'est déplacé assez rapidement. Je le suivais, j'ai prévenu les sauveteurs et j'ai utilisé le haut-parleur du drone pour sortir tout le monde de l'eau. En dix secondes, le requin était sur le surfeur et cinq secondes plus tard, il avait disparu. J'avais repéré une grosse boule d'appât et quelques baleines et dauphins plus tôt dans la journée. J'avais alerté les sauveteurs à ce sujet."

Les SMART Drumlines n'ont pas été déployés sur la côte nord aujourd'hui, en raison de la forte houle.

Pour les MNS australiens, "les drones sont l'avenir de la surveillance aérienne - ils ont prouvé qu'ils étaient moins chers et plus efficaces que les hélicoptères et sont préférés par la communauté", a déclaré Steve Pearce, PDG de Surf Life Saving NSW.

Après l'accident d'aujourd'hui, la plage a été évacuée et fermée jusqu'à demain.

>> Vidéo par Surf Life Saving NSW



               
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
Mendo - le 08/10/2020 à 11:49
Attendez, Mick n'a jamais (et Dieu merci) été "attaqué" par un grand blanc. Parce que sinon il aurait un bout en moins. Il a été approché. C'est sans aucun doute bien flippant, mais c'est pas pareil, et heureusement. Quand un grand blanc attaque, il le fait en général par en-dessous, à pleine vitesse, et il ne s'arrête pas parce que la cible réagit.

Et en l'occurrence, de la même façon, un "grand" blanc d'un mètre cinquante est un spécimen tout juvénile, qui était très certainement plus curieux qu'autre chose. Donc on ne reste pas à l'eau parce que ça peut toujours vous emporter le mollet, mais c'est certainement pas les dents de la mer.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
19/10/2013 - Autres
Plein de belles vagues, de pays et de surfeurs à découvrir avec cette sélection de clips. C'est le week-end, o...
| 6 
27/01/2012 - Autres
Pour célébrer comme il se doit l'arrivée de Matt Wilkinson dans sa team, Etnies revient en vidéo sur les derni...
| 0 
08/08/2018 - Autres
Le docteur Greg Skomal se souviendra longtemps de sa dernière rencontre.
| 0 
28/02/2018 - Autres
Moment féerique durant lequel le pire cauchemar de l'homme côtoie ce dernier sans le moindre signe d'animosité...