Connected by Water : le dernier film Patagonia sur la sécurité dans le surf de grosses vagues

Big Wave - Un court-métrage qui revient sur la genèse du Big Wave Risk Assessment Group qui a vu le jour après la mort de Sion Milosky à Mavericks en 2011.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Connected By Water c'est le dernier court-métrage signé Patagonia.

Un court-métrage de 7 minutes qui revient sur la genèse du Big Wave Risk Assessment Group (BWRAG), groupe créé dans le but d'améliorer la sécurité des surfeurs dans le surf de gros après le décès en 2011 de l'un d'entre eux. 

Car oui, surfer des grosses vagues n'est pas quelque chose qui s'acquiert du jour au lendemain. C'est une pratique qui demande de l'expérience, de l'entraînement et une solide formation. 



Synopsis

Après la mort de Sion Milosky à Mavericks en 2011, la communauté du surf de gros est sous le choc. C'est le signal d'alarme. Le surf avançant plus vite que le système de sécurité, il faut que quelque chose change.

Kohl Christensen, cofondateur du Big Wave Risk Assessment Group (BWRAG), à propos de la mort de son ami Sion Milosky à Mavericks le 16 mars 2011 : "Cela a déclenché quelque chose. Nous nous sommes dit : "c'est la merde". Un des gars qui repoussait les limites de notre sport est mort devant nous".

Quand Danilo Couto, le bon ami de Christensen et cofondateur avec lui du Big Wave Risk Assessment Group est revenu à Hawaii après ce voyage à Half Moon Bay en Californie, les deux chargeurs prennent les choses en main. Ce n'était pas la première (ni la dernière) fois qu'un de leurs amis décédait ainsi en surfant des vagues de grosse taille. 

"J'ai déjà eu des amis qui en sont morts. Mais quand ils sont morts, malheureusement, rien n'a vraiment changé [en ce qui concerne la sécurité]. Quand Danilo est revenu de cette session, nous nous sommes réunis et avons commencé le BWRAG. C'est le triste événement qui a lancé tout le mouvement".

Sion Milosky.


C'est pourquoi, en 2011, Kohl Christensen et Danilo Couto réunissent dans la ferme de Kohl située sur le North Shore d'Oahu, un groupe de surfeurs. Là, ils ont organisé un cours de réanimation cardiorespiratoire.

"Mon voisin est médecin urgentiste, et il connaissait Pam Foster, qui possède l'Institut AED. Elle est venue dans ma grange et nous avons tous fait ce cours de RCP qui a fait des ravages. C'était le début de tout ça, et nous avons dit : "Organisons un sommet l'année prochaine. Liam [Wilmott, l'un des fondateurs du BWRAG] travaillait à Turtle Bay à l'époque, alors nous sommes allés à l'hôtel et nous avons fait bouger les choses".



Il s'agissait de la toute première réunion non officielle du groupe d'évaluation des risques liés aux grosses vagues. Au cours de la décennie suivante, le groupe s'est transformé en un cours enseigné à l'échelle internationale avec 14 escales en Australie, à Hawaii, en Californie, au Portugal, au Chili, en Colombie-Britannique et plus encore.

Un stage intensif de deux jours couvrant la gestion des risques océaniques, la formation à la RCP et au DEA, l'intervention médicale, l'analyse des spots, la respiration consciente, la planification des mesures d'urgence et le sauvetage aquatique. Le tout enseigné par certains des meilleurs surfeurs de grosses vagues de la planète formés aux interventions d'urgence dans le monde.



Dans les années qui ont précédé la mort de Milosky, le surf de gros avait en effet atteint un point d'ébullition. En 2009, le Big Wave Tour alors lancé par l'ASP (aujourd'hui World Surf League) démarre. Avec l'abondance d'événements XXL, l'augmentation de la concurrence, et la médiatisation, la barre fut placée plus haut. 

"À cette époque, le surf avançait plus vite que les systèmes de sécurité", précise Kohl Christensen"Les gens poussaient tellement fort. Aucun d'entre nous ne portait de gilet de protection. On avait l'impression que quelque chose allait se casser, c'était le cas depuis un certain temps. Avec ce stage nous voulons réunir tous les âges et nous voulons que les gens comprennent que le cours n'est pas seulement destiné aux surfeurs expérimentés ou aux surfeurs de grosses vagues. Il s'adresse aussi aux jeunes enfants et aux parents sur la plage" précise Kohl Christensen.

Ce court-métrage raconte la genèse de cette histoire. 

>> + d'informations sur cette formation juste ici
>> Documentaire par Patagonia



                       
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
Hier à 10:45 - Big Wave
Retour sur la session world-class de Kai Lenny, la bombe en skim de Brad Domke et bien évidemment le barrel de...
| 1 
Hier à 14:05 - Big Wave
Avez-vous vu les dernières photos et vidéos de sa "bom-bom-bom-bombe" à Pe'ahi ?
| 1 
Il y a 5 jours - Big Wave
Et si Pete Mel a chopé la plus belle droite, son fils, John, a sûrement surfé lui l'une des plus belles gauche...
| 0 
Il y a 6 jours - Big Wave
Au milieu des Pete Mel, Grant ''Twiggy'' Baker, Kai Lenny et compagnie, la Française a trouvé sa place.