Julian Wilson surfe un module de skate à URBNSURF

Buzz - "J'ai toujours adoré le skate, et depuis que je suis petit j'ai toujours rêvé de mélanger le surf et le skate"

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

"J'ai toujours adoré le skate, et depuis que je suis petit j'ai toujours rêvé de mélanger le surf et le skate."

Le "Rail Project" combine les deux passions de Julian Wilson, qui le suivent depuis son enfance à Coolum, en Australie. L'objectif est simple : attraper le rail d'un module dans un style emprunté au skate, mais avec une planche de surf, sur une vague. 

Après avoir discuté du projet avec son shapeur, Jason Stevenson, le duo s'est accordé pour dire qu'en raison de son poids léger et de sa puissance, la fibre de carbone allait être nécessaire, tant pour les planches que pour le rail. 

Sa première tentative s'est effectuée chez lui, du côté de Newcastle, où il a été tracté avec succès sur le rail de la rampe. Cependant, Julian a estimé que son projet ne serait accompli que quand il aurait pu ramer, sans assistance, pour prendre sa vague puis le rail du module. 

L'impulsion offerte par le jet-ski apporte la vitesse suffisante pour réussir la manoeuvre.

Essai tracté à Newcastle.

Les challenges de l'océan étant trop nombreux, Julian s'est tourné vers URBNSURF, la piscine à vagues artificielles de Melbourne. C'est là qu'il a installé un skatepark flottant, et est parvenu à caler un rail grind en surf


Des ajustements techniques ont été nécessaires, car même lesté de 600 kilos, le rail n'était pas stable, l'angle changeant sur chaque vague.

Une équipe de nageurs prenait plus de 15 minutes à le ré-installer entre chaque tentatives. Un changement de tactique a vu le module s'alléger, ce qui a accéléré le processus, mais largement augmenté la dangerosité du projet. Des doutes (fondés) sont en effet apparus quand Wilson a manqué de se faire arracher la tête par le module, renversé par la puissance de la vague.

Les points d'ancrage allégés, les tentative deviennent immédiatement plus dangereuses.

La dangerosité du processus fait peser des doutes sur Julian Wilson et toute l'équipe.

Sa 5'10 sous les pieds, l'Australien a finalement retrouvé ses réflexes de jeunesse au skatepark et a replaqué quelques belles tentatives. "Je me suis éclaté à mener ce projet à son terme ! Les possibilités sont sans fin là-dessus... C'est quoi la suite !?

La première vague complétée, les réflexes reviennent et les réussites s'enchaînent.

>> Photo à la une : © RedBull Surfing / Andy Green
>> Vidéo par RedBull Surfing 
>> Retrouvez plus de vidéos de Julian Wilson  
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
26/07/2020 - Buzz
Braques à répétitions, clashs avec les gars au pic... Ce type est juste insupportable !
| 0 
11/03 - Free Surf
Deux bonnes semaines de surf juste devant la maison, c'est parfait quand on ne peut pas voyager pour s'entrain...
| 0 
20/09/2020 - Free Surf
C'était en 2010, et le film "Scratching The Surface" allait faire de lui une superstar.
| 0 
08/09/2020 - Compétition
Avec un heat composé de Julian Wilson, Jack Robinson et Mikey Wright dès le 1er tour !