Orgie de tubes pour Jack Robinson sur la West Oz

Free Surf - Quelque part, l'Australien enchaîne pendant 12h des barrels tous plus engagés les uns que les autres.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

À moins d'être un surfeur pro ou de faire partie des 1% des surfeurs les plus talentueux de cette planète, c'est clairement le genre de vague que nous préférons voir surfée par d'autres. Quelque part sur la West Oz, Jack Robinson s'est enchaîné un marathon de 12h, bien à l'ombre des barriques sauvages de la côte ouest australienne. Le résultat de 2 sessions seulement. 

Mais Jack Robinson n'est pas réputé être un fainéant. Souvent le premier au line-up, il peut passer presque une journée entière à l'eau sans sortir. Difficile alors pour ceux qui l'accompagnent en trip de suivre le rythme. Surtout que la plupart du temps, il ne s'agit pas de vagues tranquilles mais plutôt de gros slabs bien sauvages.

"Cette vague est trop compliquée à surfer pour qu'il y est beaucoup de surfeurs sur place. Ce n'est pas comme à Desert Point par exemple où le take-off est assez accessible".

Après avoir surfé pendant 6 ou 7h, Jack dut sortir après avoir cassé sa planche. Sinon le gamin y serait encore... Le lendemain, rebelote. Loin de tout, dans une zone où le réseaux téléphonique ne passe pas, le surfeur du team Volcom se gave. 

Résultat ? Le meilleur de ses 12 heures à l'eau résumé en 4 minutes. 

>> Vidéo par Tom Jenning's (@tomjenno) et Luke Campbell (@attunesurf)
>> + de vidéos de Jack Robinson






              
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
27/04 - Free Surf
La houle a répondu à l'appel cet hiver, de même que l'élite du surf mondial. Frustrant, quand on sait que deva...
| 0 
07/04 - Free Surf
Car voilà les vagues qu'il ne compte pas utiliser pour le prochain film tant attendu. Déjà très solide.
| 0 
02/03 - Free Surf
À 24 jours du lancement de la saison, ils sont nombreux à profiter des belles conditions de la Gold Coast.
| 0 
12/09/2019 - Free Surf
Voilà ce qu'a donné la réunion des pros à Uluwatu après le Corona Bali Protected.