Punk is not dead

Free Surf - Néo-Ozzie Wright, l'Australien Otis Carey maintient allumée la flamme du surf punk dans un film qui lui est consacré, Kill The Matador.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

En attendant la sortie de Kill The Matador en mars 2013, voici un long teaser qui met en avant ce personnage singulier du surf down under. Imaginez qu'Ozzie Wright aurait un frangin caché : il s'appellerait Otis Carey. Copie carbone d'Ozzie, en regular foot certes, Otis vit également à Narrabeen, même s'il est originaire de Coffs Harbour. Carey possède la particularité de faire partie d'une minorité dans le surf australien, celle des surfers aborigènes. Otis Carey et son "père spirituel" Ozzie Wrong ne sont pas seuls à apparaître dans Kill The Matador, vous y retrouverez Chippa Wilson, Luke Stedman, Asher Pacey, et même Derek Hynd. Ça promet.



Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
ronan - le 22/12/2012 à 13:56
Ozzie Wright a un style affreux!
Répondre
Articles relatifs
| 3 
16/02/2016 - Free Surf
A bientôt 60 ans et avec un seul ?"il (fonctionnel), l'éminent Derek Hynd manie l'art du finless comme personn...
| 0 
09/07/2014 - Free Surf
Le plus beau des pointbreaks en droite a été le théâtre de grands moments de surf. On vous propose d'en retrou...
| 0 
09/06/2016 - Free Surf
Le "swell of a lifetime" d'après les locaux...
| 0 
23/09/2017 - Free Surf
Le team Volcom dans ses belles (et jeunes) années.