Comment (ne pas) réussir sa mise à l'eau depuis les rochers...

Technique - Un Australien nous montre ce qu'il ne faut pas faire. On en profite pour vous dire ce qu'il faut faire.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   


Dans cette vidéo publiée hier intitulée très justement "How not to rock off" (comment ne pas sauter d'un rocher), on observe les (nombreuses) tentatives de mise à l'eau d'un malheureux surfeur australien.

Cela a échappé à peu de monde, depuis quelques jours, une grosse houle de 3m et plus par endroit se casse sur la côte est de l'Australie.

Si pour certains ce sont des conditions rêvées, ce n'est pas le cas pour les surfeurs débutants ou moins expérimentés. Et pour ceux là, se mettre à l'eau en sautant d'un rocher n'est alors pas ce qui est recommandé...  

Si ce surfeur l'a appris à ses dépens, souhaitons au moins que son malheur serve aux autres. Si la vidéo peut paraître drôle à regarder pour les plus moqueurs d'entre nous, on s'accorde avec les commentaires des observateurs, qui s'inquiètent de cette mise à l'eau difficile. Et on pèse nos mots...


Les notes à prendre pourraient être les suivantes :

- Le surfeur manque de détermination (probablement par peur et par inexpérience) et se retrouve hésitant au bout du rocher, à l'endroit stratégique où il ne peut que sauter par dessus la vague pour réussir sa mise à l'eau. Une erreur impardonnable dans ces conditions ! Le (bon) timing et la confiance en soi sont ici primordiales. 

- Quand faut y aller, faut y aller. Si vous êtes au bout du rocher, sautez ! Un retour en arrière en courant est rarement la bonne solution... 

- Sa technique de rame n'est pas maitrisée, ce qui ne lui permet pas de s'éloigner rapidement du rocher une fois à l'eau.

- Point peut-être le plus important, il ne semble pas être conscient du danger qu'il encourt. Car si la mise en l'eau semble "bien finir", les nombreuses chutes où il se retrouve traîné par la vague sur le rocher acerbe auraient pu le blesser bien plus gravement. Les exemples de cas plus graves sont nombreux. 

- On ne se prononcera pas sur l'état de sa planche, qui elle, se rappellera probablement de cette session. Oui, c'est douloureux à regarder... 

- Enfin, il est important de connaître ses limites, afin de ne pas se mettre en danger : il en est de la responsabilité de chacun de savoir quand faire marche arrière ! Quand on observe sa rame et sa mise à l'eau, on se demande à quel moment il a cru bon de se jeter dans ces conditions... 

           
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 1 
30/10/2018 - Technique
Un swell à 360 degrés, 5 pics différents et une série de 6 vagues... ce qu'il faut savoir !
| 2 
21/05/2015 - Technique
Par pur sadisme, avouons qu'on aime bien voir un gars rater sa sortie de l'eau et finir à quatre pattes dans l...
| 0 
25/07/2018 - Technique
Rappel de quelques bonnes pratiques pour réduire notre impact environnemental à la fois dans l'eau et en dehor...
| 0 
19/07/2018 - Technique
Ne grillez pas les étapes. Optez pour du matos adapté à votre niveau et aux conditions de surf.