Paddle-out : la communauté surf américaine dénonce le racisme systémique

Actu Locale - Ils étaient des centaines, de Santa Monica à Santa Cruz, à manifester leur indignation et leur soutien.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Alors que le milieu du surf affichait hier son soutien sur les réseaux sociaux, et que marques et personnalités du surf prennent la parole pour dénoncer le racisme aux Etats-Unis et à travers le monde, les surfeurs de Santa Cruz et de Santa Monica passaient hier à l'action en organisant des paddle-out

Tout le week-end dans les grandes villes américaines et à travers le monde ont éclaté des mobilisations d'indignation suite à la mort de George Floyd. Pour rappel, ce dernier a été tué par un officier de police lors d'une interpellation pour l'usage supposé d'un faux billet. Pendant près de 9 minutes, le représentant de la loi s'est agenouillé sur le cou de Floyd, le privant d'air jusqu'au drame. 

Parmi les manifestations pacifiques ayant eu lieu ces dernières heures, des paddle-out notamment, dont un à Inkwell Beach sur la côte de Santa Monica. Ils étaient plus de 100 surfeurs à exprimer leur soutien face à ce fléau qui pollue nos sociétés : le racisme. 

"Nous devons tous prendre position pour la justice, et montrer notre solidarité avec les BIPOC (acronyme américain désignant les populations noires, indigènes et personnes de couleur, ndlr). Nous devons faire de notre mieux pour démanteler le racisme systémique, et nous regarder nous-mêmes pour examiner nos préjugés implicites et corriger la situation immédiatement." a écrit le photographe John Suhar, sur place pour documenter le mouvement.

"Je suis de tout cœur avec la famille de George FloydAhmaud ArberyBreonna Taylor et tant d'autres et avec la communauté noire pour avoir enduré ces injustices méprisables pendant bien trop longtemps. Il faut que cela cesse." a-t-il ajouté. 

Le spot d'Inkwell Beach n'a pas été choisi au hasard. C'est un lieu important dans la lutte pour la justice raciale. Il s'agissait d'une plage sujette à la ségrégation avant l'abolition des lois Jim Crows en 1965 (lois qui constituaient l'un des éléments majeurs de la ségrégation raciale aux États-Unis).

C'est aussi l'endroit où Nick Gabaldon a appris à surfer. Ce dernier est reconnu comme étant le premier surfeur connu de descendance afro-américaine et latino-américaine.

Dans les années 1940, Gabaldon ramait régulièrement 20 kilomètres au nord d'Inkwell Beach pour aller surfer à Malibu, défiant ainsi les conventions d'une Amérique qui avait institutionnellement souvent empêché les populations noires d'accéder à l'océan.

En 2008, la ville de Santa Monica a reconnu Inkwell et Gabaldon avec un monument commémoratif sur Bay Street et Oceanfront Walk.

À Santa Cruz également, la communauté surf s'est réunie autour du mouvement #paddleoutforpeace, Il étaient plus d'une centaine à exprimer ainsi leur soutien à la population noire américaine subissant depuis trop longtemps le racisme systémique. 


 Photo à la une : @alarcon_cinema

                
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
11/06 - Actu Locale
"Levez-vous, tenez-vous droit, criez. Faites n'importe quoi d'autre que d'être silencieux"
| 0 
29/03/2018 - Actu Locale
En raison de l'alerte vagues-submersion, l'event ne sera lancé que dimanche au lieu de samedi !
| 0 
27/03/2018 - Actu Locale
Le programme de cette 34e édition qui se déroule ce week-end à Biarritz !
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Et pendant ce temps, les vagues vie...
On a regroupé les images de line-ups vides en France et dans le monde. C'est beau mais ça pique un peu !
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.