Le salaire des surfeurs australiens

Business - En Australie, Steph Gilmore et Sally Fitzgibbons devancent les championnes de tennis ou de golf.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Pendant que la n°8 mondiale, la Française Johanne Defay, lutte pour boucler un budget minimal sur le CT en l'absence de (gros) sponsors, les surfeuses australiennes débarquent dans le top 50 des sportifs les mieux payés dans leur pays. L'info vient de Business Review Weekly et nous apprend que la sextuple championne du monde Stephanie Gilmore est même la sportive la mieux payée en Australie avec des revenus estimés à 1,75 million de dollars australiens (1,2 M€) en 2014. Grâce à ce chiffre, elle apparaît même en 39ème position, hommes-femmes confondus.

"JE TIENS À REMERCIER MES SPONSORS !"

Nous nous sommes amusés à calculer ses gains en compétitions en 2014 : sur 11 épreuves disputées (10 CT, 1 QS), Stephanie a gagné 293 500 $ US, soit 370 000 $ australiens. La compétition ne représente donc qu'environ 1/5ème des revenus de la championne du monde, l'essentiel venant de ses sponsors.

Sa dauphine sur la WSL, Tyler Wright, n'apparaît pas dans ce top 50 des sportifs les mieux payés, mais Sally Fitzgibbons manque de peu le « cut », avec des revenus estimés à 1,25 million en 2014. Wright et Laura Enever approcheraient néanmoins le million de dollars.

Pour info tout de même, le chiffre de Stephanie Gilmore ne représente qu'un dixième des gains du n°1 masculin.

La pin-up d'Alain Aslan

MICK ET L'OUVRE-BOUTEILLE

Côté surfeurs, la parité n'est pas non plus à l'ordre du jour avec les surfeuses du CT, mais l'écart est beaucoup moins prononcé. Logiquement, Mick Fanning reste le #1 avec 2,7 $ millions en 2014 (dont des royalties conséquents issus de sa sandale Reef ouvre-bouteille !), suivi par Julian Wilson (2 M$), Joel Parkinson (1,8 M$) et, à égalité, Josh Kerr et Taj Burrow (1,5 M$). Tous les cinq figurent dans ce top 50 australien.

Ces chiffres prouvent bien la puissance du surf féminin en terme d'impact marketing pour les marques ; Gilmore et Fitzgibbons se révèlent des ambassadrices convoitées par les sponsors, très prescriptrices sur les marchés du surfwear mais aussi au-delà.

Pour info, aucun surfeur ne figure parmi les 100 sportifs les mieux payés au monde (selon Forbes), même si Kelly Slater devait probablement être aux portes de ce classement au meilleur de sa période Quiksilver, alors que ses gains étaient alors estimés entre 3 et 4 millions de dollars annuels. Le n°1 mondial en 2014 est un boxeur, Floyd Mayweather, avec des revenus estimés à 105 millions de dollars. Indécent ?

Partager sur :   
COMMENTAIRES (2)
MICHEL MICHEL - le 18/02/2015 à 09:28
AH TIENS YA DES EUROS US ET DES EUROS AUSTRALIENS MAINTENANT ?
?
Répondre
Surf Session - le 18/02/2015 à 09:37
Bien vu "Michel Michel" ! C'est corrigé, il s'agissait évidemment de $ et non de €.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
05/11/2019 - Business
Ouverture d'esprit ou cruel manque d'argent ?
| 1 
30/10/2019 - Business
La marque de surf quitte le Swoosh et passe entre les mains de la firme américaine Bluestar Alliance LLC.
| 0 
01/10/2019 - Business
Après avoir été indépendante pendant 50 ans, la célèbre marque australienne se fait racheter.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 2 
[BEST OF] Surf et G7... C'est compl...
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.