Deuxième journée historique pour le Billabong Pro Pipeline

Compétition - C'est la toute première fois que les femmes ont surfé Banzai Pipeline lors d'un événement complet sur le CT.

Par - @surfsessionmag -
Tony Heff / World Surf League
Partager sur :   

Deuxième jour de compétition hier, dimanche 30 janvier, pour le Billabong Pro Pipeline sur le North Shore d'Oahu, étape d'ouverture de la saison 2022 du CT. Huit heats ont été surfé au total : six heats lors du premier tour et deux heat de repêchages. 

Alors que la compétition a été lancée pour les hommes le 29 janvier, hier fut une journée historique, et pas des moindres. C'est la toute première fois que les femmes ont surfé Banzai Pipeline lors d'un événement complet sur le Championship Tour



La journée a été rythmée par des performances exceptionnelles et par l'élimination de deux grands noms. Mais une chose est sûre, les hawaiiennes dominent lors de ces premiers tours. 

Ça passe côté Français

Johanne Defay, seule française à s'être qualifiée sur le Tour, a surfé son premier heat contre l'Australienne Isabella Nichols et la rookie Luana Silva. Elle passe donc le premier tour et rejoint le round of 16 où elle affrontera la rookie Molly Picklum. Cette dernière a rejoint in extremis le Tour en remplaçant Caitlin Simmers qui annonçait récemment son retrait du CT 2022. 

La World Surf League a annoncé de son côté que la jeune Nord-Américaine sera remplacée par l'Australienne Molly Picklum, première surfeuse à être écartée du classement des Challenger Series et donc logique remplaçante. Une très belle récompense pour Picklum qui avait terminé la saison avec les mêmes points que l'Hawaïenne Luana Silva Coelho, dernière surfeuse à se qualifier.

Molly Picklum


De belles performances côté Hawaiien

Moana Jones Wong, surfeuse locale et wildcard de l'événement, a été l'une des rares surfeuses à se concentrer sur les gauches de Pipeline. Sa stratégie a porté ses fruits puisqu'elle a réalisé une combinaison de deux scores qui lui a permis de battre de justesse l'Hawaiienne Carissa Moore, cinq fois championne du monde, et la Costaricaine Brisa Hennessy.

Moana Jones Wong


Moana s'est exprimée à l'issue de son heat : "J'ai commencé à surfer à Pipe quand j'avais 12 ans, et je viens régulièrement ici depuis que j'ai 18 ans. Surfer contre Carissa me pousse à être meilleure car elle est la meilleure du monde. Je l'admire et je veux surfer aussi bien qu'elle."

La recrue hawaïenne Bettylou Sakura Johnson a elle aussi dominé le dernier heat du Round 1 avec un engagement solide à Backdoor. Elle a battu l'Américaine Lakey Peterson et a envoyé Caroline Marks, numéro six mondiale, aux repêchages.  

Bettylou Sakura Johnson


La deuxième manche a vu défiler plusieurs talents locaux dont Tatiana Weston-Webb, Malia Manuel et Gabriela Bryan, toutes originaires de l'île de Kauai. Manuel a choisi d'aller à droite et de chercher une vague à Backdoor, tandis que Weston-Webb et Bryan cherchaient des opportunités à Pipeline. La patience de Manuel a fini par payer 5 minutes avant la fin de la série. Elle a obtenu un 8,17 dans un profond barrel à Backdoor et a assuré sa place en huitième de finale.

"Pour être honnête, j'étais super stressée, je voulais atténuer ce stress en prenant quelques vagues et en faisant tourner la machine", a déclaré Manuel. "J'ai passé beaucoup de temps là-bas cet hiver, c'est mon premier vrai hiver ici à Pipeline et j'ai eu une si bonne équipe et un super soutien. C'est vraiment difficile d'avoir des vagues là-bas, donc peu importe le temps que vous y passez, parfois il suffit juste d'être au bon endroit."



Une manquait à l'appel chez les Australiennes 

Elles auraient dû être trois à participer à la compétition. Les Australiennes Tyler Wright et India Robinson se sont elles aussi qualifiées pour les huitièmes de finale. Quant à elle, Stephanie Gilmore n'a pas pu participer à la compétition après être entrée dans les protocoles covid de la WSL

Wright a entamé son heat avec un bon tube à Backdoor, qu'elle a solidifié en se positionnant parfaitement sur un deuxième tube, ce qui devrait lui donner un bon élan pour le troisième tour.

"La chose la plus excitante pour moi cette année est de voir tous les rookies", a déclaré Wright. "Cela fait longtemps que nous n'avons pas eu de visages aussi frais sur le circuit, et cela me rend émue rien que de voir comment elles arrivent et en tirent le meilleur parti. C'est incroyable de pratiquer ce sport et d'être une femme dans le sport en ce moment."

Tyler Wright


Bethany Hamilton rejoint le Billabong Pro en tant que wildcard 

Il a fallu attendre la première manche des repêchages pour la voir s'illustrer. L'Hawaiienne a été appelée à la dernière minute pour remplacer Stephanie Gilmore. La partie n'a pas été des plus aisées pour Bethany Hamilton qui a surfé contre Brisa Hennessy et Caroline Marks. Hennessy a continué sur la lancée de son heat précédent et a marqué quelques belles vagues pour prendre la première position tandis que Hamilton a usé de sa grande expérience pour se hisser en deuxième position, éliminant Marks de la compétition. 

"Je suis tellement excitée d'être ici", a déclaré Hamilton. "Je suis plutôt en mode maman ces derniers temps mais j'essaie de garder la forme dans mon surf, c'est donc incroyable pour moi d'être ici aujourd'hui. Il y a une telle énergie sur la plage et tout le monde exprime son amour."

Bethany Hamilton


Une première journée pleine de promesses

Pour résumer, toutes les rookies se sont qualifiées pour les huitièmes de finale tandis que les Américaines Marks et Conlogue ont été éliminées prématurément.

La première manche féminine n'a pas déçue, à l'image de la nouvelle recrue Molly Picklum qui a remporté la victoire face à Sally Fitzgibbons et Courtney Conlogue

Dans le dernier heat de la journée, le second des repêchages, les rookies hawaiiennes Gabriela Bryan et Luana Silva ont affronté Conlogue pour les deux dernières places en huitième de finale. Alors que la houle continuait à ralentir, une bataille s'est engagée dans les petites gauches et les petites droites, et les deux Hawaïennes se sont frayées un chemin pour éliminer Conlogue.  

Brisa Hennessy et Bethany Hamilton


"J'essayais juste de terminer chaque vague qui se présentait à moi ", a déclaré Silva qui a terminé en première position. "C'est vraiment un gain de confiance de savoir que je peux battre des surfeuses aussi bonnes que Courtney.



Les huitièmes de finales à venir, prochain call aujourd'hui 18h50 heure française



>> Par Ondine Wislez Pons
                                 
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
07/02 - Compétition
Cela faisait 12 ans qu'une wildcard n'avait pas remporté une étape du World Tour.
| 0 
03/02 - Compétition
Tyler Wright, Moana Jones Wong, Carissa Moore et Lakey Peterson filent en demi-finales.
| 0 
02/02 - Compétition
Slater et John John sous pression, plusieurs favoris éliminés et une blessure.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.