L'équipe de France parée pour les World Surfing Games 2022

Compétition - Avec un titre mondial à défendre à Huntington Beach dès la semaine prochaine.

Par - @surfsessionmag -
Vahine Fierro ©ISA
Partager sur :   

Une semaine avant le lancement des World Surfing Games 2022, la Fédération Française de Surf a annoncé la composition de l'équipe de France pour ces championnats du monde qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Paris-2024.

Suivant la recommandation de la Direction Technique Nationale, le Comité Directeur de la FFS a a validé la sélection de Vahine Fierro, Pauline Ado, Tessa Thyssen, Gatien Delahaye, Tim Bisso et Mihimana Braye. L'épreuve doit se dérouler du 16 au 24 septembre prochain, à Huntington Beach, aux Etats-Unis.


Infos via la Fédération Française de Surf

Championne du monde en titre (Salvador, juin 2021), la France se présente à Huntington avec une équipe remaniée aux deux tiers. Seules Vahine Fierro et Pauline Ado sont de retour en Bleus quand Cannelle Bulard et le trio masculin Joan Duru, Jérémy Florès et Michel Bourez ne sont plus de la partie.
Pauline Ado ©ISAsurf

Tessa Thyssen et Tim Bisso retrouvent la sélection sept ans après les Mondiaux juniors 2015 à Oceanside (Etats-Unis) . Gatien Delahaye aussi mais quatre ans après sa première cape aux World Surfing Games 2018 de Tahara, au Japon ; enfin, Mihimana Braye est appelé pour la première fois avec les Bleus. La sélection pour les Mondiaux s'est faite au regard du classement sur les Challenger Series 2022.

Premier des trois Mondiaux ISA consécutifs (USA 2022, Salvador 2023, 2024) qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Paris-2024, les World Surfing Games 2022 délivreront les deux premiers tickets pour Teahupo'o. Les équipes nationales les mieux classées par genre, qualifieront 1 place messieurs et 1 place dames pour leur pays/CNO respectif, indépendamment de la limite de quota de 2 athlètes par pays.
Gatien Delahaye ©WSL/Tostee

N.1 française et n.3 mondiale, Johanne Defay a préféré décliner la sélection pour ces Mondiaux qui suivront immédiatement la finale WSL de Trestles qui s'est tenue la nuit dernière en Californie. Deuxième meilleur français au classement général actuel des Challenger Series (16e), Maxime Huscenot a lui aussi décliné la sélection pour préparer sur place le prochain CS, début octobre à Ericeira, au Portugal.

La France a remporté deux fois le titre mondial des nations : en 2017 à Biarritz et en 2021 au Salvador. Six Français ont remporté le titre mondial individuel Open : Heifara Tahutini (1990), Hira Teriinatoofa (2004 et 2010), Jérémy Florès (2009), Cannelle Bulard (2011), Pauline Ado (2017) et Joan Duru (2021). Tahutini et Teriinatoofa représentaient l'équipe de Tahiti quand ils ont gagné. Double champion du monde Teriinatoofa est aujourd'hui dans le staff de l'équipe de France comme préparateur olympique.
Tessa Thyssen ©WSL/Masurel

LE SITE DES MONDIAUX

Huntington Beach est la Surf city des Etats-Unis. Une petite ville accueillante au sud de Los Angeles où l'atmosphère est détendue avec un mode de vie authentique sur 16 kilomètres de côte. HB est empreinte d'une atmosphère à la fois douce et légère est le symbole par excellence de la véritable culture de la plage californienne, un mode de vie qu'elle revendique et perpétue depuis des années. Le pier, une jetée qui pénètre dans le Pacifique, est le symbole de la ville. Elle accueille chaque année l'U.S. Open of Surfing, la plus grande compétition au monde, ex-CT et aujourd'hui au calendrier des Challenger Series. A Huntington Beach, on peut visiter l'International Surf Museum, le Surfing Walk of Fame et le Surfers' Hall of Fame, trois sites implantés au centre-ville. Le centre-ville animé regorge également de boutiques et de magasins consacrés au surf.
La vague est un beach break avec un pic gauche/droite qui n'a rien d'exceptionnel, sauf lors de fortes houles où il peut y avoir quelques rares tubes.
Huntington Beach ©ISAsurf

LE FORMAT DES WORLD SURFING GAMES

Chaque sélection nationale compte 6 athlètes : 3 messieurs et 3 dames. Le format est de 4 surfeurs par série. Le système de double élimination est appliqué sur tous les tours jusqu'à la finale. Il faut donc « perdre » deux fois pour être définitivement éliminé.
Le classement final des nations, et cette fois des catégories par genre, est établi grâce aux points que les surfeurs acquièrent selon leur classement individuel (1000 pts pour la première place, 860 pour la deuxième place, etc...).
Mihimana Braye ©WSL/Poullenot

L'EQUIPE DE FRANCE 2022

Surfeurs
Vahine Fierro (Hossegor Surf Club)
Pauline Ado (Anglet Surf Club)
Tessa Thyssen (A Joe Reefer Surf Club)
Gatien Delahaye (Pirates Surf Club)
Tim Bisso (Pirates Surf Club)
Mihimana Braye (Hossegor Surf Club)

Staff
Stéphane Corbinien (directeur)
Frédéric Robin (entraîneur)
Hira Teriinatoofa (entraîneur)
Alain Riou (entraîneur)
Hugo Palmarini (logistique)
Thierry Durantel (médecin)
Thibaut Paraillous (kinésithérapeute)
Tim Bisso ©WSL/Masurel

LES 10 DERNIERS CHAMPIONS DU MONDE ISA

Nations
2021 : France
2019 : Brésil
2018 : Japon
2017 : France
2016 : Pérou
2015 : Costa Rica
2014 : Pérou
2013 : Afrique du Sud
2011 : Australie
2010 : Pérou

Messieurs
2021 : Joan Duru (France)
2019 : Italo Ferreira (Brésil)
2018 : Santiago Muniz (Argentine)
2017 : Johny Corzo (Mexique)
2016 : Leandro Usina (Argentine)
2015 : Noe Mar McGonagle (Costa Rica)
2014 : Leandro Usina (Argentine)
2013 : Shaun Joubert (Afrique du Sud)
2011 : Santiago Muniz (Brésil)
2010 : Hira Teriinatoofa (Tahiti)

Dames
2021 : Sally Fitzgibbons (Australie)
2019 : Sofia Mulanovich (Pérou)
2018 : Sally Fitzgibbons (Australie)
2017 : Pauline Ado (France)
2016 : Tia Blanco (Etats-Unis)
2015 : Tia Blanco (Etats-Unis)
2014 : Anali Gomez (Pérou)
2013 : Dimity Stoyle (Australie)
2011 : Cannelle Bulard (France)
2010 : Chelsea Hedges (Australie)

 

                  
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
Il y a 9 jours - Compétition
Et la France championne du monde de relais aux World Surfing Games
| 0 
25/12/2021 - Compétition
"On a vu les Brésiliens s'en aller. Nous, on a décidé de rester. On n'est pas comme ça nous".
| 0 
04/06/2021 - Compétition
Italo Ferreira et Julian Wilson eux, comme prévu, ne se sont pas présentés à leur heat face à Jérémy Florès.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.