ISA Surfing Games 2019 : on connaît l'équipe de France

Compétition - Qui portera le drapeau tricolore à Miyazaki, quels sont les enjeux olympiques, on vous dit tout.

Par - @surfsessionmag -
WSL  Jérémy Florès
Partager sur :   
Ça y est, les résultats sont tombés ! La Fédération Française de Surf vient de dévoiler l'équipe qui portera le drapeau tricolore à Miyazaki au Japon, du 7 au 15 septembre prochain, lors des ISA Surfing Games 2019. Elle sera composée, comme le veut le règlement, de 3 surfeurs et de 3 surfeuses français.  

Si vous n'avez pas tout suivi au processus de sélection, vous retrouverez toutes les informations ici

L'équipe de France

Johanne Defay, Michel Bourez, Jérémy Florès et Joan Duru avait déjà leur place assurée. Et suite aux deux QS californiens, l'équipe se retrouve désormais au complet avec l'arrivée de Vahine Fierro (13e aux classement du QS) et de Cannelle Bulard (23e au classement du QS). 



Qualifications continentales

Les ISA Van's Surfing Games 2019 délivrent des qualifications continentales, c'est-à-dire que le meilleur surfeur et la meilleure surfeuse de chaque continent (excepté l'Amérique) validera son ticket pour les JO Tokyo-2020. Le seul élément qui ne le permettrait pas serait si le pays en question a déjà atteint son quota d'un surfeur et d'une surfeuse via le CT ou les ISA Games 2020.

Rappelons que l'ordre hiérarchique de qualification pour les JO est le suivant : CT 2019, ISA 2020, ISA 2019, PanAmerican Games.

L'enjeu pour la France

L'enjeu ici est tout d'abord national. La France avait été championne du monde en 2017 à Biarritz mais a fini à la 6e place l'année dernière, toujours au Japon. Le but est donc cette année de remonter dans la hiérarchie des nations.

Mais ces mondiaux ont éminemment un enjeu olympique pour chacun des surfeurs et des surfeuses. La deuxième place de la France se jouera à Miyazaki car Johanne Defay, elle, est déjà virtuellement en route pour les JO via le CT. 

Si de Vahine ou de Cannelle, l'une des deux surfeuses fini meilleure européenne, elle sera qualifiée pour les JO, à moins de se faire supplanter par une autre surfeuse française aux ISA Games de 2020

Johanne Defay


Chez les hommes, 2 représentants seront issus du CT. Pour le moment, Michel Bourez et Jérémy Florès sont en bonne position et déjà virtuellement qualifiés pour les JO, suivis de Joan Duru. Si l'un des 3 français termine meilleur européen à Miyazaki, il validera une place française aux JO mais ne pourra pas y aller si les deux autres finissent devant lui sur le top 10 éligible du CT.

Michel Bourez


Une brochette de surfeurs du CT

Chaque équipe des World Surfing Games 2019 sera composée de 3 messieurs et 3 dames. Les pays qui n'ont pas 3 messieurs et 3 dames convoqués d'office via le CT sélectionneront le solde d'athlètes selon leurs critères propres. Les Etats-Unis et l'Australie sont les deux seuls pays à convoquer d'office 6 surfeurs du CT.

C'est donc un bon nombre de surfeurs du CT qui se retrouvera à Miyazaki au mois de septembre, avec entre autres, Gabriel Medina, Julian Wilson, Kelly Slater, Filipe Toledo, Kanoa Igarashi, Jordy Smith, Stephanie Gilmore, Sally Fitzgibbon, Tatiana Weston-Webb, Caroline Marks et Carissa Moore.

Le spot de Kisakihama

A moins d'un an des Jeux, le Japon va donc organiser les Mondiaux ISA pour la deuxième année consécutive. En septembre dernier, les World Surfing Games s'étaient disputés à Tahara, à 300 km au sud de Tokyo. Ils avaient vu la victoire du pays organisateur, la France prenant la 6e place un an après son sacre à domicile.

Le Japon remettra donc en jeu sa couronne en septembre prochain. Cette fois, du côté de Miyazaki, dans l'île du sud. Le spot de Kisakihama Beach est considéré comme une des meilleure vague de l'archipel nippon. Un beach break de grande qualité offrant droite et gauche. Le mois de septembre étant le meilleur de l'année, avec une hauteur de vagues moyenne de 1m50 et plus de 20 jours considérés comme très bons pour le surf.

Kanoa Igarashi à Tahara l'an passé


>> On se retrouve du 7 au 15 septembre à Miyazaki pour suivre les ISA Games 2019.
               
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
11/09 - Compétition
En jean short, avec une board prêtée à la dernière seconde par Toledo, avec la dernière prio et combo...
| 0 
04/09 - Compétition
La mission ? Assurer les 3 places olympiques garanties via le CT et aller chercher le 2e ticket féminin.
| 0 
05/06 - Compétition
Après une semaine complètement folle, nous avons toujours du mal à redescendre.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 4 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.