Longboard : Soleil Errico et Harrison Roach champions du monde

Compétition - Cette nuit, on était en Californie et ça s'est senti.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Cette nuit, Soleil Errico (USA) et Harrison Roach (AUS) sont devenus champions du monde de longboard à l'occasion du Cuervo Classic Malibu Longboard Championship Presented by O'Neill.

Il était (presque) écrit que ceux qui remporteraient cette 3e et dernière étape du Longboard Tour 2022 deviendraient champion du monde. Et pour cause... Cette compétition a rapporté 10 000 points aux deux vainqueurs alors que les deux premières étapes, à Sydney en mai dernier, ainsi qu'à Huntington en août dernier, n'ont rapporté elles que 5 000 points aux lauréats. 

Avec aucun surfeur, tant chez les hommes que chez les femmes, ayant remporté les deux premières étapes, il était dit que le titre se jouerait ici, cette nuit à Malibu. 



Dans des conditions presque parfaites (1m/1m20), c'est bien Soleil Errico (USA) et Harrison Roach (AUS) qui se sont montrés les plus habiles à First Point.

Si Harrison Roach a décroché son 1er titre mondial, Soleil Errico elle, s'est adjugée une 2e couronne. 



Si nous rêvions ce matin d'écrire qu'Edouard Delpero et Alice Lemoigne étaient les nouveaux champions du monde de longboard, nous allons devoir prendre notre mal en patience et remettre cette belle histoire à plus tard. La faute à des juges qui en ont décidé autrement.

Car Edouard s'est malheureusement fait sortir en 1/8e, pendant qu'Alice elle, s'est malheureusement arrêtée après les 1/4 pour...0,10 point ! Face à une Californienne, en Californie.

Autres Français en lice, Victoria Vergara et Zoé Grospiron. La première s'est fait éliminer dès le 1er tour de repêchages, pendant que la surfeuse d'Anglet, elle, a atteint les 1/8e. 

Tour d'horizon. 



Soleil Errico puissance deux

Cette nuit, en Californie, Soleil Errico a pu célébrer son deuxième titre mondial aux côtés de sa famille et de ses amis sur la vague qui a contribué à façonner sa carrière de surfeuse.



Opposée à l'Hawaïenne Sophia Culhane en finale, la surfeuse originaire de Malibu n'a pas raté son départ. Un 6,83 qui l'a lancé idéalement dans cette finale. Puis, ce fut le tournant de cette dernière manche. Un set solide a fait son apparition, laissant aux deux surfeuses la possibilité de s'exprimer. Si Culhane a obtenu un 5,67 sur cette occasion, Soleil Errico elle, s'en est tirée avec un 8,67.

La messe était dite. Car si un 7,33 est venu empêcher Culhane d'être en situation de combo, le 8,37 d'Errico en fin de manche lui a assuré la victoire finale et le titre mondial. 

Soleil Errico championne du monde pour la 2e fois


"J'ai visualisé ce moment pendant les trois derniers mois", a déclaré Errico. "Il n'y a rien de mieux que de gagner à domicile, sur mon terrain. Je suis tellement heureuse que tout le dévouement et les sacrifices que j'ai faits aient porté leurs fruits".



Le parcours immaculé d'Errico le jour des finales avait malheureusement commencé pour nous par ce qui restera LE plus beau heat de cette saison 2022. Et très certainement aussi le plus cruel. Un 1/4 de finale world-class face à la Française Alice Lemoigne, tenante du titre ici à Malibu. Un heat magnifique mais ô combien stressant pour nous Français. Les deux surfeuses se sont échangées régulièrement la tête en scorant toutes deux plus de 16 points au final. Ayant besoin d'un 7,70 dans les dernières minutes, Errico a pu s'imposer avec un... 7,80 face à Alice, se qualifiant ainsi pour les demi-finales.

Cruel. En même temps on est à Malibu, il était fort probable que les 0,10 point allaient aller dans le sens de la Californienne. 

Alice Lemoigne aurait mérité mieux.




Harrison Roach pour une grande première 

L'Australien Harrison Roach lui s'est lancé dans cette course au titre mondial 2022 avec comme objectif, celui de faire mieux que sa deuxième place de la saison dernière.

Chose qu'il a brillamment réussi avec comme point d'orgue, une finale magistrale contre le numéro 2 mondial et champion du monde en devenir, Kaniela Stewart (HAW). 



Si l'Hawaïen a réalisé le meilleur départ avec un 6,33, l'Australien a répliqué avec un excellent 8,83 qui lui a permis de prendre brièvement l'avantage avant que Stewart ne trouve une solution de secours rapide : un 7,67 qui est venu accentuer son avance. Juste avant la fin des 20 minutes, un échange crucial a vu Roach trouver l'occasion de reprendre la tête avec un 6.77 alors que le 7.57 de Stewart n'était pas à la hauteur de ce qui lui était demandé à savoir un 7.94.

Les dernières minutes furent plus dramatiques.

Harrison Roach est tombé sur une super vague, laissant à Stewart une dernière chance de remporter la victoire et donc le titre. Cependant, le style et la fluidité de Stewart jusqu'à la plage ont manqué le score requis de 0,04...

Harrison Roach


"Je suis très heureux. J'étais proche du titre l'année dernière et j'ai réalisé à ce moment-là ce qu'il me manquait pour gagner" a déclaré Roach. "J'aurais aimé ne pas tomber sur ce deuxième bon coup, j'ai laissé la porte ouverte à Kani (Stewart) et il s'est rapproché. Quand le commentateur de la plage l'a annoncé, j'ai cru qu'il avait le score. C'est un soulagement pour moi".



La route de Roach vers le titre mondial avait commencé par une belle victoire face au triple champion du monde de longboard Taylor Jensen (USA). Une 1/2 finale qui a vu l'Australien scorer la plus belle vague de cette compétition (un 9,17) ainsi que le heat le plus élevé de ce Cuervo Classic Malibu Longboard Championship (18,57).



Pour info, l'Australien avait signé un retour à la compétition en 2019 alors que le WSL Longboard Tour faisait sa transition. Il n'avait alors qu'un objectif en tête, décrocher un premier titre mondial. Considéré comme l'un des meilleurs compétiteurs de ce sport depuis son plus jeune âge, Roach est venu confirmer en Californie, tout le bien que l'on pensait déjà de lui.

Les huit premiers hommes et les huit premières femmes du classement après le Cuervo Classic Malibu Longboard Championship vont maintenant se préparer pour la saison 2023 du WSL Longboard Tour qui a été annoncée après la fin de l'événement.

Et comme avec le calendrier 2023 du WCT, les gauches toujours abandonnées.



Il n'y a malheureusement aucun Français dans ce classement, aussi bien chez les filles que chez les garçons. Mais nul doute que l'on reverra Edouard, Alice, Victoria et Zoé en compétition prochainement.

Du moins on l'espère sincèrement !


                                             
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
30/10 - Compétition
En longboard, Alice Lemoigne et Martin Coret s'imposent à Biarritz, Jonathan Despergers lui, triomphe en kneeb...
| 0 
13/08 - Compétition
La longboardeuse et le shortboarder français s'imposent en Angleterre. Marco Mignot et Edouard Delpero montent...
| 0 
17/05 - Compétition
Alice Lemoigne, Zoé Grospiron et Victoria Vergara ont toutes les trois été éliminées cette nuit.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.