Martinique Surf Pro : Leonardo Fioravanti en maître absolu

Compétition - Vainqueur en finale d'un vaillant Nat Young, Leo se voit sacré sur le Martinique Surf Pro (QS.3000) et renoue avec le succès.

Par - @ -
Damien Poullenot/WSL
Partager sur :   

Au terme d'un final haletant, le petit prince italien Leonardo Fioravanti est venu à bout d'un Nat Young batailleur mais en manque de réussite. Un choc intense, entre deux surfeurs qui se sont idéalement illustrés tout au long de la semaine et ont assuré un spectacle prodigieux du début à la fin. Leo renoue avec le succès, quatre ans après sa dernière victoire sur un QS.

Un chemin tout tracé

Dès le matin, le duel avec Fioravanti-Young semblait déjà être évidence. Le premier des deux hommes avait tout d'abord aisément franchi son quart de finale en se débarrassant du Brésilien Bino Lopes, finaliste l'an passé. L'ensemble de la foule rassemblée tout au long du pointbreak martinicais s'est tu lorsque le petit prince italien a étiré sa longue armature dans un lay-back venu d'ailleurs. Avant de jubiler en le voyant émerger de l'écume. Puis rien, pas un claim, pas un geste laissant extérioriser son euphorie. Le surfeur de 20 ans a déguisé sa vaillance en une oeuvre ordinaire et triviale.


Leo s'est ensuite libéré de Miguel Tudela en demi-finale. Le Péruvien, qui a mené au score pendant quelques minutes, n'a pas fait le poids quand le Romain a une nouvelle fois asséné son arme fatale : un nouveau lay-back. Cette manœuvre-ci était encore plus radicale que toutes celles qu'il a accomplies jusque là. Plus puissante, plus incisive, plus théâtrale. Leo se trouvait sur une autre planète, enchaînait les prouesses, épatait par ses morceaux de bravoures. Le score est sans appel : 18.00pts. "Ça a été un long chemin jusqu'ici. J'ai eu un début de saison éprouvant avec de belles compétitions en Australie. C'est plaisant de retrouver la finale d'une compétition", racontait l'Italien.

L'assurance à son paroxysme

Son opposant final, Nat Young, s'est d'abord joué d'un Jadson André qui n'est pas parvenu à s'affirmer en quart de finale. L'Américain, tout juste sortant du CT, a assuré ses vagues : "Il fallait être patient et je l'ai été, j'ai attendu les bonnes vagues et ça m'a réussi". Puis Young à vaincu Mihimana Braye, en assommant le valeureux tahitien d'un 16.33pts, nourri en partie par la note quasi-parfaite de 9.50pts. Le spray projeté par le Californien lors de ses manœuvres atteignait les nuages, son backside semblait alors intouchable.

©Damien Poullenot/WSL.

La loi du plus fort

Les spectateurs amassés sur le rivage transforment le pointbreak de Basse-Pointe en une arène, où deux guerriers déterminés se jettent dans un affrontement inévitable et fulminant. Nat Young l'affirmait à l'issue de sa demi-finale : "À la fin, il n'en restera qu'un." Le début de série laisse apparaître des séries de vagues apathiques. Néanmoins quelques bouts passent et Leo saisit vaillamment l'opportunité. Sa première vague est notée 7.93pts. Nat Young n'y est pas, et si son style reste immuable, le Californien peine à finaliser ses scores et cela profite à l'Italien. Nat enchaîne les vagues, 10 au total, sans réellement mettre en avant son caractère. Il reste deux minutes quand Leonardo scelle colossalement le score, avec un inlassable 9pts qui fait vibrer la plage entière. Après sa victoire, il expliquait : "Cela amène beaucoup de confiance, ça faisait longtemps que le succès ne m'avait pas souri."

Leonardo Fioravanti nous l'avait confié hier, il ne souhaite pas seulement revenir sur le CT mais le regagner avec une nouvelle manière de surfer. Aujourd'hui, le petit prince italien est venu à bout d'un meuble du CT qui a écumé le "Dream Tour" pendant cinq ans d'affilés. Et ce avec trois vagues surfées seulement. Leonardo n'a que 20 ans, on aurait presque tendance à l'oublier.

Résultats complet de la journée |

Quarts de finale :

Heat 1 : Mihimana Braye (PYF) bat Miguel Pupo (BRA)
Heat 2 : Nat Young (USA) bat Jadson Andre (BRA)
Heat 3 : Miguel Tudela (PERU) bat Miguel Blanco (PRT)
Heat 4 : Leonardo Fioravanti (ITA) bat Bino Lopes (BRA)

Demi-finales : 

Heat 1 : Nat Young (USA) bat Mihimana Braye (PYF)
Heat 2 : Leonardo Fioravanti (ITA) bat Miguel Tudela (BRA)

 Finale : Leonardo Fioravanti (ITA) bat Nat Young (USA).

 - Plus d'informations sur le site du Martinique Surf Pro

         
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
24/03/2018 - Compétition
La Barbadienne s'empare du QS.3000 martiniquais après avoir pris le dessus sur Claire Bevilacqua.
| 0 
23/03/2018 - Compétition
Éliminés, Pauline Ado, Jorgann Couzinet et Tristan Guilbaud repartent de Basse-Pointe avec des regrets.
| 0 
18/03/2018 - Compétition
Spot référence sur l'île aux Fleurs, la droite martiniquaise est capricieuse mais sait se révéler dominatrice.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 2 
Surf et G7... C'est compliqué !
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.