Mondiaux au Salvador : de nombreux surfeurs du CT se sont retirés

Compétition - On vous explique pourquoi Gabriel Medina, Carissa Moore, Caroline Marks ou encore Tatiana Weston-Webb notamment ont décidé de ne pas se présenter au 2e tour.

Par - @surfsessionmag -
ISA / Ben Reed
Partager sur :   

Il se murmure que la plupart auraient déjà quitté le Salvador

Gabriel Medina, Carissa Moore, Caroline Marks, Tatiana Weston-Webb et Brisa Hennessy notamment, ne se sont en effet pas présentés en début de semaine au début de leur heat du 2e tour, et ce, malgré avoir passé avec succès le 1er tour. Une scène qui a interpellé bon nombre d'observateurs. Vous avez été d'ailleurs nombreux ces dernières heures à nous en demander la raison.

Gabriel Medina dans la liste de ceux qui ont décidé de partir.


Voici ce que l'on peut vous dire aujourd'hui.

Les raisons ? Elles sont multiples. D'abord, il faut rappeler que ces Mondiaux ISA organisés au Salvador doivent permettre de distribuer les 12 dernières places pour les Jeux olympiques de Tokyo qui auront lieu cet été. Jeux olympiques dont le système qualificatif (un peu complexe on vous l'accorde) passait soit par une qualification l'année dernière directement via le CT (ce qui est le cas des surfeurs évoqués ci-dessus), soit via les Mondiaux ISA. Jusque là c'est plutôt simple. 

Mais ce qui complique un peu la donne, c'est que suite à un accord négocié par l'ISA et le CIO, même les surfeurs pré-qualifiés via le CT (comme ceux évoqués ci-dessus) avaient comme obligation de participer à ces Mondiaux ISA au Salvador pour valider leur billet. Peu importe le résultat, ils se devaient d'être présent au 1er tour sous peine de voir leur qualification obtenue l'année dernière via le CT annulée. 

Une règle stricte à laquelle ce sont opposés (avant la compétition) de nombreux surfeurs du CT. Ces derniers ont évoqué comme excuses que cela n'avait pas de sens pour eux de concourir contre d'autres surfeurs qui doivent encore se qualifier pour les Jeux olympiques. Ils ont aussi évoqué le fait qu'ils venaient de passer trois mois en Australie à surfer un total de quatre événements dans un cadre très stricte de confinement et que s'exposer à des surfeurs de 51 nations en année de pandémie était pour eux quelque chose de dangereux. Des arguments plus que recevables, alors qu'on leur demande depuis plusieurs mois maintenant, de respecter des règles sanitaires très strictes, souvent aux dépends de leur famille (confère les mesures sanitaires australiennes). Sans parler du fait que de nombreux cas positifs ont été signalés en début de compétition la semaine dernière, ce qui leur donne raison sur ce point. 


Tatiana Weston-Webb a elle aussi abandonné.


Mais malgré leurs protestations, les surfeurs pré-qualifiés n'ont pas réussi à convaincre l'ISA de leur accorder une dérogation de non participation. Alors qu'ont-ils fait ? Ils ont trouvé une faille.

Gabriel Medina (Brésil), Carissa Moore (États-Unis), Caroline Marks (États-Unis), Tatiana Weston-Webb (Brésil) et Brisa Hennessy (Costa Rica) ont tous remporté leur manche du premier tour. Lorsque le deuxième tour est arrivé, ces surfeurs ont tout simplement choisi de ne pas récupérer leur lycra et de ne pas rejoindre le peak, ce qui leur a valu de terminer bien évidemment dernier de leur heat. Oui ça ressemble à une grève. 

Pourtant le Brésilien avait rapidement trouvé ses marques au Salvador.


Pourtant, comme cette épreuve des Mondiaux est à double élimination, ils ne sont techniquement pas encore éliminés des Mondiaux (ils sont dans le tour de repêchages). Mais comme mentionné par nos confrères de chez Stab, il y a peu de chances de les voir revenir pour le tour de repêchages, car comme évoqué en début d'article, d'après les informations sur place, ils seraient déjà plusieurs à avoir quitté le Salvador

Pour l'instant, il semblerait que l'ISA ne souhaiterait pas engager de poursuites ni mettre en place de quelconques sanctions. En même temps les surfeurs ont fait ce qui leur était imposé à savoir se présenter. C'est chose faite pour eux. Mais il est vrai qu'on est en droit de se demander pourquoi cette règle stricte. Pas certain que voir Medina se retirer dès le 1er tour valait la peine de le voir se présenter tout court. Sans compter qu'il a probablement (par obligation) pris la place d'un autre surfeur qui aurait très certainement été ravis de participer à cette compétition. 

Malgré l'engouement de sa présence, Gabriel Medina ne sera pas resté très longtemps.


Pour ceux qui souhaitent voir ces surfeurs du CT affronter ceux du WSQ (car oui, pour certains pays, ces Mondiaux sont un peu comme la Coupe de France en foot) rassurez-vous, ils n'ont pas tous décidé de partir. Italo Ferreira par exemple est toujours en lice. Et le champion du monde semble bien décidé à aller au bout (comme il l'avait fait en 2019 sur ces mêmes Mondiaux). 

A noter que parmi les surfeurs du CT, sont encore qualifiés et en course Julian Wilson, Owen Wright, Sally Fitzgibbons, Steph Gilmore, Ryan Callinan, Nikki Van Dijk, Kanoa Igarashi, Frederico Morais, Léo Fioravanti mais aussi les Français Michel Bourez et Jérémy Florès.

Comptez sur lui.


Sally Fitzgibbons toujours en lice


D'ailleurs, petit point équipe de France de dernière minute. Hier, nos Français ont réalisé un sans faute. Pauline Ado, Jérémy Florès, Michel Bourez et Joan Duru ont pris la direction du 4e tour du tableau principal alors que Cannelle Bulard et Vahine Fierro, elles, ont effacé le 1er tour de repêchage.                       
      
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
03/06 - Compétition
C'était il y a 2 ans jour pour jour. Médaille d'or pour Alice Lemoigne, l'argent pour Justine Dupont et Antoin...
| 0 
30/05 - Compétition
Alors que la compétition débute au Salvador, Vahiné Fierro et Cannelle Bulard ont été testées positives.
| 0 
24/05 - Compétition
Cannelle Bulard rappelée en équipe de France. "Vivre cette expérience comme si c'était la dernière".
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.