Surfer pendant la guerre du Vietnam

Culture - Retour sur la présence et le rôle des surfeurs pendant le conflit.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Quarante ans après le conflit, la guerre du Vietnam demeure l'une des plus controversées de l'histoire des Etats-Unis. Pendant vingt ans, le gouvernement américain y a envoyé presque 9 millions d'hommes, dont près de 50 000 ne sont jamais revenus.

Le Musée du Surf de Californie a récemment consacré une exposition qui montre l'histoire peu connue des soldats surfeurs. En 1968, durant l'offensive du Tet - la plus violente bataille de la guerre du Vietnam - un groupe de soldats américains a décidé d'ouvrir la China Beach Surf Club, où leurs frères d'armes pouvaient échapper à l'horreur de la guerre et se vider la tête en allant surfer.

Durant ces deux dernières années, le Musée du Surf a interviewé une soixantaine de vétérans à propos de leur expérience de surf au Vietnam. Selon l'historien, "beaucoup de vétérans ont reconnu que sans le surf à leur retour de guerre, leurs vies auraient été différentes".


Source : surferrule.com

Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
fred - le 15/07/2017 à 10:02
Pitoyable ,ils n'ont même pas la décence de respecter le peuple qu'ils ont massacré ,torturé,brûlé au napalm....c'est une honte ...!!!
Répondre
Articles relatifs
| 2 
09/10 - Culture
L'audacieux co-fondateur de la mythique marque était l'une des figures les plus influentes de l'industrie du s...
| 0 
05/10 - Culture
On dit souvent qu'on mesure la grandeur d'une personne et la trace qu'elle a laissé au nombre de gens présents...
| 0 
04/10 - Culture
60 ans après sa création, la bible du sport voit tout son personnel licencié...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Et pendant ce temps, les vagues vie...
On a regroupé les images de line-ups vides en France et dans le monde. C'est beau mais ça pique un peu !
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.