Au Mexique, les ambassadeurs Dockers s'engagent pour l'accès à l'eau potable

Environnement - Avec Waves For Water, Maud Le Car et Joan Duru ont fait l'expérience du voyage utile.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   


Waves for Water 
c'est l'histoire d'une organisation humanitaire du même nom, fondée en 2009 par un ancien surfeur du WQS, Jon Rose. Un concept qui a vu le jour lors d'un boat-trip aux Mentawai, alors qu'un tremblement de terre frappait Padang. L'ancien pro réalisait alors qu'il pouvait se rendre utile avec les 10 filtres à eau qu'il avait dans ses bagages.

Plus de 13 ans après, l'association continue son travail, avec toujours comme objectif de fournir de l'eau potable aux populations défavorisées. Depuis quelques années déjà, l'ONG propose ainsi aux voyageurs de s'impliquer à travers son programme des « Porteurs d'Eau Potable ». Fidèle à son slogan « fais ce que tu aimes, et fais une bonne action en chemin », W4W propose de partir avec des filtres à eau dans son boardbag. Ces kits de filtration sont peu encombrants car destinés à se fixer sur un seau plastique que l'on va trouver sur place. En revanche, ils vont permettre de filtrer 4 millions de litres d'eau, débarrassant ainsi ceux chez qui on les installe de toutes les bactéries pendant au moins 5 ans.

Depuis 2016, une antenne française existe en France. Basée dans le sud des Landes, elle peut remettre ces kits en mains propres entre Hossegor et Biarritz, ou les envoyer plus loin à ceux qui passent commandent sur la page « devenir porteur d'eau potable W4W ».

Cet hiver, ce sont les Français Maud Le Car et Joan Duru qui avec leur partenaire Dockers, ont fait l'expérience du voyage utile. Ensemble, ils se sont rendus aux Mexique afin de faciliter l'accès à l'eau potable chez certaines populations. 

Découvrez leur histoire ci-dessus !

>> Pour profiter pleinement de ce web-doc, passez en mode plein écran en cliquant sur "Open" en bas à droite de la photo.

>> + d'infos sur Dockers juste ici           
Partager sur :   
COMMENTAIRES (2)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Piéro - le 28/04/2022 à 08:20
C'est bien ! Et dans le même temps, ces deux-là soutiennent le projet de surf park à Castets qui va consommer 300 000 m3 d'eau potable par an. Super ! Quelle cohérence !
Dites-moi ? Mais de qui se moque-t-on ?
Répondre
cloclo - le 08/05/2022 à 10:30
Au moins quand on surfe et que l'on suit un peu la pièce de théâtre grossière du surf business, on sait ce qu'est le greenwashing.

Vouloir vivre du surf au son de la surf culture(pub), et se dire écolo, relève de la pathologie mentale... Déjà à mon échelle, je n'ose pas dire que je suis écolo, vu le pétrole et l'eau que j'utilise pour la fabrication de mon matos.

C'est bien hypocrite...
Répondre
Articles relatifs
| 0 
25/06/2018 - Environnement
Terminé le plastique. À l'heure où la santé des océans se détériore, le verre serait peut-être la solution.
| 0 
24/09/2021 - Environnement
"Le break de San Miguel, premier endroit où le surf a commencé au Mexique, est un site emblématique pour la co...
| 0 
06/04 - Environnement
Désormais, les communautés locales vont enfin avoir leur mot à dire dans les processus décisionnels qui affect...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.