Le changement de cap de Damien Chaudoy

Extra - Le surfeur pro réunionnais a décidé de mettre sa carrière entre parenthèses pour décrocher une licence de pilote de ligne...

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Entre trips et compétitions, Damien Chaudoy avait, il n'y a pas si longtemps encore, une vie bien remplie. Pourtant, le Réunionnais a décidé de tout arrêter il y a quelques mois. Enfin, temporairement.

Pourquoi ? Tout simplement pour assurer son avenir. Et le rider a mis la barre plutôt haute, puisqu'il a intégré en septembre dernier l'école de pilote de ligne d'Agen.

Le changement a été radical, car en plus de devoir mettre le surf de côté pendant deux petites années, le globe trotter a dû rattraper son retard scolaire. Mais ce n'est pas ce qui allait lui faire peur : « Ça faisait longtemps que j'y pensais. Depuis tout petit, je savais que si je ne réussissais pas dans le surf et que je ne gagnais pas bien ma vie vers 20-22 ans, je me lancerais direct dans l'aéronautique. Ce sont des valeurs sûres, avec des diplômes et un bon salaire à la clé. »

Virage à 90° approuvé

Dans son nouvel élément.

Mais pourquoi avoir choisi de devenir pilote, alors qu'il y a tant d'autres métiers dans l'aéronautique ? La réponse semble évidente : « Je ne me voyais pas du tout faire ma vie dans un bureau. J'ai vraiment besoin de bouger, et le pilotage s'avère être un bon compromis pour moi. »

Le Réunionnais admet que sa décision a surpris ses potes surfeurs pro. Un virage à 90° comme celui-là peut paraître surprenant, même pour son meilleur pote Adrien Toyon, avec qui il voyageait tout le temps : « Quand je le lui ai annoncé, Adrien m'a dit ‘Roooh, c'est peut-être un peu tôt, tu trouves pas ?', mais il a très vite compris que c'était vraiment ce que je souhaitais faire. »

De toute façon, Damien n'est pas du genre à regretter ses choix. Il sait que cette parenthèse ne durera que le temps de décrocher sa licence de pilote pro. Alors même s'il envie ses potes quand il voit les vidéos et les photos de leurs trips, le rider reste philosophe et prend son mal en patience.

On pourrait d'ailleurs croire que le Réunionnais est encore en période de sevrage et que le manque de vagues se fait régulièrement sentir. Mais finalement, pas tant que ça : « Même avant mon entrée à l'école, je n'allais pas surfer tous les jours en hiver en France. Mais avec le retour des beaux jours, bien sûr que je retournerai dans l'eau de temps en temps, l'océan n'est qu'à 2h d'Agen. »

Damien (deuxième en partant de la gauche) a troqué momentanément le lycra contre la cravate, mais garde le smile.

"L'aviation, c'est comme le surf : c'est de la glisse"

Ce n'est pas une surprise, mais Damien aime les sensations fortes. Et ce jeune Louis Blériot en herbe comptait déjà quelques heures de vol à son actif avant son admission à l'école, puisqu'il s'amusait déjà depuis quelque temps aux commandes d'un Robin (un petit monomoteur, ndlr) dès qu'il en avait l'occasion.

Le jour où il s'est présenté, un de ses profs lui a dit : « Tu vas voir, l'avion, c'est comme le surf, c'est de la glisse ! » Vu comme ça, l'intégration ne pouvait que bien se passer… Une ressemblance entre les deux milieux qui ne se retrouve d'ailleurs pas que dans les sensations : « Je suis le seul sportif de ma promo, mais les pilotes et les surfeurs se ressemblent pas mal. Ils font la fête pareil, j'ai l'impression d'être dans le même milieu. »

Au-delà de la glisse, Damien voit un autre point commun entre le surf et l'aviation : le mental. « Avoir fait plein des compètes m'a forgé un mental de battant. Tu es sans cesse sous pression et stressé. Quand tu dois repartir de zéro pour te relancer dans les études, cette gestion du stress est un gros plus. Dans mon cas, ça m'a motivé de me dire que j'étais capable de le faire. Je pense que c'est le surf qui m'a permis de me booster. »

Fly & surf

Damien et son nouveau thruster.

Avec un idéal de liberté et un esprit de compétition comme le sien, une petite idée n'a pas tardé à faire son chemin dans la tête de Damien : pourquoi ne pas combiner ses deux passions ? « Je me donnerais bien 2 ans après les études pour me relancer, faire quelques QS, surfer à fond. Et puis le métier de pilote de ligne est intense, mais laisse pas mal de temps libre. » Sachant qu'un pilote de long courrier fait environ 3 vols par mois, le rider aura du temps pour surfer, et pourquoi pas montrer à ses potes et ses adversaires qu'il est toujours là, prêt à faire quelques bons résultats, même si ça ne sera évidemment plus sa priorité.

De l'ambition, un mental à toute épreuve, une joie de vivre notoire et beaucoup d'audace… Finalement, qu'est-ce qui pourrait bien résister à Damien ? Pas grand-chose visiblement. Avec déjà les 7 premiers modules - sur un total de 14 - en poche, cette première année s'annonce plutôt bien. « Si je lâche le surf, c'est vraiment pour faire quelque chose qui en vaut la peine, et c'est ce qui me convient le mieux. »

Et qui sait, peut-être que dans quelques temps, c'est lui qui emmènera ses potes d'un bout à l'autre de la planète à la course aux swells…



Mots clés : damien, chaudoy
Partager sur :   
COMMENTAIRES (19)
Guillaume - le 09/04/2013 à 18:21
Etant moi meme surfeur et pilote je me permet de signaler que si il croit qu'il y arrivera beaucoup mieux dans le secteur de l'aviation que dans le surf je pense qu'il voit la vie un peu trop en rose...
Répondre
Bonny - le 09/04/2013 à 19:54
Bien, Guillaume, je t'assure qui gère dans les deux domaines. Dommage pour toi si ton parcours n'est pas aussi " rose " que celui de Damien.
Répondre
yet - le 09/04/2013 à 20:18
Guillaume, qu'entends-tu par "mieux y arriver" ? Surfer davantage, associer les deux de façon harmonieuse, gagner davantage d'Euros ? Le dernier point est, bien entendu, provocateur compte tenu du sujet.
Après quelques années, seuls quelques noms restent dans l'Histoire; c'est un peu comme dans l'histoire de la musique. Ceci ne signifie pas que les différents acteurs ne sont "rien devenus", ils ont pu mener leurs vies, hors des projecteurs, de manière respectable à leur échelle...
(Ton Agressif) Demandez à un Poupinel ou à un Domenech (ça date, j'avoue, mais c'est pour l'exemple) si un salaire, voire une retraite de pilote de ligne, ça ne les aiderait pas un peu ? ... cela n'aurait pas entaché leurs carrières de surfeurs de haut niveau....
D'autres avis sur la question ?
Répondre
Guillaume - le 10/04/2013 à 06:52
Et bien en fait tout ce que j'essaie de dire c'est que contrairement a ce qu'on croit trouver un emploi de pilote de ligne est tres difficile par les temps qui cours. Et que ce ne sera surement pas beaucoup plus facile que de se faire un nom dans le surf. Mais ce n'est pas un reproche bien au contraire je lui souhaite d'y arriver!!
Répondre
Paul - le 10/04/2013 à 07:46
Moi je pense que c'est plutôt un très bon choix, et je lui souhaite vraiment une bonne réussite ! Pour être médecin et surfeur passioné depuis toujours, la satisfaction d'exercer un métier plaisant et épanouissant vaut bien le sacrifice de quelques années de surf, tout en sachant qu'il aura tout le loisir de s'y remettre et d'en profité d'autant plus plus tard ! Courrage !
Répondre
bert - le 10/04/2013 à 07:47
"et que je ne gagnais pas bien ma vie vers 20-22 ans, je me lancerais direct dans l’aéronautique."

Ouais, mais à 70 000 ou 80 000 euros minimum la formation complète, faut tout de même gagner un petit peu sa vie avant, non?
Répondre
bert - le 10/04/2013 à 07:48
Le milieu de l'aviation a pas mal de similitudes avec celui du surf, et notamment en cela qu'il vaut mieux avoir un papa pilote pour réussir...
Répondre
rai - le 10/04/2013 à 08:29
Franchement il n'y a pas photo... C'est un super job... Bonne chance!
Répondre
paulo - le 10/04/2013 à 17:02
que de jalousie dans ce petit milieu minable...
bravo damien, continu!
Répondre
bert - le 11/04/2013 à 16:16
Ben, moi je pense qu'il faut tout de même préciser que le minimum pour avoir la formation de pilote professionnel commercial, c'est autour de 70 000 euros, je le précise pour ceux qui seraient tentés, dans le genre, "mon boulot paye pas bien, je pourrais faire celui là"...Ouais, si t'as le pognon...

jalousie? Si tu veux, mais en fait, j'ai pas vraiment besoin d'aller chez airways...
Répondre
paulo - le 12/04/2013 à 06:59
mon pauvre bert...
saches que dans la vie, vaut mieux être envié que envieux...
Le pere de Damien n'est absolument pas pilote.
Chaudoy pour se payer sa formation, il a eu assez de talent pour signer des contrats financiers avec des marques de surf. si tu te plains de ne pas avoir un bon taff aujourd'hui, c'est que tu ne dois pas avoir autant de talent que lui....
Répondre
bert - le 14/04/2013 à 07:42
Mon riche Paulo, je ne crois pas m'être plains de mon job, ni dit que le papa du jeune homme était pilote.
" Quand tu dois repartir de zéro pour te relancer dans les études, cette gestion du stress est un gros plus"

Mais, il ne s'agit pas d'études, mais d'une formation payante, et s'il peut se la payer, tant mieux, et pour le reste, que les jeunes gens sachent comment on peut devenir pilote. Et donc, si ces contrats étaient juteux, alors il n'est pas évident qu'il "ne gagnait pas bien sa vie"...

Moi, j'étais EPL en 1991, tu lui demanderas ce que c'est, pour t'expliquer pourquoi je me manifeste. Alors ton avis sur ma carrière, mmmh?
Répondre
eric rebiere - le 16/04/2013 à 23:23
comment il va faire Adrien Toyon Maintennat..
son bro d ela vie!!
Répondre
HoYen - le 19/04/2014 à 18:50
Pauvre gars, tu oublies qu'il faut aussi peut être étudier un minimum pour faire un métier avec autant de responsabilités. Quand on transporte 300 passagers, il faut en avoir un peu dans le crâne, et ne pas avoir un caramel à la place du cerveau, comme c'est le cas pour une certaine race de surfeurs qui se la pètent. Et c 'est pour çà que toi et tes semblables, vous êtes jaloux. Il n 'y a pas que l 'argent. Car çà , vous l'avez dans le surf ' comme la jalousie, la mesquinerie, l'orgueil, la cupidité! Par contre l'intelligence et le talent... C'est autre chose! On ne les croise pas souvent dans ce milieu! Même si on te donnait de l'argent, tu n'y arriverais pas! D ailleurs, tu es libre de faire pareil! Fais un prêt étudiant, bas-toi, trouve une solution, comme Damien l'a fait, SEUL! Mais, voilà la différence qu'il y a entre un battant talentueux et brillant et un minable. Celui-ci trouve tout facile quand ce sont les autres qui le font, mais il est incapable de faire pareil! Même lorsque Damien fait des études poussées, vous continuez à le critiquer! Mais à quel point êtes vous jaloux de lui! C'est grave! Je vous plains d'être habité par autant de jalousie. Si çà avait été quelqu'un d'autre, vous auriez admiré son courage surprenant, son mérite ; il n'a pas choisi les études les plus faciles! Mais comme c'est Damien Chaudoy, çà, çà te fait chier! Et bien , va faire ce que tu sais faire le mieux, va ch...
Répondre
HoYen - le 19/04/2014 à 18:57
Tu n as rien compris. Je crois que la nature malheureusement n'est pas toujours équitable dans le partage de l'intelligence! Dans ton petit crane, est ce que tu t'es pas posé la question s'il na avait pas fait un prêt étudiant? Par exemple? Ah oui, il faut chercher des solutions, dans la vie! Quand on est intelligent, on les trouve, elles ne tombent pas du ciel, comme tu voudrais le sous-entendre. Tu fais vraiment pitié! Car tu me sembles avoir un cerveau bien limité!
Répondre
HoYen - le 19/04/2014 à 19:01
Vous faites des raccourcis, dans le seul but de le décourager. Il n'a jamais dit que çà allait être plus facile dans l'aéronautique que dans le surf! Vous êtes pilote? Vous en êtes sûr? Et bien ne pensez pas à la place des autres!
Répondre
HoYen - le 21/04/2014 à 16:46
"Il ne s'agit pas d'études, mais d'argent"? En tout cas , toi, t'as pas dû en faire beaucoup, (d'études) pour sortir des âneries pareilles! C'est vrai que des études de pilotes de ligne, c'est facile!! Et que les compagnies aérienne embauchent n'importe qui pour transporter 300 passagers!! Présente ta candidature, demande à tes copains surfeurs d'en faire autant, c'est facile!! Qui sait, peut être qu un jour tu te retrouveras aux commandes d'un avion, responsable de la vie de centaines de personnes! Et tu feras comment , mon pauvre gars? Tu crois qu'il suffira de donner 70 000 euros? Dans le surf, vous gagnez beaucoup plus que çà! Il y en a combien, surtout en France, de petits minables qui ont réussi à se faire plus de blé que çà dans ce milieu, non pas grâce à leur talent, mais en écrasant les autres? Mais seulement voilà, malgré tout l'argent qu'ils ont gagné comme des rats, il y a une chose qu'ils ne pourront jamais faire, c'est s'acheter un cerveau! Il suffit d'avoir de l'argent pour faire des études de pilote de ligne??? Non mais t'as réfléchi avant de sortir de telles débilités!! Quand on est jaloux, apparemment on n'a pas peur du ridicule! Damien n'a pas choisi les études les plus faciles. Mais si çà vous plait ( a toi et à tes semblables du petit milieu minable et suffisant du surf) de penser que c'est facile juste parce que c'est Damien qui le fait, et bien essayez d'en faire autant! Seulement voila, même si on vous donnait 70 000 euros,(que certains surfeurs ont d'ailleurs largement!) je doute fort que vous puissiez réussir une telle formation, parce qu' avec le seul neurone qui flotte dans vos têtes, c'est un peu juste pour comprendre certaines choses. (D'ailleurs, ce n'est pas 70 000 euros, tu t'es mal renseigné!) Mais çà ne m'étonne pas car, pour avoir fréquenté pendant des années ce petit milieu très fermé de surfeurs, je dois reconnaître que des cervelles, surtout dans le surf français,on n'en croise pas souvent. Les neurones ont été balayés par les vagues, ou peut-être que vous êtes tout simplement nés comme çà? Et je comprends que çà puisse vous énerver de voir un surfeur complètement différent!! Qui vole bien au dessus de votre éternelle jalousie! Je vous plains, car vous devez bien baver de jalousie pour être aussi médisants! Vous sous-entendez que Damien est un fils à papa, car le seul obstacle pour devenir pilote de ligne serait l'argent? Et vous sous-entendez que Damien raconte des histoires en disant qu'il ne gagnait pas très bien sa vie, car il a bien fallu qu'il trouve de quoi financer ses études. Est ce que vous vous êtes demandé, dans votre petite boite crânienne s'il avait peut être fait un prêt étudiant? Autre chose, et là je m'adresse à celui qui se présente comme un "pilote" et qui dit que Damien voit un peu trop "la vie en rose". M. Guillaume, soit disant "pilote", tu peux te faire passer pour un pilote dans le monde du surf, car ils ne connaissent pas la différence entre un pilote de ligne qui a fait une vraie formation (heureusement qu'on envoie pas n'importe qui aux commandes d'un avion qui transporte des centaines passagers!) et un petit mec qui se la pète avec un petit brevet de pilote privé. Ce n'est pas pareil! La différence, c'est qu'il y en a un qui a fait des études! Alors tes conseils, tu peux te les garder, çà passe certainement chez les surfeurs, mais pas chez les gens qui ont un minimum de connaissance. Bonne continuation à tous les petits cerveaux envieux et mesquins du monde très fermé des surfeurs. Vous vous croyez toujours au dessus de tout. Et bien Damien lui vous montre qu'il vole très très haut, loin au-dessus de votre médiocrité. En fait, c'est juste çà qui vous énerve, comme vous êtes surs d'être au dessus des autres, lorsque vous vous apercevez qu'il y a vraiment une personne qui vous dépasse indéniablement, vous ne le supportez pas et vous vous mettez a dire des âneries qui passent dans le milieu du surf; chez une certaine catégorie de surfeurs jaloux, médisants et prétentieux, mais çà ne passe pas chez les autres. Tu dis aussi qu'il vaut mieux avoir un papa pilote pilote pour réussir. Mais qui tu es toi, pour te permettre de donner des conseils dans un domaine que tu ne connais pas? C'est de la méchanceté, de la mesquinerie gratuite ; c'est insinuer qu'il ne réussira pas, justement parce que son papa n'est pas pilote! Mais tu me fais vraiment pitié. Je te plains d'être aussi jaloux! Parce que pour en arriver a autant de méchanceté, tu dois beaucoup souffrir face à l'évidence ; constater le talent, le courage, l'intelligence et l'exemplarité de Damien te heurte tant que çà? Je te plains et bon courage pour surmonter cette épreuve! C 'est dur de reconnaître l'évidence, que face à un exemple brillant, toi tu es juste un minable habité par la jalousie! je compatis!
Répondre
HoYen - le 21/04/2014 à 17:43
Quelle jalousie!! Parce que c'est Damien qui fait ces études, tout d'un coup ce genre d'études devient facile, et le seul obstacle , c'est l argent? Vous insinuez que Damien est un fils à papa, pour dire juste après que pour réussir dans ce domaine, il faut avoir un papa pilote; sous entendu qu'il ne réussira donc pas! En fait, tu dévoiles ce que tu souhaites! Malheureusement pour toi, la réalité est bien différente! Quelle jalousie et méchanceté gratuites! Tant mieux si Damien vous rend jaloux! Et bon courage à vous pour surmonter cette épreuve qui doit bien vous énerver!
Répondre
HoYen - le 21/04/2014 à 17:48
La différence entre un pilote de ligne qui a fait une formation sérieuse et un petit mec qui a juste obtenu un petit brevet de pilote privé, c'est que le premier, lui, il a fait des études. Alors, Guillaume, je ne pense pas que tu sois bien placé pour venir donner des conseils. Reste dans ton domaine, le surf et ne te fais pas passer pour un pilote! Tu n'es pas comme Damien.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
30/10/2015 - Extra
? Damien Hobgood se faisait surprendre par des sardines à Supertubos.
| 3 
29/05/2015 - Extra
Pas toujours évident de délaisser les line-ups exotiques pour un open-space au cinquième étage d'un bâtiment s...
| 0 
18/06/2014 - Extra
Le financement participatif en ligne a le vent en poupe et les ambitions des surfeurs y trouvent, parfois, de ...
| 2 
15/10/2012 - Extra
[VIDEO] : Revivez la vague du Floridien, surpris par des sardines au c?"ur du tube de Supertubes.