Projet Kelly Slater Vs Projet Webber : les piscines à vagues se dévoilent

Extra - Le multiple champion du monde a présenté son projet, décidément semblable à celui du shaper australien, sur un nouveau site web...

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Décidement, les piscines à vagues font des remous ces derniers temps. Après American Wave Machines et son projet PerfectSwell qui verra le jour en Russie à proximité du site des J.O. d'hiver 2014, c'est au tour de Kelly Slater de lancer un pavé dans la mare avec l'ouverture du site web consacré à son ambitieux projet. Rappelons rapidement que tout avait failli mal débuter pour lui, quand en 2011, il se voit accuser de plagiat des brevets du shaper Greg Webber, un autre candidat au marché des wave pools. Si ces démêlés sont aujourd'hui réglés, on ne peut qu'être toujours surpris en voyant comment les deux projets sont proches sur les deux modélisations fournies.

Lors d'un entretien accordé en novembre dernier à Surfing Life, Webber révélait un grand nombre d'infos sur son projet, et donc sur celui de Kelly ? Toujours est-il que Webber travaille sur une Kelvin Subcritical Wave, à savoir une vague de sillage. D'après les plans de Webber, la vague semble donc être générée par un gigantesque mécanisme, une sorte de chemin de fer circulaire, faisant circuler un panneau autour de la piscine, ce dernier créant un sillage sur son chemin qui vient se briser autour d'un îlot central.

Au-delà de la technologie, le plus frappant dans l'interview de Webber est le prix évoqué pour surfer une vague : de 1,50 $ pour une vague de 10 s. à 2,50 $ pour une vague de 15s. ! En outre, Webber avance une fréquence de 240 vagues par heure, soit 4 vagues par minute. Pas mal, mais il va falloir sacrément faire la queue...

La système KS Wave Co

Côté Kelly Slater, après l'annonce en août dernier du lieu retenu pour sa première piscine à vague, en Australie, ce site KSWaveCo.com nous en apprend finalement très peu sur cette fameuse piscine circulaire. "Une piscine en forme de doughnut, une vague infinie", c'est ainsi que Kelly décrivait il y a an son bébé conçu par procréation artificielle. Mais quant à la technologie employée, le site se veut beaucoup moins affable que Webber. Le procédé d'hydrofoil évoqué pour la formation de la vague le reste également (vague) pour l'instant.

S'il est encore trop tôt pour savoir ce qui se cache derrière cette trouvaille de la KS Wave Co, on sait déjà qu'il ne s'agit pas de propulsion d'eau ou d'air pour générer la vague. À la différence de la piscine de Webber, le fonctionnement de la vague serait en continu, et pas plus gourmand en consommation d'énergie et en entretien car, justement, l'alternance de phases démarrage-arrêt épuiserait davantage les équipements et consommerait davantage. À noter également que tous les moteurs et systèmes de propulsion se trouveraient non pas immergés mais bien au sec, assurant longévité et facilité de maintenance.

Nb surfeurs dans le monde. © KSWaveCo.com

C'est finalement sur les ambitions de la société co-dirigée par Terry Hardy, "accessoirement" agent de Kelly mais aussi de John John Florence, que l'on en apprend davantage. C'est en effet une démonstration par les chiffres qui vient appuyer l'enjeu de spots artificiels. Si le message indirect, visant à éviter la surpopulation sur les côtes, est légitime, il s'agit aussi de s'ouvrir à un gigantesque marché de surfeurs récréatifs. Car ils sont près de 200 millions tous les ans à se rendre dans les 25 parcs à thèmes principaux dans le monde, et la hausse de l'affluence dans les parcs aquatiques a été de 35 % depuis 2006.

Des statistiques que KS Wave Co met en relief avec la population actuelle de surfeurs sur la planète (des chiffres peu vérifiables), qui serait de 35 millions de surfeurs, contre 25 en 2000. La société de Kelly n'hésite pas à anticiper une population de 47 millions de surfeurs d'ici 2020. Ça va faire du monde au pic...

Affaire à suivre au prochain épisode.

Dernier aperçu de la KS Wave Co. De quoi contenir les quelques 47 millions de surfeurs estimés par la société KS Wave Co pour 2020 ?



Partager sur :   
COMMENTAIRES (19)
Mathilde Martin - le 16/01/2013 à 14:27
C'est pas un peu poussé une wave pool comme concept ? Il est où l'esprit surf la dedans ? C'est comme lire un livre sur une tablette electronique, le contenu est là, mais y'a un peu de la magie qui est parti..
Répondre
Alex - le 16/01/2013 à 19:27
Mathilde, je pense malheureusement que c'est à cause de réactions comme ça que certains sports mettent tant de temps à évoluer ! Tu sais, les wave pool pourront se multiplier partout sur la planête et devenir toujours plus performantes, rien ne vaudra jamais une bonne grosse session dans notre vieil océan. En revanche les jours de flat, on pourra aller passer notre frustration ailleurs que sur des sites de surf à regarder des vidéos (qui augmentent d'ailleurs encore plus notre frustration, cercle vicieux quand tu nous tiens...). Bref si on raisonne comme ça alors pourquoi ne pas dire : "Il est où l'esprit surf avec ses nouveaux Néoprène qui chauffent vachement ? Elle est où la bonne vieille époque où même en 4/3 on avait froid ? Le surf c'est avant tout de l'eau, un maillot et une planche en bois"... bref mouai, très peu pour moi !
Donc je dis OUI !Merci les gens innovants ! Mille fois merci !
Répondre
clo - le 17/01/2013 à 11:08
C'est sûr, le débat devrait être sur des questions de fond telles que la consommation d'eau aux vues des ressources dispo ou bien les coûts engagés face à des enjeux environnementaux qui nécessiteraient autant voir plus....Pour moi,on dirait la nasa du surf:"on détruit la terre, allons voir ailleurs si on ne peut pas y vivre".Dans ce cas c'est:"l'océan est pourri et bientôt insurfable,voyons si on ne peut pas aller surfer ailleurs".Tout ceci sans jamais oublier la motivation principal:l'argent.
En attendant amusons nous bien pour pouvoir le raconter à nos petits enfants(de toutes façons ils auront des piscines à vagues;-)
Répondre
Waves in City - le 17/01/2013 à 11:15
Vôtre article est intéressant et bien fait! Effectivement, il y a beaucoup d'acteurs qui essaient de créer la vague artificielle parfaite mais les technologies actuelles sont loin d'être abouties avec des vraies questions en suspend comme la qualité de la vague, la rentabilité du business model, ...etc sans aborder les sujets de l'esprit du surf et de la pratique du sport en lui même. Néanmoins qu'on y adhère ou pas le Surf Urbain ou Indoor est l'avenir avec tous les avantages que ça procurera. On l'a vu dans le skate depuis 25 ans. Il vaut mieux regarder devant que derrière, non? et c'est plus safe! ;)
Répondre
Carbone 14 - le 17/01/2013 à 11:43
Pitié arrêtez de nous bassiner avec "l'esprit du surf", cette chose invisible qui nous obligerait à surfer des troncs d'arbres habillés seulement de pagnes ou de feuilles de vignes vierge! L'esprit du surf c'est de prendre du plaisir en étant dans l'eau que ce soit dans une piscine ou dans l'océan, un point c'est tout.
Répondre
Waves in City - le 17/01/2013 à 14:12
@Carbone 14; c'est tout à fait le propos. :)
Répondre
hubert - le 17/01/2013 à 18:47
t'es noc ou quoi
Répondre
nestajah - le 17/01/2013 à 20:32
Ca ne m'étonne pas que des surfeurs puissent être dubitatif face à ces projets, ils sont souvent nés aux bord de la mer ou ont une résidence secondaire !
Personellement j'en rêve depuis que je suis gosse.
Répondre
Nathan - le 17/01/2013 à 20:42
Est-ce qu'on peut encore considérer que le surf en piscine sera du sport ? Pour moi c'est plutôt une attraction qu'un sport, voir ça aux J.o serait aberrant... Sans rentrer dans les clichés, le surf c'est quand même un sport de nature à la base, c'est pas juste être debout sur sa planche, c'est choisir ses vagues, lutter contre l'océan etc.., ces projets de piscines à vagues ne sont en rien une évolution...
Répondre
carbone 14 - le 18/01/2013 à 13:12
Surfer = action de glisser sur une vague à l'aide ou non d'un engin flottant. Donc oui surfer en piscine sera toujours surfer! Tout le monde n'a pas la chance de vivre près de l'océan.
Répondre
Nathan - le 18/01/2013 à 14:44
Je dis ça en tant que parisien vois-tu. Je sais ce que c'est que de manquer de vagues et je ne dit pas que je ne me jetterais pas dessus si une piscine à vagues ouvrirait près de chez moi, néanmoins je reste sur ma position. Ce n'est pas une évolution, ça ne fera pas progresser ce sport ça le rendra simplement plus populaire, plus commercial, ça le réduira à faire joujou sur une planche dans l'eau alors que le surf c'est bien plus que ça. Je ne sais pas si il existe encore une "esprit du surf", je n'en suis pas convaincu mais ce que je sais c'est que la majorité des surfeurs apprécient les valeurs qu'apporte le surf, l'humilité, la persévérance, le respect de la nature bref vous me comprenez. Là c'est comme si on te donnait tout sur un plateau et pour moi ça perd beaucoup de son intérêt.
Répondre
Alex - le 18/01/2013 à 15:53
Personnellement je ne suis pas d'accord avec toi Nathan.
Pour entrainer et améliorer ses tricks en surf il faut les répéter des millions de fois ! Pourquoi crois-tu que trois champions du monde (mick et parko et occy) viennent du même endroit (snapper rocks), c'est parce que eux ils ont déjà la chance d'avoir un surfpark naturel avec un vague où quand tu chopes la bombe tu peux mettre 8 manoeuvres et pas des petites. Pour y avoir surf je peux te dire que tu peux pousser sur le rail et faire des énormes carves là bas. Bref, les piscines à vague permettront donc de s'entrainer même les jours de flat. Après on reste d'accord sur un point : jamais rien ne vaudra une session dans l'océan et la lecture de vague tu ne peux l'apprendre qu'en multipliant les sessions dedans.
Je compare ça un peu au skate entre le street et le park. Les skate park sont là pour proposer aux skaters des modules qu'ils doivent normalement trouver dans leur vie de tous les jours. Cela leur permet de s'entrainer et de répéter les tricks jusqu'à ce que ça passe. En revanche pour moi le vrai skate, c'est celui où tu es dans la ville que tu tapes un nosegrind sur un banc l'air de rien et que derrière tu sautes les 5 marches de l'escalier à venir. Bref tu te sers de ton environnement et c'est moins répétitif car tu trouves toujours des trucs nouveaux alors que dans un skate park tu tournes en rond.
La piscine à vague c'est le même principe, tu entraines tes manoeuvres mais tu ne sentiras jamais le plaisir de passer la barre de lire la bonne vague qui arrive et de chopper la bombe pour mettre un gros tube ou un énorme carve. Par contre pour pouvoir l'envoyer faut déjà savoir le faire... et pour ça merci la wave pool pour nos longues périodes de flat !
Répondre
Ben - le 18/01/2013 à 18:50
Pffff c'est pas du surf ça !!!
Répondre
carbone 14 - le 18/01/2013 à 20:08
@nathan; aucune évolution technique, aucune récupération marketing et aucune exploitation commerciale du surf n'enlèvera à cette pratique son essence, voir même sa part de spiritualité, pour la simple raison que l'esprit du surf dépend simplement de l'attitude de chaque pratiquant. Si tu as le bon esprit avant d'aller à l'eau, alors l'esprit du surf subsiste à travers toi. Les piscines n'empêcheront pas ça. Elle permettront simplement à plus de monde de connaître le plaisir de surfer, sans avoir à parcourir des milliers de km ( bon pour l'empreinte carbone non?). La quête de la vague parfaite en milieu sauvage continuera avec ou sans cette évolution.
Répondre
rd - le 19/01/2013 à 13:22
L'esprit du surf, c'estcomme la rock n roll attitude (lol), tout le monde en parle, personne ne l'a jamais rencontre... pour la bonne et simple raison que chacun en a sa propre definition. Cessez donc de nous bassiner avec cette arlesienne qui est plus un gimmick marketing qu'autre chose....
Répondre
fanf - le 20/01/2013 à 06:46
Enfin a la base y a un esprit global dans une activité.
La pétanque tu joues avec du beau temps et tu bois du pastis.
Le surf tu cherches de belles vagues avec du vent d'est plutôt avec personne a l'eau. Ceci implique cela ce qui donne l'esprit d'un sport.
Avec notre société de consommation ceux qui n'ont pas d'esprit ne se rende plus compte du monde qui les entoure. De toutes façons avec ces piscines a vagues (j'espère qu'elle fonctionne avec une éolienne) y a une ou deux boites qui vont boire la tasse.
Répondre
Eyraud - le 29/01/2013 à 23:44
He fiston y a pas que le surf dans la vie les jours de flat tu as qu'à t'occuper de ta gonzesse ou de celles des autres... c'est de la merde ta pataugeoire. si tu habite à paris et bien c'est que ta pas de bol...
Répondre
okeana - le 04/04/2013 à 13:51
Ce projet ne m'étonne de la part de Kelly ! c'est incroyable de faire ça ! Les vagues artificielles sont déjà superbes et il veut encore crée quelque chose de magique et bien moi j'approuve beaucoup cette idée !!!!! Okeana
Répondre
kalish - le 05/03/2014 à 01:54
Je suis assez étonné qu'il y ait autant de "pour", je m'attendais à être le seul. bien sûr que c'est du surf, il ne faut pas trop sacraliser ce qu'on fait. Moi j'en ai toujours eu envie, le surf de rivière également. Pour rappel le surf à hawai ne se pratiquait pas avec des short boards, et on était loin de la lutte de 4 heures pour remonter au peak. C'était d'ailleurs une activité d'aristocrate et plutôt sacrée, pas tellement pour le fun. Cet esprit "roots" à tout bout de champs, je le ressens comme "on n'est pas comme les autres". Je déclare le surf autorisé uniquement aux gens qui vivent à l'africaine, sur la plage ou qui viennent en vélo de Pau à Hossegor. Franchement si c'était juste un truc fun, ça dégonflerait pas mal de melons noyés dans l'eau salé. le surf ça fait travailler les pectoraux et les épaules, pas le cerveau, pensez y à l'occasion!
Répondre
Articles relatifs
| 2 
19/09/2016 - Extra
Le King a tenu a recontextualiser - vidéo à l'appui - une vague filmée à Rincon. Peut-être la manière la plus ...
| 0 
28/06/2016 - Extra
Dans une longue interview, le Floridien revient sur un épisode marquant de sa jeune carrière...
| 1 
29/04/2016 - Extra
Certains rares élus parmis les meilleurs surfeurs de la planète pourront tester la wave-pool de Kelly Slater. ...