Interview : Michel Bourez nous parle de sa convalescence

Interview - Tenu hors de l'eau pendant 6 mois suite à une opération, on a pris des nouvelles du Tahitien et de ses objectifs futurs.

Par - @surfsessionmag -
WSL / DAMIEN POULLENOT
Partager sur :   

Le 6 janvier dernier Michel nous annonçait sur sa page Instagram, en direct d'un hôpital lyonnais, sa décision de se faire opérer du genou. Le Tahitien s'était blessé sur les Challenger Series, lors des huitièmes de finale du Quik Pro France, en octobre 2021 à Hossegor. Ses ligaments croisés ainsi que son ménisque endommagés, il avait pourtant réussi à supporter la douleur jusqu'en finale. En ce début d'année 2022, le temps est venu pour notre champion de prendre soin de lui. D'autant que son genou était déjà fragilisé par une blessure plus ancienne. 



De retour à Tahiti, Michel doit attendre six mois avant de pouvoir retourner à l'eau. On a voulu prendre de ses nouvelles et savoir comment il allait, ce qu'il faisait et comment il envisageait la suite. 

Entretien. 

Salut Michel, pour commencer comment est-ce que tu vas ? 

Michel Bourez - « Ça prend du temps mais je constate des améliorations chaque jour. Mon genou a vraiment bien dégonflé et j'ai la chance de m'être fait opérer par un très bon chirurgien à Lyon, Bertrand Sonnery-Cottet. Je sens que ma convalescence va aller très vite et j'espère être de retour dans l'eau dans six mois. Tout se passe bien ! J'ai commencé à faire du vélo, je m'occupe un peu à gauche à droite, je regarde ce qu'il se passe sur internet. Le plus important c'est que le moral aille bien. 

Récemment tu as dit vouloir « prendre de meilleures décisions », qu'est-ce que tu entends par là ? 

M. B - Je veux être plus précis dans mes décisions à venir et savoir exactement où je veux aller pour pouvoir me projeter correctement. Je compte faire tout ce qu'il faut pour y arriver. Je n'étais pas à 100% l'année dernière et je ne voulais pas forcément me re-qualifier. Mais ne pas me re-qualifier m'a vraiment donné envie de le faire de nouveau. J'essaie de mettre toutes les chances de mon côté même si je ne prends pas un bon départ cette année. Avec l'opération je vais rater quelques primes en Australie mais ce n'est pas grave. Je veux arriver sur les Challenger Series, tout donner pour me re-qualifier. 

C'est difficile pour un sportif de haut niveau d'être blessé, mais si tu devais citer une chose positive ça serait quoi ? 

M. B - C'est sûr que ce n'est pas facile de ne pas être à 100%, de dépendre un peu des autres et d'avoir autant de temps libre dans la journée. En plus je ne peux pas faire de sport intense. Mais le côté positif c'est que je peux m'occuper d'autres choses, de mes papiers et des projets que j'ai en tête. 

Avais-tu déjà été tenu hors de l'eau pendant aussi longtemps ? 

M. B - Je m'étais déjà blessé il y a quelques années. Je m'étais cassé la main sur un wipeout à Teahupo'o ainsi qu'une vertèbre. J'avais été tenu hors de l'eau pendant trois mois et ça avait été difficile. Aujourd'hui c'est différent, c'est une blessure interne qui prendra encore plus de temps. Mais d'ici un mois je pourrai reprendre le sport, même si ce n'est pas du surf. 

Quand tu parles de nouvelles méthodes d'entraînement, de quoi s'agit-il ? 

M. B - J'aimerais bien essayer d'autres sports comme je ne peux pas faire ceux que je fais d'habitude comme le jujistu, le surf, le foil... Je compte davantage travailler dans une salle de musculation avec un coach pour renforcer mon corps. Je vais aussi travailler plus sérieusement mon mental, avec Redbull. Je veux être prêt à 200% pour atteindre mes objectifs. 

Quels sont tes prochains objectifs côté compétition ? 

M. B - Je veux faire les Challenger Series et me re-qualifier sur le Tour. J'aimerais monter en force et gagner une étape des Challenger. Je suis arrivé à une place près en France l'an dernier. Mais je veux bien faire les choses et attendre que mon genou se rétablisse complètement. 

Est-ce que tu profites de ce repos forcé pour faire des choses que tu n'as pas le temps de faire ?

M. B - Je profite de ce temps pour être avec ma famille. C'est génial de pouvoir être avec mes enfants et ma femme tous les jours, de me réveiller avec eux et de les voir grandir. C'est ça qui me manquait le plus lorsque j'étais à l'étranger. J'avance aussi sur des projets personnels à côté."

On souhaite à notre champion de se rétablir au plus vite et d'atteindre ses objectifs ! 



Traduction : « Presque quatre semaines après mon opération du genou, je commence enfin à me sentir mieux. J'ai regardé les garçons charger au Pipe Master et ça m'a donné très envie de retrouver la forme dès que possible. Mon objectif est de revenir à 100% dans six mois. Je veux être meilleur qu'avant, prendre de meilleures décisions mais le plus important est d'apprécier le processus. Apprendre à mieux me connaître physiquement et mentalement. Essayer de nouvelles méthodes d'entraînement et garder mon esprit vif pour tout ce qui m'arrive." 

>> Interview et article par Ondine Wislez Pons
    
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
03/12/2021 - Interview
Détendu, souriant, déterminé et optimiste, le Tahitien a répondu sans détour au micro de la Fédé à tous les su...
| 0 
16/10/2020 - Interview
Le Red Bull Local Hero Tour s'est arrêté hier à Capbreton. Nous y étions. Et qui mieux placés que les deux pro...
| 0 
29/05/2012 - Interview
Le Tahitien s'apprête à débarquer aux îles Fidji pour la première fois à l'occasion de la 4ème épreuve du Worl...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.