10 choses à savoir sur... les dérives !

Matos - Retour sur une invention qui a révolutionné la pratique.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Sans elles, Kelly Slater ou encore Mick Fanning ne seraient pas les surfeurs qu'ils sont devenus aujourd'hui. Depuis leur création, elles ont permis à leurs utilisateurs plus de contrôle, plus de stabilité et plus de vitesse. Retour sur une invention qui a révolutionné la pratique.

1. Origine 

En 1935, l'Américain Tom Blake fut le premier à Waikiki à installer un « aileron » sous sa planche. A la base, un simple bout de métal arraché à un bateau à moteur abandonné. La dérive faisait alors 30 centimètres.

Tom Blake
 

2. Objectif

Les dérives ont aujourd'hui réussi à donner plus de stabilité et de contrôle dans les manoeuvres, tout en générant de la vitesse plus facilement.

 

Jordy Smith peut remercier ses dérives.

3. Populaire

Il a fallu attendre le milieu des années 40' pour que les dérives se popularisent en Californie. Les surfeurs collaient alors sous leur planche des ailerons en bois en forme de croissant de lune.

 

4. Evolution

Le bois a vite été remplacé par du fiberglass dans les années 1960. Le croissant de lune laisse place aux ailerons de dauphins. Un shape qui a rendu les virages encore plus faciles.

 

5. Ambassadeur

C'est le champion australien Nat Young qui, en 1966, a mis les ailerons de George Greenough en lumière en remportant les championnats du monde. Ses virages étaient alors plus puissants et plus engagés que n'importe quel autre compétiteur. Lui même le reconnu.

 

Nat Young ici à Anglet qui inaugure la Anglet Surf Avenue.

6. Nouveauté

Le Thruster débarque en 1981 sous l'impulsion de l'Australien Simon Anderson. Ce montage devint rapidement la norme pour le surf high performance.

 

Michel Bourez !

7. Dangereux

Prêt d'un accident sur deux en surf est dû aux dérives et aux lacérations que peuvent provoquer ses dernières.

 

8. Monopole

Une étude a montré en 2001 que plus de 80% des surfeurs américains utilisaient des dérives FCS (Fin Contrôle System) pour leur shortboard.

 

9. Polyvalent

Il existe 5 types de montage différent : en single fin, il n'y a qu'une seule dérive sous votre planche. En twin-fin, il y en a 2, en thruster 3 et en quatro 4. On peut aussi surfer finless, c'est à dire sans aucune dérive.

Le single fin revient à la mode.

10. Vocabulaire

On appelle RAKE, la courbure de l'aileron vers l'arrière. Le CANT lui, désigne l'inclinaison des dérives vers  les rails. Et le FOIL désigne la forme aérodynamique de la tranche de la dérive. Compliqué ?

Le Rake, c'est la courbure vers l'arrière.

Photo à la une : Michael Olsen             
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
198  | 4 
29/10 - Matos
Doublure, réparation... tout ce qu'il faut savoir sur cette matière qui a révolutionné la pratique du surf.
43  | 0 
07/10 - Matos
Pas sûr, mais ceux qui galèrent seront peut-être sauvés par cette invention américaine...
518  | 0 
02/02 - Matos
Surface, flex, cant, rake etc. Découvrez l'incidence de chaque paramètre sur le fonctionnement des dérives, po...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
451  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.