Covid : le surf désormais interdit à Nazaré !

Santé - "Jusqu'à nouvel ordre". La faute aux images des derniers jours montrant beaucoup de fans et très peu de distanciations sociales.

Par - @surfsessionmag -
©eliot.boy
Partager sur :   

La semaine dernière, Nazaré a connu l'une de ses plus grandes houles jamais enregistrées. Et comme on pouvait s'y attendre, de nombreux surfeurs ont afflué au Portugal, proposant un spectacle dantesque aux très (trop?) nombreux fans venus regarder depuis la falaise. Et si les édits qui circulent depuis sur les réseaux sociaux comptabilisent déjà des millions de vues, ce sont bien les milliers de personnes qui regardaient le spectacle depuis la plage et les falaises qui ont attiré l'attention des responsables gouvernementaux.

La semaine dernière à Nazaré.


En temps normal, cette foule massive fait partie du décor de Nazaré et participe à cette ambiance si particulière. Mais 2020 n'est pas une année normale. Et avec ce contexte sanitaire, la Commission nationale de la santé du Portugal a décidé que ces regroupements de foules ne pouvaient pas se reproduire.



Le résultat ? Une interdiction pur et dur de surfer Nazaré ! Une décision sûrement pas facile à prendre quand on connaît l'importance de la vague pour le tourisme dans la région. 

Jose Antonio Zeferino Henriques, lieutenant commandant du ministère national de la défense : "Dans le contexte actuel de la pandémie, Praia do Norte, municipalité du district de Nazaré est interdite pour les activités de Free Surf et de Tow-in Surf, comme l'a déterminé le responsable régional de la santé de l'administration régionale de la santé de Lisbonne et Vale do Tejo, en raison de la promotion de la foule, qui constitue un risque accru pour la santé publique".



Le chargeur Nic Von Rupp s'est confié à The Inertia : Je veux dire, il était prévisible qu'ils nous ralentiraient. Il y avait 20 000 personnes sur la plage l'autre jour. Les gens ont besoin d'action et de rassemblements. Ils ont besoin de ralentir cela en ces temps de pandémie. Ils veulent juste couper les racines au lieu de prendre des mesures".

Le Portugal a vu ses cas de Covid-19 monter en flèche au cours du mois d'octobre, le nombre de cas quotidiens passant de 854 le 1er octobre à 4 007 le 31 octobre. Et avec une montagne de clips médiatiques montrant beaucoup de fans et très peu de distanciation sociale, les fonctionnaires du gouvernement ont décidé d'intervenir et de mettre fin au "spectacle.

Bien que la durée exacte de l'interdiction ne soit pas encore connue, l'ordonnance officielle stipule "jusqu'à nouvel ordre". Selon des informations de nos confrères de chez Surfer Mag, il est également intéressant de noter que le maire de Nazaré s'efforce déjà d'aider les surfeurs à retrouver l'accès à l'eau, tant qu'il ne s'agit pas d'un "événement".

Pour l'instant, on ne sait pas très bien où en est le Nazaré Tow Surfing Challenge, dont la période d'attente a commencé le 2 novembre. Le maire de la ville Walter Chicharro a néanmoins précisé que « l'organisateur admet qu'il peut se dérouler sans public ».

Aucun doute là-dessus. 
                
    
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 12 
20/03 - Santé
Sidéré de voir encore tant de surfeurs à l'eau, Nicolas Rougier, surfeur et soignant, a pris le temps de nous ...
| 2 
18/03 - Santé
Initialement toléré dans le cadre ''d'une activité physique courte à proximité du domicile'', le surf est depu...
| 0 
Il y a 10 jours - Santé
Adressée au gouvernement, cette dernière a déjà récolté plus de 4 600 signatures dont des surfeurs bien connus
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Et pendant ce temps, les vagues vie...
On a regroupé les images de line-ups vides en France et dans le monde. C'est beau mais ça pique un peu !
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.