Florès et Defay officiellement qualifiés pour les JO !

Special Event - Les deux Français ont décroché officiellement ce week-end leur billet pour le Japon l'été prochain.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

La défaite du XV de France ce week-end en 1/4 de finale de la Coupe du monde de rugby ne doit pas faire oublier que le sport tricolore brille dans d'autres domaines !

Ce week-end a vu en effet Jérémy Florès et Johanne Defay décrocher officiellement leur billet pour les prochains jeux Olympiques qui auront lieu l'été prochain au Japon. Retour sur ces deux (très) bonnes nouvelles.

Que d'émotions pour Jérémy Florès (31 ans) en ce moment ! Le Français s'est qualifié ce vendredi par l'intermédiaire du Championship Tour (CT) pour représenter la France aux jeux Olympiques de Tokyo 2020. 



Actuellement au Portugal où il dispute l'avant-dernière étape de la saison 2019, qualificative pour les JO, Florès s'est arrêté au 3e tour de la compétition. Mais après l'élimination de Joan Duru (FRA), Flores est assuré de terminer parmi les deux meilleurs Français au classement du WSL et a gagné sa place pour participer aux JO (sous réserve qu'il remplisse tous les critères d'admission de l'ISA et du CIO et qu'il soit sélectionné par le Comité National Olympique et Sportif français).

Il obtient provisoirement sa place pour participer à Tokyo 2020, qu'il devra valider en participant aux championnats du monde de l'International Surfing Association (ISA) en mai 2020.

Jérémy Florès est le meilleur surfeur français de tous les temps. Né à La Réunion, il y débute le surf à l'âge de 3 ans avec son père. Repéré très tôt, il s'installe avec sa famille en Australie où il passera de nombreuses années. Champion de France, d'Europe, il remporte à 17 ans le circuit WQS et se qualifie pour le world tour en 2007. En 2009, il remporte le titre de champion du monde ISA avec l'équipe de France qu'il côtoie depuis tout jeune.



En 2010, il remporte le Pipeline Masters à Hawaii, la compétition la plus prestigieuse au monde. Cinq ans plus tard, il signe son second succès sur le CT en s'imposant à Teahupoo (Tahiti). Il s'impose une seconde fois à Pipeline en 2017 et vient de remporter sa quatrième victoire sur le CT en s'imposant sur le Quik Pro France, il y a quelques jours à Hossegor. 

Capitaine de l'équipe de France, il soulève le trophée de champion du monde des nations le 2017. 

Les éloges sur Jérémy Florès illustrent son incroyable talent dans les tubes et sa capacité à exceller dans les vagues les plus conséquentes. Jérémy Florès a ouvert la voie à la relève du surf en Europe, comme Johanne Defay, qu'il a parrainée pour l'aider à poursuivre son rêve de surfeuse professionnelle. Sa qualification lui permet d'ailleurs de la rejoindre en équipe de France pour Tokyo 2020.



« C'est une bonne nouvelle. Ça a été une longue année avec beaucoup de pression autour des Jeux Olympiques. C'est tout nouveau pour nous. Il y a tellement de buzz autour des Jeux. Il y avait une grosses pression depuis le début de la saison. J'ai du vivre avec ça. Je suis content que ce soit fait. Content de représenter mon pays, j'ai toujours été fier de représenter la France. Quand je représente la France, je représente aussi mon île de La Réunion. Ce que je fais est dans la continuité des générations précédentes. J'ouvre un peu plus la porte. J'espère que les générations suivantes vont suivre. Ma saison est belle. Ma priorité était le World Tour. C'est mon travail. J'aime ce que je fais. Je surfe contre les meilleurs mondiaux. Prendre des points, gagner des séries, c'est toujours un objectif. Je savais aussi qu'avec de bons résultats, je pouvais accrocher la qualification pour les Jeux.

Malgré ma victoire de la semaine dernière, il fallait rester concentré ici au Portugal pour faire un bon résultat. Je m'en sors pas mal même si je perds au 3e tour. Mais dans la foulée, j'apprends que je suis qualifié pour les Jeux Olympiques ! Il reste encore Pipeline. Cette étape me tient à coeur (il l'a remporté deux fois en 2010 et 2017, ndlr). Mais mon année est clairement réussie. »

Imité par Johanne Defay quelques heures plus tard

La Française Johanne Defay s'est elle aussi qualifiée ce week-end par l'intermédiaire du Championship Tour (CT) pour représenter la France aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Elle devient ainsi la première surfeuse française à assurer sa qualification pour les JO.

Grâce sa qualification pour les quarts de finale au MEO Rip Curl Pro Portugal hier, Johanne Defay est assurée de terminer dans le Top 8 du classement du classement WSL. Elle obtient ainsi son billet pour Tokyo sous réserve qu'elle remplisse tous les critères d'admission de l'ISA et du CIO et qu'elle soit sélectionnée par le Comité National Olympique et Sportif français (CNOSF).



Johanne Defay, 25 ans, a rejoint l'élite mondiale en 2014. C'est à la Réunion, au milieu de l'océan Indien, entre Madagascar et l'île Maurice, qu'elle a su affirmer son style puissant. Elle a notamment été sacrée championne du monde des nations en 2017. Elle détient actuellement 4 victoires en CT et termine chaque année dans le Top 10 depuis sa qualification sur le circuit élite.

Cette année, elle s'est hissée en finale du Freshwater Pro sur la vague artificielle de Lemoore (Californie) et en demis du Roxy Pro France à Hossegor



Elle est actuellement en course pour la victoire au Portugal et espère toujours terminer la saison dans le Top 5 mondial. 

« C'était une série assez intense contre Brisa (Henessy, ndlr). Je ne prends que des petits scores au début. Cette série comptait beaucoup pour moi car il y avait un quart de finale au bout et aussi la qualification pour les Jeux Olympiques. Je suis contente d'avoir trouvé cette bonne vague sur la fin (6,83 pts). C'est incroyable, je me souviendrai toute ma vie de ce moment.

J'avais appris la même nouvelle pour Jérémy (Florès, ndlr) il y a deux jours avec sa qualification olympique, j'était très heureuse pour lui. C'est mon tour maintenant et ça me fait clairement rêver. Je vais représenter la France et mon île de la Réunion. C'est tellement énorme ! En début d'année j'avais annoncé que mon objectif était de me qualifier pour les Jeux. C'est fait ! Je vais pouvoir me concentrer sur la fin de la saison CT. j'ai assuré mon maintien et je sais déjà que je ferai une septième année sur le tour mondial l'an prochain. J'ai hâte de me préparer pour les Jeux. »



Les autres qualifiés

Pour connaître tous les qualifiés via le CT de la WSL, il faudra attendre les dernières épreuves du circuit 2019 (le Hawaii Pro du 25 novembre au 6 décembre 2019 et le Billabong Pipe Masters du 8 au 20 décembre 2019).  Le classement WSL déterminera alors les 18 premiers qualifiés (10 hommes et 8 femmes), sous réserve que tous ces surfeurs qualifiés remplissent les critères d'admission de l'ISA et du CIO et soient sélectionnés par leur comité olympique national respectif.

Au total,  deux hommes et deux femmes pour chaque pays peuvent se qualifier pour les Jeux Olympic 2020. Cette année, les surfeurs doivent non seulement se battre pour le titre mondial et mais aussi pour finir parmi les deux meilleurs surfeurs de leur nation au classement général.

Les 22 places restantes ont été (et seront) déterminées dans le cadre des mondiaux de surf ISA de 2019 et 2020, des Jeux Panaméricains de 2019 à Lima et une seule place (chez les hommes et chez les femmes) sera attribuée pour le pays hôte, le Japon


SÉLECTION OLYMPIQUE PROVISOIRE BASÉE SUR LE CLASSEMENT WSL ACTUEL (en rouge pour qui c'est officiel)

USA - Kolohe Andino, John John Florence, Carissa Moore, Lakey Peterson

Australia - Owen Wright, Julian Wilson, Sally Fitzgibbons, Stephanie Gilmore

Brasil - Gabriel Medina, Filipe Toledo, Tatiana Weston-Webb, Silvana Lima

Japan - Kanoa Igarashi

South Africa - Jordy Smith

France - Michel Bourez, Jeremy Flores, Johanne Defay

Costa Rica - Brisa Hennessy 

  
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
25/07 - Special Event
Gabriel Medina et Kelly Slater n'ont toujours pas leur billet (pour le moment). Le point à 1 an des Jeux.
| 0 
07/05/2018 - Special Event
Le Brésil s'empare de la deuxième place, l'équipe européenne elle, termine 5e.
| 0 
10/10/2017 - Special Event
Frederico Morais et Notox eux aussi récompensés aux Eurosima Surf Industry Awards.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 2 
Surf et G7... C'est compliqué !
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.