Corona Open Mexico : ça passe pour Jérémy Florès, pas pour Michel Bourez

World Tour - Le Tahitien s'est fait éliminer au buzzer par Gabriel Medina auteur d'un air... plutôt inattendu.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

La compétition se poursuit du côté de Barra de la Cruz.

Cette nuit, dans des conditions sensiblement similaires à celles d'hier, le tour de repêchages hommes et femmes a été surfé ainsi que le 3e tour homme. C'est passé pour Jérémy Florès, pas pour Michel Bourez. Et grosse surprise avec l'élimination dès ce 3e tour de Filipe Toledo, actuellement 3e mondial avant cette étape mexicaine. Sa sortie de route précoce face à la wildcard indonésienne Rio Waida pourra lui coûter cher dans la lutte finale d'accession au Final 5.

Retour sur cette 2e journée.


La tempête brésilienne a dominé ce tour de repêchage

Cinq des six surfeurs Brésiliens participant à ce tour de repêchage ont réalisé la perf' nécéssaire pour se qualifier pour le 3e tour. Peterson Crisanto (BRA) fut le premier à garantir sa place au prochain tour après avoir obtenu notamment un très beau 8,33.

"Je suis plus performant sous pression. J'ai essayé d'améliorer mon surf avec de bonnes manœuvres et j'ai eu la chance d'attraper une très bonne vague. Ma concentration est bonne et je suis prêt à 100% à tout donner ici au Mexique et à Tahiti, afin de me requalifier pour le CT en 2022."

Peterson Crisanto

Dans le 2e heat de ces repêchages, Deivid Silva (BRA) a remporté la victoire devant Yago Dora (BRA) qui a terminé lui à la 2e place, ce qui a entraîné l'élimination du héros local, la wildcard mexicaine Jhony Corzo (MEX).

Adriano de Souza, Jadson Andre et Alex Ribeiro se sont battus eux dans un 3e heat de repêchage 100% brésiliens avec l'espoir de rester dans la compétition. Et c'est bien Alex Ribeiro qui a été éliminé.

Chez les femmes, les Australiennes Isabella Nichols, Macy Callaghan et Keely Andrew ainsi que l'Américaine Sage Erickson ont réalisé ce qu'il fallait pour se sortir de ce tour de repêchages éliminant les deux wildcards mexicaines Regina Pioli et Shelby Detmers.

Isabella Nichols

Gabriel Medina fait voler ces 16e de finale

Les 32e de finale masculins ont commencé par un terrible match entre Gabriel Medina et Michel Bourez. Mais au terme d'un heat extrêmement serré, c'est le Brésilien qui s'est imposé au buzzer. Une nouvelle fois grâce à un air... plutôt inattendu !

Gabriel Medina

"J'ai prié pour avoir une vague de plus", a précisé Medina. "Je sais que les vagues sont là, mais c'est super lent. J'ai essayé d'attendre la fin. Michel a surfé vraiment fort, je savais que je devais faire du gros. J'avais déjà fait cette manoeuvre aérienne auparavant, mais honnêtement, je n'ai pas essayé de la faire. Je ne me souviens même pas de ce que j'ai fait sur cette dernière vague. Je vais devoir remercier Dieu pour celle-là."

Michel Bourez

Le champion du monde en titre et n°2 au classement, Italo Ferreira, a remporté de son côté le heat qui l'opposait à Wade Carmichael (AUS). Là encore au terme d'une rencontre très serrée. Le Brésilien n'ayant obtenu le score nécessaire que dans les dernières minutes. Il affrontera Kelly Slater en 1/8 ! Oui, the GOAT est toujours en lice. 


"C'est agréable de se mesurer aux meilleurs gars du monde et de se pousser à fond", a déclaré Ferreira. "Au prochain tour, je veux juste attraper de bonnes vagues, aller à la verticale, avoir de la vitesse, de la puissance, et montrer un surf progressif avec des manœuvres dynamiques. Je suis impatient !" 

Italo Ferreira

Si ce n'est pas passé pour Michel Bourez, ce fut le cas de l'autre Français en lice Jérémy Florès tombeur de l'Australien Ryan Callinan au terme d'un heat là encore très serré. Jérémy a par la même occasion signé son 200e heat victorieux en carrière au terme d'un run complètement fou face à Callinan sur les longues droites de Barra de la Cruz. Le Français, comme l'Australien d'ailleurs, ont terminé ce heat exténué après avoir surfé respectivement 7 et 6 vagues chacun. Jérémy a prouvé cette nuit qu'il avait encore largement la caisse pour assurer un heat de haut niveau. Solide. 

 Le Français affrontera Conner Coffin en 8e.


Toledo et Colapinto prennent la porte

Dans un heat très serré, la wildcard olympique Rio Waida (IDN) a surpris tout le monde en sortant le numéro 3 mondial Filipe Toledo (BRA) sur la toute dernière vague de ce 9e heat du 3e tour. 

Rio Waida

"J'essaie de surfer de mon mieux", a déclaré Waida. "Je ne savais pas que j'allais avoir assez pour battre Filipe. C'est l'un de mes surfeurs préférés, je suis très heureux d'avoir pu gagner. J'essaierai de surfer plus comme lui à l'avenir parce que je vais devoir faire du gros sur le prochain tour."

La sortie de route précoce de Toledo pourrait lui couter (très) cher dans la lutte final d'accession au Final 5 lui qui était 3e avant le début de cette compétition.

Filipe Toledo

Idem pour Griffin Colapinto éliminé par le wildcard Mateus Herdy (BRA). Le Californien, 5e mondial avant cette étape mexicaine, aura besoin d'un gros résultat à Tahiti pour s'assurer une place dans le Final 5.

Les médaillés olympiques Kanoa Igarashi et Owen Wright éliminés en 32e de finale

Le numéro 6 mondial, Kanoa Igarashi (JPN), qui était déjà passé par un 2e tour de repêchage, n'y arrive décidément pas au Mexique. Il est tombé au 3e tour face à un Kolohe Andino bien plus performant et affuté que ne pourrait laisser croire son retour sur le Tour après une vilaine blessure. Le médaillé d'argent aux derniers JO semble toujours avoir la tête à Tokyo. Il est éliminé dès le 3e et a peut être dit adieu à une place dans le Final 5, lui qui était 6e avant cette épreuve mexicaine. Pour Andino par contre, c'est jackpot. 

Kolohe Andino

"Je me sentais nerveux au début de l'épreuve", a déclaré Andino. "Je sais qu'il y a quatre gars que j'apprécie beaucoup qui se battent pour une place dans le Final 5. Notamment Griffin (Colapinto) que je considère comme mon petit frère. J'espère ne pas avoir à surfer contre lui, et je suis heureux d'avoir pu l'aider en gagnant ce heat contre Kanoa. Mes trois derniers heats de surf ont été contre Kanoa, dont un aux Jeux olympiques, mais je ne veux pas penser à la rivalité ou me prendre la tête, je veux juste surfer autant que je peux. J'ai une toute nouvelle perspective de la vie cette année après ma blessure, les Jeux olympiques et la grossesse de ma femme. Donc j'essaie juste de me détendre et de surfer du mieux que je peux".

Leonardo Fioravanti (ITA) a également triomphé face à un autre médaillé olympique : Owen Wright (AUS). 

"J'ai grandi avec la famille Wright", a déclaré Fioravanti. "Owen est comme un grand frère pour moi, et je savais qu'il allait être très difficile à battre. Je passe un très bon moment ici au Mexique, c'est une semaine formidable."

Leo Fioravanti

Les 10 plus belles vagues de la nuit

Résultats

Hommes


Femmes


Programme

Hommes


Femmes

                

Prochain call

Aujourd'hui, 14h15 (heure de Paris). 

C'est à suivre en direct juste ici                      
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Djfab - le 17/08/2021 à 09:32
Normalement l'étape à Tahiti est annulée pour cause de Covid...
Répondre
Articles relatifs
| 0 
13/08 - World Tour
Et Johanne Defay s'est officiellement qualifiée pour le Final 5. Quelle soirée chez les Français.
| 0 
13/04 - World Tour
Une bonne nouvelle pour Barra de la Cruz, qui avec Teahupo'o, reste l'épreuve la plus excitante de ce calendri...
| 0 
06/08 - World Tour
"Ça craint (...) mais c'est bon, je peux faire l'impasse sur une étape". Ils sont plusieurs dans son cas et do...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.