Owen Wright s'impose à Teahupoo !

World Tour - L'Australien a pris sa revanche sur Gabriel Medina pour un rematch de la finale de l'année dernière.

Par - @surfsessionmag -
WSL/Cestari
Partager sur :   

Le Tahiti Pro avait plutôt mal commencé en termes de conditions. Si les 2 premiers jours, les vagues n'étaient pas à leur maximum, le swell est revenu sur Teahupoo dès mardi dernier, offrant un spectacle grandiose ! Les derniers rounds ont eu lieu cette nuit pour mener à la grande finale, et c'est Owen Wright qui s'est vu sacré grand vainqueur en terres tahitiennes !


Owen Wright prend sa revanche

Owen Wright a su passer avec brio tous les round du Tahiti Pro pour s'adjuger la finale. Face à Gabriel Medina, on a pu assister à l'exacte même finale que celle de l'édition 2018, à la différence que le Brésilien s'est cette fois-ci incliné face à l'Australien casqué.


Owen a dominé dans les barrels tahitiens de 2m50. C'est la première victoire de la saison pour l'Australien, qui a su s'imposer face au double champion du monde. Une première victoire qui fait du bien tant la dernière remonte à loin. En effet, Owen Wright n'avait plus remporté de victoire sur le CT depuis 2017, c'était lors du Quiksilver Pro Gold Coast, alors même qu'il se remettait à peine d'un traumatisme au crâne datant de 2015. 


"Je ne peux pas être plus heureux. Gaby (Medina) est le surfeur le plus dangereux en compétition et je n'avais pas de priorité, donc je suis allé vers ces quelques vagues à l'intérieur. J'ai essayé d'aller le plus profond possible. Je me suis mis à pleurer quand la sirène a retenti. J'ai travaillé tellement dur et je suis ravi de gagner" a confié le vainqueur de la semaine. 


Un rematch plein de surprises 

Cette année, contrairement à l'an passé, les deux surfeurs se sont retrouvés en finale dans de vrais barrels tahitiens. Même si la finale a commencé doucement, les barrels ont commencé à sérieusement entrer au bout de 20 minutes, Wright et Medina ramant après chaque vague.

Le Brésilien a commencé fort avec une vague à 7.83 points, qui'l est venu consolider avec une seconde à 7 points 10. Mais Wright a su répliquer à sa manière en finissant très fort. À 8 minutes de la fin, il lui manquait 7.21 points : il a réussi à scorer une vague qui lui a valu 9.17 points, c'est-à-dire plus qu'il n'en fallait pour dérober le titre au surfeur brésilien. 



"Je voulais vraiment me retrouver face à Gaby en finale juste pour avoir ce rematch, c'était tellement spécial l'année dernière" poursuit le surfeur australien. "Les vagues étaient parfaites cette année, et les partager avec un bon ami était vraiment spécial. Quand tu vas surfer Teahupoo et que tu obtiens un 10 pendant ta première série, ça te donne un aperçu pour la suite. Je n'avais plus gagné depuis Snapper, ça remonte ! J'ai gagné très tôt après mon rétablissement, c'était un peu les montagnes russes et finalement, ça s'est nettement amélioré ces derniers mois. J'ai essayé de gagner cette étape du tour tellement de fois, c'est incroyable d'enfin y parvenir cette année". 



Les conséquences pour Medina

Cette deuxième place au Tahiti Pro permet au Brésilien de remonter à la 4e place du classement mondial, et de se rapprocher encore un peu plus de Filipe Toledo, nouveau leader du classement général devant Jordy Smith (2e). Tous les voyants sont au vert pour le surfeur de chez Rip Curl puisque la prochaine étape n'est autre que celle au Surf Ranch de Kelly... Un endroit où de l'avis de beaucoup de spécialistes, Medina est presque imbattable. 


Gabriel Medina - "Owen Wright méritait vraiment cette victoire. Il a commencé sa journée avec un ride à 10 points et quand quelqu'un commence comme ça, je pense que tu sais que le reste devrait bien se passer pour lui. Je suis content pour lui et ravi d'avoir à nouveau vécu une finale à ses côtés. L'an dernier c'était moi et cette année, il m'a eu ! J'adore être en compétition face à lui, il est l'un des meilleurs donc ça fait du bien d'arriver second derrière lui."


L'actuel 4e mondial poursuit : "Je dois profiter de cet élan. C'est compliqué d'attraper le rythme mais j'ai l'impression de l'avoir à présent. La victoire à J-Bay m'a fait du bien et je pense que ça m'aidera pour la fin de la saison. Maintenant je pense juste à la piscine à vagues. J'ai vraiment hâte".

Les quarts et les demis

Les 2 rounds précédant la finale ont été tout aussi surprenant. Côté Français, il ne nous restait que Jérémy Florès qui s'est arrêté en 1/4 face à un Gabriel Medina en forme. Le Français n'est parvenu à prendre qu'une seule vague, ne lui permettant malheureusement pas de faire face aux 2 vagues à 6.50 points puis 5.27 points du surfeur brésilien. On ne peut que souligner le parcours de Jérémy Florès qui nous a tenu en haleine jusqu'à ces 1/4.

Jérémy Florès

Seth Moniz a créé la surprise en se qualifiant en demi-finale. Bien que le jeune de 22 ans se soit incliné face à Medina, il est tout de même parvenu à démontrer ses talents sur ce spot si particulier qu'est Teahupoo.

Jordy Smith, quant à lui, remonte à la deuxième place du classement mondial grâce à une solide 3e place durant cette 7e étape du CT. 

Seth Moniz

>> La prochaine étape du CT aura lieu en Californie, pour le Freshwater Pro présenté par Outerknown, du 19 au 21 septembre prochain. (Vous savez, celle dans la piscine). 

            
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
19/10/2018 - World Tour
L'Australien est le dernier qualifié pour les 1/4 avec Owen Wright.
| 0 
02/10/2018 - World Tour
Joan Duru, Adrian Buchan, Owen Wright et les frères Coffin sont bien arrivés...
| 0 
20/08/2018 - World Tour
Le Brésilien s'impose cette fois-ci en finale devant Owen Wright.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 4 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.