Aloha Cup au Panama : témoignage d'Amandine

Mademoiselle - La suite du journal du bord d'Amandine Sanchez aux championnats du monde Junior ISA avec la victoire française à l'Aloha Cup.

Par - @romainferrand -
Amandine Sanchez Photo : DR  
Partager sur :   

Suite des aventures de l'équipe de France, à travers le journal de bord d'Amandine Sanchez. Retour sur les journées de mercredi à samedi, ambiance sur place et résultats des filles avant la grande victoire française de l'Aloha Cup au terme d'une épreuve de Tag team survoltée.

Mercredi 18 avril : le calme avant la tempête

C'est le break de la mi-temps. Après la grosse journée de la veille, tout le monde va pourvoir souffler. Les filles ont droit à une grasse mat'… jusqu'à 7 heures au lieu de 5h30 habituel. Pour ne pas qu'elles sortent mentalement de la compétition, Patrick Flores leur a concocté un training de deux heures assez intense. Je pars donc leur annoncer la bonne nouvelle. En deux secondes elles se re-boostent et sortent du lit. On décide de s'éloigner un peu du spot de compétition pour trouver une petite vague rien que pour elles. Après deux heures intenses sous le soleil, on rentre à l'hôtel. À peine le temps de prendre une douche qu'il faut repartir sur la plage pour supporter nos deux cadets, Nelson et Gaspard, pour leur série de repêchage. Passé avec succès.

Journée finie pour les Français. Les filles repartent dans l'eau pour un petit free surf de 45 min. J'en profite donc pour aller courir avec Patrick sur la plage, il est pourtant 17h mais la chaleur se fait encore bien sentir, on finira en sprint pour s'achever. Et je dois avouer que le coach foirak (Patrick Flores) en a sacrement dans le coffre ! 1-0 pour lui, mais je compte bien prendre ma revanche !

18h15 : rituel du stretch autour de la piscine et débriefe. Demain la journée sera longue est difficile. Tout le monde doit être prêts à affronter le combat. Chaque point compte, on apprend que les repêchages ne dureront que 15 min. Faudra pas s'endormir au pic, et encore moins laisser les autres surfeurs.

Jeudi 19 avril : journée émotions

5h30 : le réveil sonne, tout le monde est d'attaque pour le premier free surf. On peux ressentir une sacrée bonne énergie aujourd'hui. On sait qu'une grosse journée nous attends donc on reste bien focus. Les séries s'enchainent les unes après les autres, et ça passe !

Arrive 13h sans même s'en rendre compte et le swell est de plus en plus solide. C'est au tour des filles de se lancer. Kim Veteau montrera le chemin à suivre pour les trois autres. Elle fait preuve d'engagement et de courage malgré des conditions compliquées. Elle finit première haut la main pour mon plus grand plaisir. À suivre Ana Morau qui sera sur le podium numéro 1, car elle est toujours dans le tableau principal. Malheureusement elle ne passera pas cette série et de très peu. Nous sommes un peu déçus car elle était pas loin de faire quelque chose de très grand. Mais on se remet vite en piste pour Fanny Brice et Marion Bouzigues. On perd tristement Fanny, première victime de la compétition qui ne parviendra pas à trouver son score dans les dernières minutes. Les défaites servent toujours et Marion aura à coeur de venger le sort de sa copine et coéquipière. Elle finit deuxième de sa série, et pas sans peine. Elle a vraiment été secouée par des séries de deux mètres bien solides qui lui ont cassé à un mètre devant le nez ! Mais ce n'est pas grave, notre Marion est solide et bien entraînée pour encaisser de telles vagues.

15h : On ne se relâche pas. Les séries enchaînent avec les garçons. Deuxième victime de la journée, notre surfeur breton Gaspard qui nous quitte prématurément dans cette compétition. Mais il se sera battu jusqu'au bout et on reste très fiers de lui. La journée se termine vers 17h, avec un suspens insoutenable dans la série de Nomme Mignot, notre cadet venu tout droit du Mexique avec son cousin Diego. On attendra plus de dix minutes les scores et le résultat final, en silence et avec la boule au ventre mais soulagement : il termine premier… que de stress.

Je plonge une tête dans l'eau et me défoule vite fait sur quelques vagues avant de partir pour le stretch et le débriefe de la journée. Que d‘émotions !

Amandine Sanchez Photo : DR
Vendredi 20 avril : grosse déception

Les journées se suivent et ne se ressemblent pas. Je ne m'attarderai pas sur cette journée qui fut un calvaire. Je perd toutes les filles avec une marée très basse et des conditions compliquées. Trouver des vagues qui ouvrent se transforme vite en mission impossible… Beaucoup de regrets sur cette journée, surtout après la réussite de la veille… Mais on reste tous positifs. Il nous reste trois jeunes dans la compétition et également l'Aloha Cup (tag team) à disputer. Donc on reste dedans et on espère que la chance tournera pour demain.

Samedi 21 avril : Aloha Cup

C'est le meilleur moment de la compétition à mon goût. Tout le monde est joyeux, c'est vraiment une fête du surf.

Le principe : cinq surfeurs par équipe, les premières équipes du classement final et un titre de champion du monde à décrocher. On passe notre demi final sans trop de soucis. Et on enchaîne très vite derrière avec la final. La final sera composée du Bresil, Perou, Hawaii et de la France. Dès le début, la France prend des scores et on se tirera la bourre avec Hawaii pour le titre. Les surfeurs s'enchainent dans le boxe des Français. L'excitation et le stress commencent à se faire sentir. Plus qu'une surfeuse à passer, Marion. Elle gérera intelligemment ces huit minutes et saura garder son sang froid pour que le résultat officiel tombe : On est champions du monde ! Quelle joie et quel bonheur ! En plus, grande surprise avec la venue de Jeremy Flores qui arrive discrètement, en hélicoptère, pile poile avant les demis pour encourager nos juniors. Il était pas loin de nous pour un photoshoot avec son sponsor et a décidé de s'échapper vite fait du shooting pour motiver les juniors !

Encore une journée remplie d‘émotions, on part tous au stretch et débriefing après cette sacrée belle victoire ! Tout le monde sourit et on trinque à notre titre.

Demain sera la dernière ligne droite pour nos Français Diego et Nomme et on compte bien y perdre nos voix pour les pousser et les porter jusqu'à la victoire ! Rendez-vous demain sur le live de l'évènement.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
205  | 0 
15/01 - Mademoiselle
Six surfeuses livrent conseils et astuces pour ne plus rater vos sessions hivernales.
| 0 
30/04/2012 - Mademoiselle
Fin des World Surfing Games déroulés au Panama avec l'équipe de France. Petite escale en Guadeloupe pour les p...
| 0 
18/04/2012 - Mademoiselle
Suite des World Surfing Games avec Amandine Sanchez sur place. Une équipe de France plus que motivée pour défe...
| 1 
16/04/2012 - Mademoiselle
Les choses sérieuses commencent en Amérique Centrale avec les championnats du monde junior ISA. Suite des aven...