Nancy Meherne, 93 ans, est malheureusement décédée

Mademoiselle - C'était la grand-mère surfeuse que nous aurions tous aimé avoir. Son sourire et sa joie de vivre vont nous manquer.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

C'est un article que nous aurions aimé écrire différemment. Malheureusement, nous avons appris ce matin le décès de Nancy Meherne à l'âge de 93 ans. 

Nancy Meherne était une prouesse de la nature et une femme extraordinaire. Nous vous avions déjà parlé d'elle à plusieurs reprises, sur ce site mais aussi dans les pages de notre dernier magazine. 

Néo-zélandaise, Nancy menait une vie simple au bord de la mer de Sumner, en Nouvelle-Zélande au rythme des vagues. Peu importe la température, cette formidable femme n'hésitait pas à surfer sur sa planche de toujours fabriquée dans les années 70 par les usines Skellerup de Christchurch.



Cette « mamie surfeuse » était un vrai symbole à la joie de vivre communicative. Surfer sur cette planche vintage en eaux froides constituait pour elle des instants de parfaite plénitude. Souvent habillée d'un simple maillot de bain (malgré des températures estivales de l'eau allant de 14 à 18 °C), cette grand-mère de sept petits-enfants pataugeait jusqu'à la taille, attendant la vague parfaite pour sauter dessus. 

"Les autres surfeurs me respectent", disait Meherne dans un portrait que The Guardian lui avait consacré. "J'attire probablement leur attention parce que je suis vieille". 



La nonagénaire aimait aussi la musique, le jardinage et la danse. Des passions qui faisaient dégager d'elle une énergie incroyable. Oui, Nancy était l'une de ces personnes que l'on ne rencontre pas tous les jours. Une personnalité inspirantes autant pour sa vision de la vie que pour sa pratique du surf qu'elle n'a jamais lâché malgré les années.

Au début de la vingtaine et après avoir travaillé comme institutrice, Nancy avait quitté la Nouvelle-Zélande par bateau pour étudier et travailler en Angleterre et en Europe, passant ses week-ends et ses vacances à explorer la région, faisant du stop, dormant sur les quais de gare et logeant dans des auberges de jeunesse. 



Nous retiendrons d'elle un sourire touchant et une personnalité à montrer dans toutes les écoles. Toutes nos pensées vont bien évidemment aujourd'hui vers sa famille et ses proches. 

>> Vidéo par Anna Frances Pearson
>> Article par Marc-Antoine Guet
   
  
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
02/11 - Mademoiselle
Barra de la Cruz et plus encore...
| 0 
26/10 - Mademoiselle
"Entre les exams et les compétitions, j'ai été chanceuse de trouver de bons tubes à Teahupo'o cette saison".
| 0 
14/10 - Mademoiselle
Le surf féminin a de beaux jours devant lui !
| 0 
05/10 - Mademoiselle
Près de 10 minutes de joli surf, d'eaux turquoises et de kiff.