(Best of) À Mavericks, Justine Dupont a porté haut et fier les couleurs tricolores

Mademoiselle - Au milieu des Pete Mel, Grant ''Twiggy'' Baker, Kai Lenny et compagnie, la Française a trouvé sa place.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   
Article initialement publié le 13 janvier 2021.

Dimanche 10 janvier sera à marquer d'une pierre blanche à Mavericks. D'abord parce qu'il y a eu ce barrel historique de Pet Mel. Californien de 51 ans, commentateur WSL et pionnier du spot. Ensuite, parce qu'il y a eu ce wipeout tout aussi impressionnant de son pote Grant "Twiggy" Baker, que l'on vous a raconté hier. Mais entre les deux, avant et après, il y a aussi eu beaucoup d'autres très belles vagues surfées. 

Et parmi les Pete Mel, Grant Baker, Luca Padua, Kai Lenny et compagnie, une Française. Justine Dupont bien évidemment. Au milieu de toutes ces légendes du surf de gros, la Canaulaise a porté haut et fier les couleurs tricolores. Car Justine était bien évidemment de la partie pour scorer ce Mavericks de folie. Pour la petite histoire, Air France (la compagnie aérienne avec laquelle la Française s'est rendue à Mavericks) a perdu en route toutes les boards de la chargeuse tricolore. 

"Heureusement, Jeff Clark était là. Il m'a aidé à trouver une bonne planche pour scorer ce swell (...). Je ne compte même plus les jours de surf que l'on a eu à la suite à Mavericks ces derniers jours. Mais celui-là restera dans ma mémoire à jamais. C'était tellement inspirant de voir des rides hallucinants. Je suis très contente d'avoir pris quelques vagues à la rame avant de pouvoir relâcher la pression et m'amuser en tow-in avec Jeff Clark".

Alors oui, même si sur le North Shore les conditions de rêve aussi s'enchaînent, en ce début d'année, c'est bien la belle Mavericks qui a fait rêver et vers laquelle tous les yeux étaient rivés. Peut être parce que l'on sait que les hivers se suivent et se ressemblent sur le North Shore. Alors qu'un Mavericks de cette taille, pendant aussi longtemps, ça n'arrivera probablement plus avant un long moment. 

C'est pourquoi aujourd'hui on ne rechignera pas sur un peu de rab californien ! 

>> Vidéo par Powerlines Productions pour Surfline



                     
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
Il y a 8 jours - Mademoiselle
Son excuse ? La nécessité (selon elle) de faire évoluer son surf mais aussi sa personnalité avant de se lancer...
| 0 
01/10/2019 - Mademoiselle
Pour mettre un premier pied dans les futures sessions hivernales, tout en douceur.
| 0 
07/08/2019 - Mademoiselle
Les deux amies s'accompagnent en longboard sur les vagues californiennes.
| 1 
28/12/2021 - Mademoiselle
Avez-vous vu les dernières photos et vidéos de sa "bom-bom-bom-bombe" à Pe'ahi ?