Kailani Oyarzabal, 10 ans, et un hiver plus que solide !

Mademoiselle - SPRINGTER retrace les plus belles sessions hivernales de la jeune basque qui a enchaîné les grosses sorties.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

On l'avait laissé début janvier avec un édit déjà prometteur qui revenait sur son automne. Trois mois plus tard, revoilà Kailani avec un hiver de plus au compteur.

Et quel hiver !

SPRINGTER retrace en effet les plus belles sessions hivernales de la jeune surfeuse qui a enchaîné les sorties en février et mars dernier. Une présence à l'eau qui lui a permis d'étoffer son quiver puisque dans ce dernier édit, on la voit surfer 6 planches différentes dont une de 12,2 litres ! Sa préférée d'après son père  Hugues Oyarzabal, ancien surfeur pro.

Car oui, impossible de parler de Kailani sans parler de son père, Hugues Oyarzabal. Le Basque, ancien pro, fut l'un des premiers à l'époque à surfer le violent slab de Ventrax dans le Sud-Ouest de la France. Il fut aussi l'un des premiers à l'époque à nous embarquer avec lui au coeur du barrel grâce au GoPro et autres caméras embarquées. Car si aujourd'hui les images prises en GoPro se sont démocratisées, n'oublions pas qu'à une époque pas si lointaine, ils n'étaient pas aussi nombreux à les utiliser. D'Hugues Oyarzabal, on se souvient entre autres de sa session namibienne à Skeleton Bay en 2013. Armé de 2 caméras embarquées, une sur sa planche et une autre dans la bouche, le Basque nous avait alors fait vivre alors une expérience rare, en immersion à l'intérieur des barrels. Ils n'étaient pas nombreux à l'époque à proposer ça.



Toujours actif bien que n'en faisant plus son métier, Hugues continue de surfer, le plus souvent désormais avec sa fille avec qui il partage sa passion. Ensemble, ils ont passé un hiver plus que solide. 

"Kailani avant cet hiver surfait plus du 14,4 L, plus ou moins. Aujourd'hui 12,2 L. Donc ça montre que plus un Grom progresse plus il peut surfer moins de volume. Faire une planche pour un jeune en quête de progression reste très compliqué. C'est très dur de trouver la "Magic Board". Alors que l'été et les petites vagues arrivent, Kailani commence déjà à ressentir la nostalgie de l'hiver".   

Un hiver que la jeune basque de 10 ans aura su exploiter au maximum. 



"Après avoir pas mal analysé ses clips de l'automne et de ce début d'hiver, on sentait avec Kailani qu'elle stagnait un peu dans sa progression. On a compris qu'il fallait qu'elle modifie son stance, ce qui lui permettrait de mieux préparer ses turns. On voit le résultat dans le film. On voit comment elle construit son turn et comment son rail game a progressé. Il y a encore du travail à faire pour les turns sur la lèvre où elle doit penser à plus verrouiller son bras droit mais je suis très fier d'elle.  Kailani a été vaillante cet hiver à l'eau en voulant être présente sur chaque swell avec sa 4/4mm cagoule, sur des reefbreak. Plusieurs fois elle a pu prendre de belles intermédiaires sur des sets qui cassaient à 2m / 2m50. Je me souviens notamment de cette grosse session à Saint-Jean-de-Luz contre la digue un jour où Avalanche cassait. Ayant commencé le surf à 11 ans et demi, la voir faire ça à 9 ans... en tant que père je ne peux qu'être admiratif. Ce que je lui souhaite avant de penser à quoi que ce soit c'est qu'elle puisse continuer de s'amuser et qu'elle puisse continuer de s'épanouir dans l'océan. C'est ça le plus important. Il faut profiter du présent et ce dernier pour l'instant est bien cool pour Kailani".



Des efforts qui ont payé puisqu'en fin de semaine dernière, la jeune basque avait rendez-vous dans les Landes pour officialiser son partenariat avec Roxy en tant que free surfeuse. Un partenariat qui débouchera sans aucun doute sur d'autres projets vidéo de ce genre. 

En attendant, vous pouvez regarder la vidéo ci-dessus et suivre ses aventures ici sur son compte Instagram.     



                   
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
26/07 - Mademoiselle
KONFORT ZONE, 5 minutes qui reviennent sur ses plus belles sessions printanières.
| 0 
Il y a 7 jours - Mademoiselle
Le team Roxy a surfé dans le New South Wales lors d'un road trip empreint de sororité.
| 0 
26/08 - Mademoiselle
Fini les stéréotypes, ce documentaire dresse le portrait de cinq surfeuses authentiques à travers le monde.
| 0 
25/08 - Mademoiselle
Dans la foule au line-up, il y a aussi des filles.