Haleiwa Challenger : Michel Bourez, Kauli Vaast et Maxime Huscenot ne verront pas le CT

Compétition - Les 3 Français ont cette nuit été éliminés. Pauline Ado elle, peut continuer d'y croire.

Par - @surfsessionmag -
WSL
Partager sur :   

C'est une page du surf tricolore qui se tourne. Car à moins d'une performance XXL de la part de Charly Quivront, dernier tricolore encore en lice à Hawaii, (ce qu'on lui souhaite bien évidemment), il n'y aura pas de Français l'année prochaine sur le World Tour.

Après 2 jours off, Maxime Huscenot, Kauli Vaast et Michel Bourez n'ont pas réussi à passer cette nuit le 2e tour du Haleiwa Challenger, voyant s'éloigner par la même occasion, le rêve de voir encore un Français sur le Tour la saison prochaine.

Pauline Ado elle, peut continuer d'y croire ! Tour d'horizon de ce qu'il s'est passé cette nuit. 

Michel Bourez, Kauli Vaast et Maxime Huscenot éliminés

Il rêvait (et nous aussi) de regagner sa place sur le CT pour pousser au moins jusqu'aux JO de Teahupo'o.

Relégué cette saison du CT après une année compliquée, Michel Bourez se devait de regagner sa place sur le World Tour via ces Challenger Series. Après une magnifique finale à Hossegor lors du Quik Pro France en octobre dernier, le voilà qui était remonté avant Hawaii à la 19e place, soit à deux longueurs seulement du cut qualificatif. On s'était alors tous remis à rêver, espérant du fond de notre coeur que le guerrier Tahitien puisse revenir parmi l'élite, là où il mérite d'être. 

Michel Bourez


C'était donc avant Hawaii, la meilleure chance Française chez les hommes. Surtout quand on connaît son aisance à surfer les puissantes vagues hawaïennes.

Pour se qualifier, un 3e tour aurait pu suffire. Un 4e l'aurait presque automatiquement envoyé (de nouveau) sur le CT pour une nouvelle année. Malheureusement, le Tahitien a terminé 4e cette nuit de sa série derrière Vasco Ribeiro (1er), Liam O'Brien (2e) et le local hawaïen Barron Mamiya (3e). Certes les conditions plus que moyennes n'ont pas aidé, mais qu'il est dur de voir Michel quitter ainsi le CT.

Michel Bourez félicitant Liam O'Brien après leur heat


Car avec Jérémy Florès, le Tahitien a fait briller le surf français et polynésien pendant des années. 12 pour être exact (le Tahitien s'étant qualifié pour le CT en 2009). Période dorée lors de laquelle les deux légendes du surf français auront été rejoints 2 ans sur le Tour par le Landais Joan Duru. Oui, il n'y a encore pas si longtemps que ça, la France comptait 3 surfeurs dans le Top 34 mondial.

Reste à savoir désormais si Michel Bourez va avoir l'envie et la motivation nécessaire pour repartir pour un tour sur le circuit qualificatif sachant que les modalités de qualification pour les JO de Paris n'ont pas encore été établies. Si pour les JO de Tokyo le CT était presque un passage obligé, pas évident que ça ne soit la même chose pour Paris 2024. La France et la Fédé auront leur mot à dire et même si pour l'équité sportive les portes sont ouvertes à tous, on s'accorde tous à dire que pour son niveau et son expérience à Teahupo'o, sa motivation, son état d'esprit exemplaire et pour l'ensemble de sa carrière, on aimerait le voir là-bas !

Michel sur les bancs de sable landais lors du récent Quik Pro France.


En pleine confiance après son 1/4 de finale à Hossegor lors du Quik Pro France et son récent succès aux Açores lors d'un QS 5 000, Maxime Huscenot était, derrière Michel, la 2e meilleure chance tricolore à Hawaii. Malheureusement, comme Michel un peu après lui, il est tombé dès son entrée en lice. Sur un plan d'eau venté et loin d'être évident à décrypter, le Réunionnais n'a pas trouvé la solution face à Samuel Pupo (1er), Luke Swanson (2e) et Shane Sykes (3e).

Proche de se qualifier pour la première fois sur le CT, Maxime devra retenter sa chance la saison prochaine, même si sa victoire aux Açores il y a deux semaines lui garantie presque déjà une place sur les Challenger Series l'année prochaine.

Même sort malheureusement pour le jeune Kauli Vaast.

Derrière Michel et Maxime, le Tahitien était le 3e tricolore le mieux classé pour rejoindre le CT. Si tout le monde s'accorde à dire qu'il représente clairement la relève du surf français et que sa place est tout là-haut, Kauli devra prendre son mal en patience. Oui, le Tahitien est toujours en phase d'apprentissage lui qui n'a que 19 ans. S'il gravit les échelons à une vitesse folle, il semble important de rappeler qu'il y a encore un an, le surfeur évoluait encore chez les juniors. Pas d'inquiétude, on le reverra vite c'est certain. 


Maxime, Michel et Kauli avaient pourtant tout cassé en free surf quelques jours plus tôt !




Pauline Ado peut continuer d'y croire !

Chez les filles, elles sont deux à pouvoir rejoindre Johanne Defay la saison prochaine sur le Tour. Pauline Ado et Vahine Fierro. 

Si le classement de Vahine Fierro lui permet de ne pas disputer ce 1er tour et de faire son entrée en lice qu'à partir du 2e round, ce ne fut pas le cas de Pauline Ado. Mais la surfeuse d'Anglet a brillamment réussi ses débuts dans la compétition. 

Pauline Ado


En finissant 1ère de son heat devant Brianna Cope (2e), Hinako Kurokawa (3e) et Isla Sexton (4e), Pauline s'est offert le droit de filer au 2e tour et de continuer à croire à une requalification sur le CT, elle qui y est restée 5 années (2011, 2012, 2013, 2014 et 2017). Si ça ce n'est pas une preuve de caractère ! On ne peut que saluer sa motivation et sa détermination, surtout quand on connaît les difficultés à se qualifier sur le CT.

Après y être déjà revenue une deuxième fois en 2017, Pauline n'est plus très loin d'y revenir une 3e fois ! Chapeau madame. Pour cela, il faudra néanmoins passer un 2e tour relevé face notamment à la championne du monde en titre Carissa Moore. 

On y croit !

Pauline Ado


Beaucoup de favoris au tapis

Ils le savent, il faut terminer dans les 12 premiers du classement des Challenger Series pour se qualifier la saison prochaine sur le Tour. La lutte fait rage et Hawaii semble redistribuer quelques cartes puisque s'ils faisaient bien partie du Top 12 avant le début de ce dernier Challenger ces surfeurs ont été éliminés avant le 3e tour : 

- Imaikalani deVault (4e)

- Nat Young (5e)

- Lucca Mesinas (6e)

- Carlos Muñoz (11e)

- Jackson Baker (13e)

En revanche, eux, toujours en course à Hawaii, retrouveront ou découvriront officiellement le CT :

- Connor O'Leary 



- Jake Marshall



Programme

Hommes



Femmes


Live

Prochain call ce soir à 18H30 heure française. 

La compet' est toujours à suivre en français sur le site de MCS Extrême (à partir des phases finales) et en anglais sur le site de la WSL. 
                                 
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
07/12/2021 - Compétition
À un moment donné, il va bien falloir s'interroger sur la présence de tous ces athlètes du CT déjà qualifiés s...
| 0 
06/12/2021 - Compétition
Un 10 et un 8 en finale ont suffi à plier l'affaire. Vahine Fierro elle, à un heat (ou deux) du CT !
| 0 
05/12/2021 - Compétition
Fin du rêve pour Charly Quivront. 5 nouveaux qualifiés. Zeke Lau et JJF favoris.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.