Paul Speaker tire sa révérence

Compétition - Après cinq années intensives à la tête de la WSL, le CEO Paul Speaker se retire.

Par - @surfsessionmag -
© WSL  
Partager sur :   

Après cinq années de titularisation, rythmé par de grandes évolutions et un remaniement complet de la gestion du surf professionnel international, le CEO et co-owner de la WSL Paul Speaker tire sa révérence, pour raisons personnelles. Bien que le paysage compétitif ne connaisse pas de grandes évolutions pour 2017 (même calendrier, critères de jugement, lieux, ...), le surf professionnel connaît d'année en année une mutation impressionnante dans sa diffusion, sa gestion et son professionnalisme, qui vaut à la WSL son statut légitime de leader. Paul Speaker y est d'ailleurs pour beaucoup, car c'est en effet en lui qu'a germé l'idée d'une société centralisant l'entièreté des activités associées au surf professionnel et semi-professionnel : organisation, suivi et jugement des compétitions, de leur diffusion, management d'athlètes et de leurs images, sponsoring, etc... Quand l'ASP ne possédait pas ses propres droits de diffusion et se débrouillait avec un staff d'une dizaine de personnes, la World Surf League emploie plus de 75 personnes, et une tripoté d'entrepreneurs, annonceurs, intermittents, journalistes, ... qui participent à l'élaboration et la propagation du surf professionnel à tous les niveaux.

Parmi les améliorations apportées au surf de haut niveau, Paul Speaker a néanmoins travaillé à l'égalité des prize monney entre hommes et femmes, à l'intégration d'un Big Wave Tour, des Big Wave Awards, du Commissionner's Office (qui forme notamment les juges officiels), à acquérir la Kelly Slater Wave Company, et la reconnaissance du sport comme discipline Olympique. Une législature pleine de projets et de réussites. 

A la suite de Paul Speaker est l'autre membre influent du groupe détenteur de la WSL - ZoSea Media Dirk Ziff, qui prend provisoirement la place de son coéquipier. Bien qu'intérimaire, Ziff affiche sa motivation à faire grandir la société et par là, la discipline : "Je suis investi à 100 % pour l'avenir de la WSL" dit-il, "Je crois sincèrement en l'impact positif du surf sur la vie des gens". 

Quant à Speaker, il maintient sa position de co-owner et Special Adviser de la société, affirmant qu'il était dans ses projets de se retirer "quand le temps serait venu" et de poursuivre : "Nous avons réalisé énormément de choses ces cinq dernières années. La WSL en est à un point de transition très prometteur, et son avenir, ainsi que celui de la discipline, suivent une ascension fulgurante à laquelle je suis fier d'avoir participé. Aujourd'hui, je me retire dans le but de consacrer plus de temps à ma famille."

Une information de taille à quelques semaines de la reprise du World Tour 2017. Nous attendons de connaitre qui succédera à Paul Speaker pour reprendre les rennes de la WSL. Affaire à suivre.

Mots clés : wsl, paul speaker,
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
03/06 - Compétition
Si vous avez compris, appelez-nous pour nous éclairer.
| 0 
26/05 - Compétition
Histoire, enjeux, archives... quelques infos sur la 6 étape du WCT.
| 0 
18/05 - Compétition
Battu par Declan Wyton, il n'y a plus de Français sur l'étape de longboard en Australie.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.